Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Google abuserait-il de sa position dominante avec Android ?

Par - Source: Wall Street Journal | B 14 commentaires

L’autorité américaine de régulation des échanges internationaux (FTC) va se pencher sur les pratiques commerciales de Google portant sur les partenariats avec les fabricants de smartphones Android. Le Wall Street Journal affirme que l’enquête en cours, portant sur la régie publicitaire et le moteur de recherche, devrait s’étendre au système d’exploitation. Les commissaires cherchent à savoir si Google a influencé ses partenaires pour qu’ils n’intègrent pas les logiciels ou services de ses concurrents sur leurs terminaux Android.

Les similitudes avec l'affaire Internet Explorer

C’est une situation similaire à celle de Microsoft à la fin des années 90. L’éditeur a été reconnu coupable d’avoir écarté les autres navigateurs Internet en utilisant sa position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation sur ordinateur pour favoriser la distribution d’Internet Explorer et inciter les OEM à ne pas intégrer les logiciels d'autres sociétés. La justice a considéré que Microsoft a illégalement utilisé son pouvoir pour anéantir la concurrence. C’est pour cette raison que l’Europe a ordonné que les nouveaux systèmes Microsoft soient accompagnés d’une fenêtre permettant au consommateur de choisir son navigateur.

Google n'est pas Microsoft

Il y a néanmoins quelques différences fondamentales entre l’affaire Android et Internet Explorer. Redmond était et reste encore aujourd’hui l’éditeur avec le plus de parts sur le marché des systèmes d’exploitation pour ordinateur et avait profité de cet avantage pour favoriser Internet Explorer. Google n’exerce pas la même domination sur le marché des smartphones et on ne sait pas quels sont les services concernés par l’enquête. De plus, Google n’existait pas sur ce marché avant 2008. Il semble donc qu’il sera plus difficile de prouver qu’il a illégalement freiné la concurrence. Bref, si l’affaire Google ressemble à celle de Microsoft, à première vue, un amalgame entre les deux serait une erreur selon nous. La suite des évènements dépendra des résultats de l’enquête.

Pour rappel, une enquête de la FTC peut prendre un an voire plus et ne signifie pas qu’une procédure judiciaire est en cour ou sera même entamée. Les commissaires peuvent estimer qu’il n’y a pas assez d’éléments pour porter plainte et se retirer de l’affaire. Google nie évidemment toute activité illégale

Afficher 14 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Kenelm , 11 août 2011 10:49
    Et c'est quand qu'on s'occupe d'Apple ? Parce que cette boîte se trouve aujourd'hui exactement à une bien pire position que Google, et que Microsoft il y a quelques années, et pourtant personne en a rien à foutre.
  • turlupin en ptard , 11 août 2011 11:05
    Citation :
    Google n’occupe pas la même domination sur le marché
    Mauvaise formulation, il fallait écrire : "Google n’exerce pas la même domination sur le marché"
  • Anonyme , 11 août 2011 14:26
    +1000 concernant Apple
  • David Civera , 11 août 2011 15:19
    KenelmEt c'est quand qu'on s'occupe d'Apple ? Parce que cette boîte se trouve aujourd'hui exactement à une bien pire position que Google, et que Microsoft il y a quelques années, et pourtant personne en a rien à foutre.


    C'est faux. Sur le marché des OS pour PC Apple c'est à hauteur de 10 % donc il peuvent faire ce qu'ils veulent.

    Sue le marché des smartphones c'est une situation très différentes. Apple vend ses propres téléphones, donc il fait ce qu'il veut. Il ne dépend pas de partenaires, donc il a le droit de dire à la société machin qu'il ne veut pas de son logiciel livré avec son téléphone.

    Par contre, la situation sur l'App Store est différente. Dans cette configuration là, il travaille avec des partenaires et certaines pratiques font déjà l'objet d'une enquête par la FTC et Apple a déjà assoupli certaines règles pour satisfaire les commissaires. Donc dire que tout le monde s'en fou est faux.
  • David Civera , 11 août 2011 15:24
    Merci turlupine. Tu as raison. C'est corrigé :) 
  • ftyler , 11 août 2011 16:08
    En même temps Google ne force pas les constructeur à installer Gapps sur les smartphone...
  • Kenelm , 11 août 2011 20:45
    Citation :
    C'est faux. Sur le marché des OS pour PC Apple c'est à hauteur de 10 % donc il peuvent faire ce qu'ils veulent.
    Côté Mac en effet tout va bien.

    Citation :
    Sue le marché des smartphones c'est une situation très différentes. Apple vend ses propres téléphones, donc il fait ce qu'il veut. Il ne dépend pas de partenaires, donc il a le droit de dire à la société machin qu'il ne veut pas de son logiciel livré avec son téléphone.

