Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

L’Apple Lossless Audio Codec devient open source

Par - Source: Mac OS Forge | B 14 commentaires
Thèmes :

Apple vient de publier le code source de son codec Apple Lossless Audio Codec (ALAC), un format d’encodage sans perte qui a fait son entrée en 2004. Il est maintenant disponible sous licence Apache 2.0. La firme propose aussi un exemple de code pour un encodeur et un décodeur.

Mise à niveau

Il est possible qu’Apple cherche à mieux concurrencer les autres formats lossless qui ont des performances souvent égales, voire supérieures à l’ALAC. Nous pensons notamment au FLAC dont le décodage est plus rapide et qui offre une taille de fichier identique. L’ouverture du code source par Apple pourrait être une invitation à améliorer son format.

Nous pensons néanmoins qu’il s’agit avant tout d’un désir de la part de Cupertino de continuer à ouvrir certains de ses outils. Pour mémoire, les projets Darwin et WebKit de la firme sont aussi ouverts. Le dernier est d’ailleurs à l’origine de nombreux navigateurs en passant par Chrome à ceux présents dans les smartphones de Nokia, RIM ou le Kindle Fire. De plus, le codec en question a déjà fait l’objet de rétro-ingénierie. En proposant son code source, Apple ne fait qu’officialiser une situation qui existe déjà.

Il ne fait aucun doute que ce geste permet d’étendre l’ALAC à de nouveaux produits, mais en l’espèce, il semble qu’Apple ait simplement voulu officialiser un code que la communauté possédait déjà plus ou moins. ALAC est lu par la très grande majorité des produits à la pomme. Il offre la possibilité de profiter de fichiers audio compressés qui sont bit pour bit identique à la source originale une fois décodé.

ALAC sur iTunes ?

Certaines voix se sont levées pour demander des fichiers ALAC sur l’iTunes Store, mais le fait que la très grande majorité des utilisateurs ne fassent pas la différence entre un fichier AAC encodé en 256 kb/s et une piste ALAC laisse passer qu’Apple préféra économiser de la place sur ses serveurs, le premier prenant deux fois moins d’espace que le second.

Le code source est disponible ici.

Commentaires
Afficher les 14 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • xinform3n , 28 octobre 2011 08:08
    Il ferait mieux d'intégrer le FLAC sur leurs lecteurs...
  • dandu , 28 octobre 2011 08:40
    Y a aucune raison pour eux : ALAC est plus performant au niveau du décodage sur des appareils mobiles et offrent la même "qualité" que le FLAC, donc bon...
  • zeb , 28 octobre 2011 08:43
    pluzun

    De la place sur les serveurs ?
    Qu'un markéteu creuse le filon du Encore-plus-meilleur-haute-qualité son, et tout le monde se jettera sur les codecs sans-perte...
  • Sylvain37 , 28 octobre 2011 08:49
    Et hop ton marketeux il te dit que c'est 2.99 € le titre en ALAC... :o 
  • -1 Masquer
    shooby , 28 octobre 2011 09:31
    Il n'y a pas que ça qui devrait tombe dans l'open source chez apple
  • Melaure , 28 octobre 2011 09:44
    Pourquoi, c'est devenu une entreprise philhantropique ?

  • cortex_75 , 28 octobre 2011 09:55
    j'y comprend plus rien, dans l'article on a:
    Citation :
    Nous pensons notamment au FLAC dont le décodage est plus rapide et qui offre une taille de fichier identique


    et selon dandu :
    Citation :
    ALAC est plus performant au niveau du décodage sur des appareils mobiles et offrent la même "qualité" que le FLAC


    que croire, qui croire ?
  • dandu , 28 octobre 2011 10:26
    C'est pas antinomique, loin de là.

    Flac se décode vite (et s'encode vite) en utilisant des fonctions présentes dans des CPU puissants, genre FPU, etc.
    ALAC se décode facilement sur des appareils mobiles, parce que c'est fait pour être simple à décoder et qu'on a pas besoin que ça se décode rapidement, en fait, du simple temps réel suffit.
  • magellan , 28 octobre 2011 12:55
    Citation :
    Pourquoi, c'est devenu une entreprise philhantropique ?



    Philanthropie != open source.

    J'ignorais que dès qu'on fait de l'open source, on est forcément tenus de ne pas faire d'argent...
  • Museboy@guest , 28 octobre 2011 15:53
    ...et le MPC !
  • Melaure , 28 octobre 2011 15:53
    Citation :
    Citation :
    Pourquoi, c'est devenu une entreprise philhantropique ?



    Philanthropie != open source.

    J'ignorais que dès qu'on fait de l'open source, on est forcément tenus de ne pas faire d'argent...


    Oui mais c'est assez souvent le cas et la plupart des devs sont fait sur le temps perso des gens, mais très peu peuvent en vivre ... Je trouve que nos salaires ne sont déjà pas trop elevé dans le dev proprio, alors perso je n'en veux pas de ce système qui, je pense, ne sera que la ruine des développeurs et nous transformera en ouvrier chinois payé à coups de pied ... le modèle économique ne tient pas la route à grande échelle, ça restera un rêve de geek. Heureusement il ne pèse pas bien lourd façe aux géants du secteur des logiciels et tant mieux !

    Enfin bon dans le cas d'un codec audio grand public, c'est pas grave, après quand il s'agit d'appli pro, c'est autre chose.

  • magellan , 28 octobre 2011 16:10
    Citation :
    Citation :
    Citation :
    Pourquoi, c'est devenu une entreprise philhantropique ?



