Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le cas Linux

2 To ça va, 3 To bonjour les dégâts !
Par

Pour nos tests, nous avons aussi essayé notre disque sous Linux. La distribution utilisée est un classique — mais les fonctions ne devraient pas être différentes avec d'autres distributions — Ubuntu 10.4. 

En GPT, aucun problème, Linux fonctionne parfaitement avec ce schéma de partition et le système de fichier Ext4 permet de créer des partitions de 4 To. Comme les Windows récents ou Mac OS X, les gros disques durs ne sont donc pas un problème pour ceux qui sont sous Linux avec une distribution récente.

En MBR, ça se complique. Alors que Mac OS X ne permet tout simplement pas le MBR sur un disque dur de 4 To et que Windows 7 limite automatiquement à 2 Tio, Ubuntu propose de créer une partition de 4 To (chose impossible) avant d'afficher un message d'erreur incompréhensible... Plus intéressant, Ubuntu permet de créer deux partitions de 2 To sur du MBR, ce que les autres ne permettent pas. Windows 7 s'en accommode sans problèmes, Mac OS X en fait (presque) autant en prenant en charge les partitions, même si l'utilitaire de disques ne permet pas de les modifier.

Dans la pratique, tout fonctionne sous Linux, même si certains comportements sont étonnants.