Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Quand les pirates d’Anonymous luttent contre la pédopornographie

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 61 commentaires

Anonymous, le célèbre groupe de hackeurs activistes que l’on surnomme généralement Anon, vient d’annoncer être responsable de la chute de quarante sites à caractère pédopornographique. Le groupe affirme avoir ciblé Freedom Hosting, l’hébergeur de ces sites sur le DarkNet .onion de Tor. Il a aussi piraté le plus gros site pédophile sur ce réseau (par principe, nous omettrons de rapporter son nom) qui regroupait à lui seul plus de 100 Go de contenu. Anonymous a aussi publié la liste de 1 589 utilisateurs enregistrés sur ce site en la croisant avec d’autres listes récoltées lors de cette attaque pour offrir aux autorités les noms, et parfois adresses physiques, adresses IP, compte sur divers forums et même certains comptes YouTube. L’attaque est d’un niveau technique bien plus élevé que la normale et la liste des utilisateurs du site pédophile est bien plus détaillée que d’habitude.

L’Internet caché

Les réseaux victimes d’Anonymous utilisaient la technologie Tor Network, développée par l’armée américaine. Très schématiquement, elle consiste à dérouter le trafic vers plusieurs serveurs volontaires éparpillés sur la toile. Le but est de rendre les communications intraçable. Au sein Tor existe un réseau fermé et privé de machines qui utilisent le domaine de premier niveau .onion. C’est un domaine qui n’est pas officiellement reconnu et géré par l’ICANN. Il est accessible uniquement à l’aide d’un outil qui permet d’accéder au protocole de service caché de Tor (Hidden Service Protocol) qui n’est disponible que pour les utilisateurs de Tor ou de sa passerelle, telle que tor2web.org.

Nous tombons ici dans le web profond, un terme qui caractérise un Internet inconnu du grand public et qui tient à rester caché des moteurs de recherche et des autorités. Il est vrai que c’est un lieu qui facilite parfois certaines activités illégales, comme la vente de drogue, mais il serait maladroit de limiter son usage à ces activités. Lors de la répression égyptienne et syrienne, Tor permit aux bloggers syriens et égyptiens de publier des informations sur les abus de leurs gouvernements sans craindre d’être arrêtés.

Operation DarkNet

L’anonymat offert par Tor n’est pas sans faille et Anonynous a repéré que le trafic en provenance des sites pédophiles du réseau Darknet de Tor partageait une même empreinte numérique qui a permis de découvrir qu’ils étaient tous hébergés par Freedom Hosting. Le groupe de hackers a été alerté de la situation lorsque des liens vers des sites pédopornographiques sont apparus dans The Hidden Wiki qui recense d’autres sites disponibles sur le domaine .onion. Malgré les efforts de certains membres d’Anonymous de retirer les liens, ils revenaient systématiquement. Le groupe a donc décidé de lancer l’opération DarkNet.

Anonynous a demandé à Freedom Hosting de retirer les sites pédophiles qu’il hébergeait. Devant son refus, le groupe d’activiste a mis à genoux ses serveurs du 14 au 15 octobre dernier. Comparativement aux anciennes attaques, celles-ci étaient d’un niveau technique supérieure. Freedom Hosting ne semble d’ailleurs pas s’en être encore complètement remis et à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’hébergeur n’accepte plus de nouveaux clients sans qu'ils soient d'abord invités par un utilisateur de son service, chacun disposant d'une invitation par mois. Anonymous a aussi publié les informations de certains des utilisateurs de ces sites sur PasteBin. Certains documents ont déjà été retirés. D’autres sont encore en ligne. Anonymous a aussi mis une liste de noms qui serait enregistrée sur des sites pédopronographiques et qui appartiendrait aussi à des forums promouvant le viol et l’inceste.

Vous trouverez ci-dessous la déclaration d’Anonymous (en anglais) publiée sur YouTube.

Commentaires
Afficher les 61 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • minephone@guest , 24 octobre 2011 08:24
    Les nouveaux robins des bois se sont eux!
  • Ashburn , 24 octobre 2011 08:33
    Chapeau Anon, et merci surtout !
  • Iksarfighter , 24 octobre 2011 08:55
    Ils font ce que les gouvernements ne font pas.
  • loopend , 24 octobre 2011 10:58
    IksarfighterIls font ce que les gouvernements ne font pas.


