AMD Athlon II X4 620 : quad-core à moins de 100 € !

Depuis qu’Intel a lancé ses tous nouveaux processeurs Core i5 et Core i7 sur socket LGA1156, AMD subit une pression plus forte que jamais dans le milieu de gamme supérieur et le haut de gamme. Le Phenom II est certes un processeur particulièrement bien conçu, mais il ne parvient à battre les membres de la gamme Nehalem que sur le terrain du prix. Toutefois, AMD est passé maître dans l’art de gérer au mieux sa production ; il ne faut donc pas s’étonner de voir aujourd’hui la firme lancer des processeurs quad et tri-core dénué de tout cache L3. On n’aurait pu rêver meilleure occasion pour remettre la marque Athlon sur le devant de la scène : place, donc, à l’Athlon II X4 !

Ce qu’il a

Ce nouveau processeur n’est pas vraiment neuf, bien qu’AMD lui ait octroyé deux noms de code tout frais : « Propus » pour le quad-core et « Rana » pour le tri-core. Le premier échantillon que nous ait fait parvenir le fabriquant est un modèle quad-core cadencé à 2,6 GHz. Celui-ci a essentiellement les mêmes caractéristiques que le Phenom II, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un SOI (silicium sur isolant) gravé en 45 nm, composé de quatre cores dotés de 512 Ko de cache L2 chacun, et équipé de toutes les extensions actuelles : MMX, SSE, SSE2, SSE3, SSE4a, Enhanced 3DNow !, la fonction NX bit (l’équivalent AMD du XD d’Intel), 64 bits, AMD-V (l’extension de virtualisation made in AMD) et bien entendu le Cool’n’Quiet qui réduit automatiquement la vitesse d’horloge et la tension lorsque le processeur n’est pas ou peu sollicité. Le core proprement dit étant basé sur le Deneb et tous les Athlon II X3 et X4 fonctionnent sans encombre sur socket AM2+ avec de la mémoire DDR2 ou sur socket AM3 avec de la DDR3. Bref, pas le moindre doute, ces nouveaux processeurs risquent de se montrer fort alléchants pour les utilisateurs désireux de mettre à jour une configuration un peu âgée basée sur une carte-mère AM2, surtout quand on sait qu’ils sont proposés à moins de 100 € !

Ce qui manque

Bien évidemment, à ce prix là nous ne nous attendions pas à recevoir un produit haut de gamme. Il y a donc quelques limitations. La plus évidente concerne l’architecture du cache : tout comme les Athlon II X2 avant eux, les nouveaux modèles sont entièrement dépourvus de cache L3. À cet égard, les Athlon II rompent donc avec la tradition chez AMD qui consiste à toujours équiper les processeurs multicores d’une mémoire cache partagée pour la communication entre les cores. L’absence de cache L3 est donc le principal point de différenciation entre les Phenom II et les Athlon II, avec la fréquence d’horloge, qui est évidemment plus faible sur ces derniers. Toutefois, il se pourrait bien que la suppression du cache L3 constitue un avantage, non en termes de performances (aucune chance qu'un Athlon II parvienne à égaler un Phenom II sur ce terrain), mais bien en termes d’efficacité énergétique (dans la mesure où les transistors constituant les 6 Mo de cache L3 du Phenom II ajoutent à la consommation du processeur) et en marge d'overclocking.