Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Aquasar : recycler l’eau pour ses serveurs

Par - Source: IBM | B 13 commentaires

IBM vient de livrer Aquasar, son serveur qui utilise l’eau de chauffage comme système de refroidissement.

Un modèle pour les serveurs du futur

Nous vous parlions de ce projet il y a un an, lorsque Big Blue avait annoncé ses intentions de construire un serveur destiné à réduire la consommation électrique nécessaire au refroidissement des machines (cf. « Le supercalculateur qui fait chauffage central »).

Il a aujourd’hui livré Aquasar à l’Institut Fédéral de Technologie de Zurich (l'ETH) et affirme pouvoir proposer un système réduisant les dégagements de CO2 de l’ordre de 85 %. Les BladeCenter utilisés disposent d’une grille composée de 50 000 petits tuyaux envoyant de minuscules jets d’eau sur les puces. L’eau en provenance du chauffage central peut atteindre les 60 °C et garde le supercalculateur en dessous des 85 °C recommandés. Ce cluster intègre 66 processeurs PowerXCell 8i et 18 processeurs Nehalem EP.

Recycler la chaleur

Au final, IBM a conçu un serveur de 6 TFlops demandant 1 W pour 450 MFlops. De plus, 9 kW de l’énergie dégagés par le serveur sont utilisés pour le chauffage central de l’Institut.

Afficher 13 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Anonyme , 6 juillet 2010 07:38
    En fait l'idée n'est pas neuve. Je me rappel un pote me raconter que l'un des plus "gros" ordinateur en France il y a... oullaaa... longtemps... était dans les locaux de Philips je crois. Il prenait une pièce entière et le refroidissement était déjà par eau. Avec cette eau il chauffait les 3 étages du bâtiment et dispersaient encore 30% de chaleur par des radiateurs sur le toit (sur le toit c'est des évacuateurs de chaleur hein ! Pas des radiateurs comme dans son salon !)
  • Basilic et Pistou , 6 juillet 2010 09:16
    Citation :
    De plus, 9 kW de l’énergie dégagés par le serveur sont utilisés pour le chauffage central de l’Institut.

    Oui, mais en été ?? :whistle:  ;)  :lol: 
  • okey-dokey , 6 juillet 2010 10:52
    chrystal75
    En fait l'idée n'est pas neuve. Je me rappel un pote me raconter que l'un des plus "gros" ordinateur en France il y a... oullaaa... longtemps... était dans les locaux de Philips je crois. Il prenait une pièce entière et le refroidissement était déjà par eau. Avec cette eau il chauffait les 3 étages du bâtiment et dispersaient encore 30% de chaleur par des radiateurs sur le toit



    Sauf que là apparement c'est différent. Ils utilisent l'eau chaude du chauffage central à 60° pour refroidir les CPU qui sont à moins de 85°C.
    Il ne s'agit pas d'utiliser la chaleur des CPU chauffer le batiment, mais de refroidir les CPU avec l'eau du chauffage centrale.
    Ca parait paradoxale comme idée mais tant que le delta de temperature permet de maintenir les CPU dans leur plage de fonctionnement c'est bon :) 


    Citation :
    L’eau en provenance du chauffage central peut atteindre les 60 °C et garde le supercalculateur en dessous des 85 °C recommandés



  • eat your potato , 6 juillet 2010 10:54
    C'est en Suisse, dans les montagnes, donc il y fait toujours froid :p 
  • zorro3364 , 6 juillet 2010 10:56
    9kw c'est quand même pas grand chose, à peine de quoi chauffer une habitation de 100m2....
  • kervern , 6 juillet 2010 14:08
    zorro3364 bien isolé et aux nouvelles normes de constructions c'est largement suffisant ;)  mais c du HS dsl
  • Wiiip , 6 juillet 2010 14:33
    C'est effectivement du 100% IBM : de l'enfumage complet avec une technique hors de prix pour pas grand chose :
    -> 9KW, c'est pas grand chose
    -> il faut faire tourner le chauffage en été (ou prévoir une dissipation alternative)
    -> 6Tflops/450Mflops/Watt = 13.3kW ... Donc, on a 4watts qui partent en ... Radiations lumineuses ? Synthèse chimique ? Ou peut-être qu'ils refabriquent de l'électricité.

    okey-dokey .. Non, c'est exactement la même chose : On prend l'arrivée du chauffage pour la renvoyer en entrée. L'eau d'arrivée du chauffage n'arrive froide que si on essaye de réchauffer une grotte avec :D  (par contre, des tuyaux de chauffage à 60°C, c'est déjà pas vraiment éco compliant ...

    Par contre, on a oublié le plus rigolo, à savoir le coût supérieur à 1M€ du joujou (+5M€ de maintenance IBM ;) . Mais on s'en fout, tant que les banquiers suisses peuvent se faire passer pour écolo, le reste ...
  • Anonyme , 6 juillet 2010 15:45
    Que de préjugés sur la Suisse... Nous n'avons pas que des montagnes et des banques...

  • okey-dokey , 6 juillet 2010 16:05
    Citation :
    Que de préjugés sur la Suisse... Nous n'avons pas que des montagnes et des banques...



    Vrai.. vous avez aussi le Chocolat :bounce: 








    :whistle: 



  • Basilic et Pistou , 6 juillet 2010 16:34
    Et vous hébergez tous les bandits fiscaux de l'Europe ... :lol: 
  • Anonyme , 6 juillet 2010 18:16
    Heu le chocolat c'est aussi belge et ils ont aussi un peu d'IBM
  • wrongillusion , 7 juillet 2010 07:22
    Citation :
    Au final, IBM a conçu un serveur de 6 TFlops demandant 1 W pour 450 MFlops. De plus, 9 kW de l’énergie dégagés par le serveur sont utilisés pour le chauffage central de l’Institut.


    y'a une erreur dans les valeur car la avec un 1w on creer 9Kwa!
    lol c'est impossible de creer de l'energie!
  • shooby , 7 juillet 2010 10:13
    Basilic et PistouOui, mais en été ??

    ben ça fait sona !