ATIC veut racheter Chartered, concurrent de GlobalFoundries

ATIC, la société possédée par le gouvernement de l'émirat d'Abu Dhabi qui a sauvé AMD par une injection massive de pétrodollars, a fait une offre publique d'achat sur Chartered Semiconductor Manufacturing pour un total de 5,6 milliards de dollars. Si ce rachat est conclu, ATIC offrira donc un allié de poids à GlobalFoundries, le fondeur de semiconducteur issu de la scission d'AMD.

La combinaison entre Chartered et GlobalFoundries serait un mouvement très important pour toute l'industrie des Semiconducteurs. Aujourd'hui, Intel domine le secteur, suivi par des fondeurs qui offrent leur capacité de production à des entreprises conceptrices de circuits. Ainsi TSMC, fabrique la plupart des processeurs graphiques d'AMD et Nvidia. Et si GlobalFoundries ne produit pour l'instant que pour AMD, la société s'est déjà clairement positionnée comme un concurrent futur de TSMC. GlobalFoundries a d'ailleurs déjà décroché un contrat avec STMicroelectronics.

Le rapprochement avec Chartered (il n'est pas encore question de fusion) semble très opportun. GlobalFoundries possède une maîtrise technique supérieure, mais souffre d'un manque de moyens de production. Au contraire, Chartered accuse un retard technologique, mais possède six usines. Et, au-delà du gain de compétitivité que les deux sociétés peuvent espérer par leur collaboration, le soutien financier de l'émirat sera très utile pour réaliser les investissements nécessaires à la construction de nouvelles usines et à l'achat des équipements requis par les futures technologies de gravure en 32, 28 ou 22 nm. 

Le rachat pourrait être conclu d'ici la fin de l'année 2009.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • dark-sorrow
    Oupi de la concurrence en perspective et des prix bas en conséquence ! Maintenant, espérons que cela arrive bien ;)
    2
  • Mictateur
    Je sais pas pourquoi ces types s'intéressent à ce point à ce marché-là, mais bravo. :jap:
    1