    Au lieu de vouloir flicker tous les internautes en les mettant dans le même sac, les petits toutous des lobbies devraient faire leurs jobs.

    Ils ont fait en 2 jours ce que les politiciens au pouvoir ne feront qu'évoquer et utiliser comme faire valoir pour criminaliser l'internaute moyen.

    ...Bravo à eux, en plus pour ce genre d'actions, ils ont le soutient du peuple sans condition.
  • sonney , 24 octobre 2011 11:43
    WoW, impressionnant.
    C'est très finement joué ! Il n'y pas de doute, ces gars sont les gentils !
    Le prochain politicien qui dit qu'anon est un danger pour la démocratie (et il y a bcp) se verra accusé (à juste titre) de favoriser la pédopornographie.
  • june06 , 24 octobre 2011 13:19
    sonneyWoW, impressionnant. C'est très finement joué ! Il n'y pas de doute, ces gars sont les gentils !Le prochain politicien qui dit qu'anon est un danger pour la démocratie (et il y a bcp) se verra accusé (à juste titre) de favoriser la pédopornographie.

    Cela reste de la justice privée.
    Elle reste pratique car elle possède des outils que les gouvernements n'ont pas (ex : pirater un serveur hors de ses frontières), mais cela reste assez dangereux dans un état de droit. Rappelez-vous du "YouTube p*rn day" commis par ces mêmes anons (même si ce ne sont pas forcément les mêmes personnes).
    Et écrire cela ne fait pas de moi un monstre, ne t'en déplaise.
  • magellan , 24 octobre 2011 13:21
    Question: vous êtes tous suicidaires ou quoi?!

    Robin des bois, ça ne tient que pour les enfants! C'est quand même hallucinant que vous ne vous rendiez pas compte du risque que représentent de telles méthodes, ainsi que leur efficacité!

    1) Pourquoi faire confiance aux anonymous?
    En quoi seraient-ils plus fiables ou de confiance? Parce qu'ils se présentent comme des sauveurs? Parce qu'ils nous "informent" sur des pédophiles? S'ils sont assez forts pour effectuer des piratages à grande échelle, ils sont aussi tout aussi susceptibles de trafiquer les preuves, et donc de faire passer des gens ordinaires pour des monstres. Pire encore: sur quelle base condamner les coupables? Le piratage est illégal, et toute preuve récoltée en cours d'un piratage est théoriquement irrecevable au tribunal.
    2) Où est la justice?
    Ca ressemble bien plus à des méthodes de lynchage qu'à des enquêtes légitimes! Je ne comprends pas qu'on puisse se flatter qu'un groupe d'inconnus puissent ainsi détourner, pirater, et donc voler des informations sur les réseaux supposés sécurisés (TOR). En gros, cela sous-entend donc que ces pirates pourraient également dresser des listes autrement moins "flatteuses", voire revendre des quantités d'informations personnelles.
    3) La légitimité
    Ils sont juges et bourreaux dans l'affaire. Je ne leur donnerai AUCUNE légitimité tant morale que juridique, parce qu'ils oublient bien vite que c'est par le PEUPLE qu'on obtient la justice, pas en se décrétant soi-même juge!

    Franchement... Quand nous constaterons (et cela arrivera) que nous sommes tous des victimes potentielles de ces groupes, nous aurons alors à nous interroger sur nos positions passées. Le "C'est efficace", ou le "Ce n'est pas si grave, on chope des monstres grâce à eux" pourraient se changer en "C'est TROP efficace, nous sommes tous sur des listes qu'ils détiennent sans notre consentement", et en "Nous sommes tous considérés comme des monstres, car nous sommes tous fichés par des groupes souterrains sans légalité ni légitimité".

    Songez y!
  • magellan , 24 octobre 2011 13:26
    Citation :
    IksarfighterIls font ce que les gouvernements ne font pas.


