Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

AMD : du progrès dans la gestion de la 2D

AMD : du progrès dans la gestion de la 2D
Par

Faire confiance, c’est bien ; vérifier, c’est mieux

Depuis la publication de articles sur l’accélération 2D en février (La 2D sous Windows : surprise ! et Accélération 2D : la Voodoo 4 plus forte que les Radeon HD 5800 et GeForce GTX !), nous avons continué à examiner en détails la question des performances en 2D des nouvelles cartes graphiques. Comme vous vous en souviendrez peut-être, nous nous inquiétions à l’époque des performances en 2D des cartes graphiques récentes sous Windows 7, plus particulièrement dans les applications GDI avec les derniers pilotes, ainsi que des problèmes de rendu direct sur une surface de dessin visible.

Dans ces deux articles, nous avons parlé du paradoxe du Gestionnaire de tâches, qui expliquait pourquoi certains de nos résultats n’étaient pas toujours reproductibles et pourquoi ils dépendaient parfois du système de test, même lorsque les configurations étaient similaires. Nous reviendrons sur ce point ultérieurement.

Une promesse est une promesse

Au départ, AMD/ATI a accueilli nos rapports avec scepticisme. Heureusement, nos benchmarks ont toutefois attiré l’attention des développeurs des pilotes Catalyst et, après une correspondance animée, nous sommes heureux de pouvoir annoncer que le problème a été reconnu et, semble-t-il, réglé. Nous sommes parvenus à reproduire le problème, ce qui a débouché sur l’optimisation des pilotes, les représentants d’AMD ayant annoncé publiquement qu’ils feraient tout pour le résoudre.

Les notes de version des Catalyst depuis la version 10.4 promettent, entre autres améliorations et corrections de bugs, une hausse des performances dans les programmes et benchmarks 2D faisant appel à la GDI sous Windows 7. Humble sourire chez Tom’s Hardware : le mot « benchmarks » désigne en fait notre outil maison, Tom2D, qui s’est avéré fort utile dans le diagnostic du problème. Commençons par une comparaison directe des performances des différents pilotes :

Comme vous pouvez le voir, bien que le changement n’ait été mentionné que dans les Catalyst 10.4, il a en réalité été introduit dès le mois de février, dans les Catalyst 10.2. Quoi qu’il en soit, les développeurs ont fait de l’excellent boulot, nous nous devons de le signaler et nous ne pouvons que recommander l’installation des derniers pilotes aux possesseurs de cartes ATI récentes travaillant sous Windows 7.

Le problème semble donc à peu de choses près résolu ; nous avons toutefois creusé un peu plus et sommes maintenant en mesure de vous présenter les résultats de nos tests, dont certains sont particulièrement intéressants. Outre ceux-ci, nous allons également aborder le « paradoxe » qui avait provoqué quelques erreurs d’évaluation dans le cadre de notre benchmark. Certaines questions, par ailleurs, restent encore et toujours sans réponse.