    Par contre, la situation sur l'App Store est différente. Dans cette configuration là, il travaille avec des partenaires et certaines pratiques font déjà l'objet d'une enquête par la FTC et Apple a déjà assoupli certaines règles pour satisfaire les commissaires. Donc dire que tout le monde s'en fou est faux.
    Ouais enfin Microsoft vend son propre OS mais on l'interdit de refiler IE avec, et bientôt peut-être Windows Media Player. Par contre Apple refile son OS, ses applis de base, interdit toute concurrence sur ce point, restreint sévèrement la plupart des choses qui se font dessus comme la presse mobile, la pub dans les applis dont ils ont le monopole, l'obligation d'utiliser iTunes... la liste est longue.

    Evidemment je parle pas du cas spécifique des applis fournies avec un OS, juste de se préoccuper des agissements de certaines boîtes. Parce que ce que fait Apple dernièrement, je trouve juste ça complètement dingue. Microsoft aurait fait le quart de ça, ils se retrouveraient à payer des amendes de plusieurs millions. Mais là non, c'est Apple, tout va bien. Alors oui on s'en préoccupe, mais on dirait plutôt qu'ils s'en foutent et considèrent ça comme quelque chose de mineur tant ils sont doux avec eux.

    Et c'est même drôle quand on voit qu'après avoir joué les outsiders avec leur "Think Different", ils passent aujourd'hui devant avec des méthodes pires que celles de Microsoft, et en plus on les laisse faire. Parce qu'un monopole ça se prévient aussi, et là-dessus, pas grand chose n'est fait pour Apple qui entérine tranquillement son monopole, alors que Microsoft se fait épingler à la moindre déclaration.

    Quand je vois ce que Microsoft a pris, alors que Facebook, Google et Apple font tout ce qu'ils veulent sans trop d'emmerdes, et que les sanctions sont juste dérisoires étant donné leurs fonds et leur influence, ça me rend malade.
  • roromania , 11 août 2011 21:51
    Je suis tout à fait d'accord avec Kenelm,

    Je rajouterai même plus que sur les Mac, Apple essaie de faire le même jeux avec l'AppStore que sur les iPhones et iPad. Ils peuvent ainsi contrôler que les programmes proposés par les programmeurs pour leur plate forme OSX ne recopie pas le leur.

    Il est vrai qu'ils n'ont que 10% de PDM mais, personnellement, je ne trouve pas que ce soit une excuse valable.

    Le soucis est que ce qu'ils apportent est à la fois superbe et, malheureusement, accompagné de pratique regrettable.
  • Anonyme , 12 août 2011 07:46
    :-) Il suffit de ne pas acheter Apple et le tour est joué.
    Perso, j'en n'ai pas et donc pas de problème avec les règles anticoncurrentielles d'Apple. La concurrence existe et elle et de qualité. Ce n'était pas forcément le cas pour Windows il y a quelques années.
  • Kenelm , 12 août 2011 10:28
    Ben pas acheter Apple... quand la plupart des boîtes n'offrent leurs services que par le biais d'applis pour les appareils Apple, que certains magazines ne balancent de versions numériques que par le biais des produits Apple, et que certains artistes ne peuvent être obtenus que par iTunes... bah si t'as pas de produit Apple, t'es baisé.

    Alors après oui on peut se passer de tous ces services, de tous ces magazines, de toute cette musique... mais euh bon, y'a un moment où ça fait chier. Jamais avant on avait vu une prise de monopole aussi étendue, Apple touche tous les secteurs, et si y'a pas de contre-attaque, on va finir par se retrouver complètement dépendant d'Apple. Ce qui est justement le problème d'un monopole. Alors ils sont pas encore au stade de monopole complet, mais ils ont en tout cas une sacrée majorité, et ont le monopole dans quelques zones spécifiques.

    Microsoft à côté ne représente plus aucune menace, c'est même limite la boîte la plus ouverte aujourd'hui... c'est marrant dit comme ça.
  • Anonyme , 12 août 2011 13:29
    Je vois très mal ou est la faute de Google avec son système. Personnellement il y a tellement de produit Android qui possède en plus de leur application, une multitude de produits maison de chaque constructeur.

    Google laisse beaucoup de liberté pour que les autres installent leurs programmes sur leurs produits.

    Pour ce qui est du cas Microsoft ou autres OS .. au moins eux quand on les reçoit peut-être qu'ils viennent avec leurs programmes maison, mais rien n'empêche l'utilisateur d'installer ce qu'il veut sans problème. Apple tant qu'à lui ne propose pas d'installer autre chose et cerise sur le gâteau, cause souvent des bugs ou autres si l'on installe autre chose que les produits contrôlés d'Apple.
  • fitfat , 12 août 2011 15:46
    draith>La faute de Google, c'est de ne pas être apprécié de Tom ^^
  • Anonyme , 15 août 2011 11:02
    kenelm ; remplace ton dernier commentaire par google et tu auras raison
  • fitfat , 16 août 2011 12:47
    jurno>Justement, le monopole de Google est en ligne de mire. C'est, le hasard aidant, le sujet même de la news ^^
    La question de Kenelm, c'est quand est-ce qu'Apple y passera ?