    Au lieu de vouloir flicker tous les internautes en les mettant dans le même sac, les petits toutous des lobbies devraient faire leurs jobs.

    Ils ont fait en 2 jours ce que les politiciens au pouvoir ne feront qu'évoquer et utiliser comme faire valoir pour criminaliser l'internaute moyen.

    ...Bravo à eux, en plus pour ce genre d'actions, ils ont le soutient du peuple sans condition.

    J'ignorais que
    1) tu étais le peuple
    2) qu'on pouvait cautionner, sans frémir, une justice expéditive tirée des pires moments d'anarchie!

    Pour ta gouverne (vu que tu aimes dire des énormités), sache que les tergiversations des politiques sont aussi de NOTRE faute, parce que nous refusons tout en bloc, parce que nous voulons des souplesses, des arrangements, ce qui rendent les lois toujours plus complexes et imbuvables (voire inapplicables). Pire encore: en confiant notre sort à des élus peu rompus aux problématiques du réseau, nous obtenons alors des lois imbéciles, à contresens de ce que devrait être le net.

    Alors:
    1) Voter pour des élus proposant de VRAIS programmes concernant notre vie virtuelle pourrait être une solution
    2) Dans le cas contraire, inciter (voire contraindre) les élus à tenir compte de ce qu'est le virtuel dans notre vie quotidienne
    3) Etre attentifs (et non attentistes) quand des lois potentiellement liberticides passent à l'assemblée nationale.

    C'est quand même dingue de dire des conneries de si haute volée.
  • loopend , 24 octobre 2011 13:39
    Franchement, voir un pédophile spolié d'une partie de ses droits...Dans le sens ou celui qui passe son temps dans un site pédo ne peut pas dire "Ha ouais mais nan pr'ouvé moi que je ne suis pas pédowfile !"
    Le type squate les sites dégeux et illégales, il est déjà dans la zone de non droit ! Faut arrêter deux minute la branlette intellectuelle, un braqueur ne va pas mettre en avant ses droits pour légitime défense si il ne réussie pas son coup. Ces gens étaient dans une situation illégale, dans une zone de non droit auquel ils ont complétement adhéré. C'est très différent, car justement, il n'y a PAS de justice dans ces zones là, donc parler de leurs droit de légitimité, tandis qu'il n'y a; justement aucune juridiction, aucun possibilité d'appliquer les droit est un peu gonflé. Le diable est dans les détails, pendant que ses enfants se font violer et tuer, on préfère enculer les mouches en les regardant de loin, oui, c'est aussi quelque part, être complice.

    Et non, ce n'est pas être suicidaire, car nous, justement, nous sommes dans une zone de droits, ou il est possible d'appliquer la loi, les suicidaires, ce sont ceux qui justement, s'aventurent dans ces zones de non droit, c'est eux, pas nous.
  • Plouki@guest , 24 octobre 2011 13:48
    GG les mecs!
  • Kenelm , 24 octobre 2011 14:18
    Petit rappel obligatoire qu'Anonymous n'est pas un groupe avec une liste de membres définis, mais plutôt une mouvance, une bannière que reprennent différentes personnes, individuelles ou en groupe.

    Toutes les actions d'Anonymous ne sont donc pas entreprises par les mêmes personnes. Cela explique pourquoi certains groupes tentent de se démarquer, comme AnonOps, mais AnonOps n'est pas Anonymous, et Anonymous n'est pas composé que d'AnonOps.

    On ne fait pas partie d'Anonymous, on est Anonymous.

    Du coup, rapporter cet évènement aux autres actions effectuées par des Anonymous serait une grosse erreur, car de ce qu'on en sait, ça n'a rien à voir.
  • fwix , 24 octobre 2011 14:49
    sans parler trop :) 
    vive Anonymous
  • turlupin en ptard , 24 octobre 2011 14:53
    Magellan, laisse tomber, c'est perdu d'avance !
    Tu essayes de corriger les travers d'une éducation bâclée de gugusses nourris aux super zéros à l'américaine.
    Comment veux-tu leur faire comprendre qu'il n'y a pas de démarcation possible entre Zorro et Hitler ? (je simplifie, bien obligé, vu le public !)
    Qu'il n'y a pas de solution de continuité entre Robin des Bois et la mafia ?
    :sarcastic: 