    Philanthropie != open source.

    J'ignorais que dès qu'on fait de l'open source, on est forcément tenus de ne pas faire d'argent...


    Oui mais c'est assez souvent le cas et la plupart des devs sont fait sur le temps perso des gens, mais très peu peuvent en vivre ... Je trouve que nos salaires ne sont déjà pas trop elevé dans le dev proprio, alors perso je n'en veux pas de ce système qui, je pense, ne sera que la ruine des développeurs et nous transformera en ouvrier chinois payé à coups de pied ... le modèle économique ne tient pas la route à grande échelle, ça restera un rêve de geek. Heureusement il ne pèse pas bien lourd façe aux géants du secteur des logiciels et tant mieux !

    Enfin bon dans le cas d'un codec audio grand public, c'est pas grave, après quand il s'agit d'appli pro, c'est autre chose.


    Raccourcis faciles, quand tu nous tiens.
    - Les applications "pro", c'est quoi? Le terme est quelque peu hors de propos, étant donné qu'il s'agit d'identifier ce que "professionnel" veut dire. Tu parles de "progiciels", ou de logiciels?
    - L'open source ne pose pas forcément un problème pour être rentable dans le monde professionnel. Linux en est une belle démonstration côté serveur!
    - Java est open source, cela lui a permis (en plus de la gratuité) d'être très présent.
    - Avoir le code fermé ne permet pas forcément d'avoir un modèle économique qui tient la route;

    Il faut quand même plutôt s'interroger sur le modèle économique du logiciel qu'on essaye de vendre.
    - A-t-il une concurrence?
    - Si oui, quels sont les avantages que propose la solution?
    - Laisser le code source ouvert (totalement ou partiellement), est-ce réellement un handicap?
    - Est-ce qu'on vend le logiciel, ou bien profite-t-on des dérivés? (licences, pub...)

    Donc, ne résume ni ne caricature le concept d'open source. Nombre d'innovations et de produits de qualité sont open source, et ils sont utilisés et vendus. La particularité de l'open source face aux programmes fermés, c'est avant tout, s'ils ont du succès, qu'ils peuvent bénéficier d'un support d'une communauté... ce qui est, bien souvent, très rentable.
  • zeb , 28 octobre 2011 16:39
    On oublie aussi qu'ouvert (open) ne signifie pas gratuit (free), d'une part, et on peut ajouter à un système libre, 1% - que l'on vendra une fortune - pour les besoin d'un client. Ce 1% restera open par contagion, le client sera servi, et le développeur payé.

    Où est le problème ?

    Dans le monde professionnel, on confond malheureusement le service rendu par le fait de développer d'une solution, à l'appropriation du code pour résoudre cette solution.

    Quand HP paye à plein temps les meilleurs développeurs du noyau Linux pour s'assurer que ses serveurs tourneront de façon optimale sur l'OS au pingouin, le libre, le développeur et le commanditaire sont tous les trois gagnants.

    Et HP, c'est du "pro" et du "modèle économique qui tient la route à grande échelle", me semble-t-il !

    Quand Melaure - et il n'est pas le seul à le croire - assène que développer du libre, c'est travailler pour des prunes au fond son garage, en faisant le jeu du monde "pro", c'est Microsoft qui ricane, les développeurs en SSII qui désespèrent de refaire 10 fois la même chose dans un temps et un budget impartis trop courts et le commanditaire qui paye pour quelque chose de jamais bien fini, mais fait à la va vite 1 fois chez lui, et 9 fois chez ses concurrents.

    Comme disait Mon général, " Vive le québecode libre ! "
  • tranche , 28 octobre 2011 23:28
    Citation :
    les projets Darwin et WebKit de la firme sont aussi ouverts

    Ouai, enfin webkit étant un fork de KHTML (moteur de KDE sous LGPL) ça aurait été illégale que les composants de webkit issue de KHTML ne soit pas LGPL. Et l'historique de l'ouverture de webkit n'as pas toujours été un modèle en la matière. Même si Apple contribue régulièrement au libre, mieux vaut éviter de citer webkit en exemple (y a le choix LLVM, libc++, LLDB, Grand Central Dispatch, ...)

    Citation :
    Oui mais c'est assez souvent le cas et la plupart des devs sont fait sur le temps perso des gens, mais très peu peuvent en vivre ... Je trouve que nos salaires ne sont déjà pas trop elevé dans le dev proprio, alors perso je n'en veux pas de ce système qui, je pense, ne sera que la ruine des développeurs et nous transformera en ouvrier chinois payé à coups de pied ... le modèle économique ne tient pas la route à grande échelle, ça restera un rêve de geek. Heureusement il ne pèse pas bien lourd façe aux géants du secteur des logiciels et tant mieux !

    Enfin bon dans le cas d'un codec audio grand public, c'est pas grave, après quand il s'agit d'appli pro, c'est autre chose.


    Pour ça je rejoins les commentaires de magellan et zeb : si tu ne penses pas pouvoir faire de l'argent avec le libre dis toi qu'ils y a plein de gens qui le font, donc le problème ne viens pas du libre.
    J'ajouterai que je développe régulièrement mes solutions en me basant sur des codes LGPL ou BSD, ça me permet d'avoir une base clean et testé par un grand nombre d'utilisateur (bref généralement un code que j'aurai pas fait tout seul). Après je joue le jeu, qd j'améliore des trucs/corrige des bugs je prend le temps de faire un patch (après libre à eux de le vérifier de l'accepter ou pas).
    Pour moi le libre représente un gain de temps (et donc d'argent aussi :p )