    Ce monde est foutu...
    Il est gouverné par des gens qui ne sont pas élus et ceux qui sont élus pour leur servir de marionnettes sont élus par des gens qui veulent simultanément la liberté et la limitation de la liberté sans comprendre ce que ça signifie.
    Des gens qui veulent la liberté sans la responsabilité, la liberté ET la sécurité, etc...
    Sacré sujet pour une épreuve de philo au bac...
    Dommage que l'enseignement de la philo (l'art d'apprendre à réfléchir) ne soit pas obligatoire dans toutes les sections, particulièrement les "sciences et techniques" qui fabriquent les individus les plus dangereux par leur ignorance associée à leur certitude de tout savoir.

    On retombe dans l'éternel dilemme : si on veut éviter la dictature, tout le monde doit pouvoir voter... même les cons... et les cons votent pour Hitler et ses successeurs !

    On n'en sortira jamais ! :pfff: 
  • magellan , 24 octobre 2011 15:20
    Citation :
    Franchement, voir un pédophile spolié d'une partie de ses droits...Dans le sens ou celui qui passe son temps dans un site pédo ne peut pas dire "Ha ouais mais nan pr'ouvé moi que je ne suis pas pédowfile !"
    Le type squate les sites dégeux et illégales, il est déjà dans la zone de non droit ! Faut arrêter deux minute la branlette intellectuelle, un braqueur ne va pas mettre en avant ses droits pour légitime défense si il ne réussie pas son coup. Ces gens étaient dans une situation illégale, dans une zone de non droit auquel ils ont complétement adhéré. C'est très différent, car justement, il n'y a PAS de justice dans ces zones là, donc parler de leurs droit de légitimité, tandis qu'il n'y a; justement aucune juridiction, aucun possibilité d'appliquer les droit est un peu gonflé. Le diable est dans les détails, pendant que ses enfants se font violer et tuer, on préfère enculer les mouches en les regardant de loin, oui, c'est aussi quelque part, être complice.

    Et non, ce n'est pas être suicidaire, car nous, justement, nous sommes dans une zone de droits, ou il est possible d'appliquer la loi, les suicidaires, ce sont ceux qui justement, s'aventurent dans ces zones de non droit, c'est eux, pas nous.

    C'est supposé permettre à n'importe qui d'aller fouiner sur le réseau, et s'instaurer "justicier"?

    Et SI, c'est suicidaire, parce que tu dis tout et son contraire:
    - tu es en zone de droits (selon toi), ce qui est défini par un cadre légal... Et tu estimes paradoxalement que les zones de non droits sont "hors de la loi", ce qui est totalement faux juridiquement. Il n'y a pas de zone de non droits, il n'y a QUE des zones où les gens tentent de se cacher. Une zone de non droits, c'est une zone théorique où aucune loi ne s'applique; or, la loi contre la pédopornographie s'appliquent sans exclusion aucune concernant les systèmes de "camouflage". Donc, de fait, tu penses pouvoir donner des "pouvoirs" à n'importe qui (puisqu'ils ne sont pas assermentés ni encadrés de quelque manière que ce soit) pour défendre un espace de "droits"? :heink: 

    Je confirme: ceux qui pensent ainsi sont complètement cinglés, parce que vous partez du principe que n'importe qui peut devenir un justicier, ceci soi-disant pour notre "bien". A quand des Charles Bronson dans la rue pour zigouiller ceux qui sont supposés être des criminels?
  • magellan , 24 octobre 2011 15:22
    Citation :
    Magellan, laisse tomber, c'est perdu d'avance !
    Tu essayes de corriger les travers d'une éducation bâclée de gugusses nourris aux super zéros à l'américaine.
    Comment veux-tu leur faire comprendre qu'il n'y a pas de démarcation possible entre Zorro et Hitler ? (je simplifie, bien obligé, vu le public !)
    Qu'il n'y a pas de solution de continuité entre Robin des Bois et la mafia ?
    :sarcastic: 

    Ce monde est foutu...
    Il est gouverné par des gens qui ne sont pas élus et ceux qui sont élus pour leur servir de marionnettes sont élus par des gens qui veulent simultanément la liberté et la limitation de la liberté sans comprendre ce que ça signifie.
    Des gens qui veulent la liberté sans la responsabilité, la liberté ET la sécurité, etc...
    Sacré sujet pour une épreuve de philo au bac...
    Dommage que l'enseignement de la philo (l'art d'apprendre à réfléchir) ne soit pas obligatoire dans toutes les sections, particulièrement les "sciences et techniques" qui fabriquent les individus les plus dangereux par leur ignorance associée à leur certitude de tout savoir.

    On retombe dans l'éternel dilemme : si on veut éviter la dictature, tout le monde doit pouvoir voter... même les cons... et les cons votent pour Hitler et ses successeurs !

    On n'en sortira jamais ! :pfff: 


    Je suis quand même rassuré de ne pas être le seul à penser ainsi... mais affligé de lire autant de soutiens à des PIRATES, qui s'infiltrent ILLEGALEMENT, qui peuvent potentiellement nous pourrir A TOUS l'existence!
  • popopow , 24 octobre 2011 15:57
    turlupin en ptard même les cons... et les cons votent pour Hitler et ses successeurs !On n'en sortira jamais !


    On approche dangereusement du point godwin la...
  • magellan , 24 octobre 2011 16:05
    Citation :
    turlupin en ptard même les cons... et les cons votent pour Hitler et ses successeurs !On n'en sortira jamais !


    On approche dangereusement du point godwin la...


    C'est sûr que tu pourrais suggérer quelque chose de plus pédagogique pour expliquer simplement et efficacement à tout le monde ce qu'est la justice....
  • popopow , 24 octobre 2011 16:29
    Bah toi, t'as tout a fait reussi a le faire sans en parler. Les allusion a l'oncle adolf de turlupin sont heu ... comment ... hors de propos.

    Je vois pas trop en quoi dire que des gens sont capables de voter hitler exlique de quelques facon que ce soit ce qu'est la "justice"
  • magellan , 24 octobre 2011 16:55
    Citation :
    Bah toi, t'as tout a fait reussi a le faire sans en parler. Les allusion a l'oncle adolf de turlupin sont heu ... comment ... hors de propos.

    Je vois pas trop en quoi dire que des gens sont capables de voter hitler exlique de quelques facon que ce soit ce qu'est la "justice"

    Il y a une raison tout à fait justifiée à citer Hitler, notamment parce que Turlupin l'a fait dans un contexte parfaitement légitime.

    Je vais (malheureusement) devoir refaire un petit rappel à ce propos:
    1) Il est arrivé au pouvoir par les urnes, donc avec un soutien LEGAL, à savoir celui du peuple.
    2) Les violences, les déportations, les actions barbares furent toutes encadrées à travers un périmètre légal très précis (Shutzhaft pour ne citer que la plus connue), ce qui explique ce qu'est la différence entre la "légalité" (le droit de faire quelque chose), et la justice (la légitimité morale de le faire).

    La référence est donc parfaitement inscrite dans la démarche: accepter les méthodes expéditives, c'est tout autant féliciter des actions comme celles des anonymous, que de voter pour des gouvernants s'adossant à un discours sécuritaire/système liberticide pour nous protéger contre nous-même/justifier la violence par la protection du peuple et de l'état.
  • popopow , 24 octobre 2011 17:50
    Bah justement l'action d'anonymous s'inscrit en dehors de tout cadre legal alors que l'accession au pouvoir d'hitler a ete faite dans la légalité. Je continue donc a trouver qu'il n'etait pas nécessaire d'y faire référence.

    ca faisait plus genre "laisse tomber magellan, les gens sont trop cons pour comprendre et c'est avec des gens comme ca qu'on fini par voter hitler"

    Bref, avec notre débat la on a vraiment atteint le point godwin. Et pour finir je citerai benjamin franklin :
    Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

    C'est aussi un peu hors de propos, mais je suis sur que t’apprécieras.
Afficher plus de commentaires