Aquasar : recycler l’eau pour ses serveurs

IBM vient de livrer Aquasar, son serveur qui utilise l’eau de chauffage comme système de refroidissement.

Un modèle pour les serveurs du futur

Nous vous parlions de ce projet il y a un an, lorsque Big Blue avait annoncé ses intentions de construire un serveur destiné à réduire la consommation électrique nécessaire au refroidissement des machines (cf. « Le supercalculateur qui fait chauffage central »).

Il a aujourd’hui livré Aquasar à l’Institut Fédéral de Technologie de Zurich (l'ETH) et affirme pouvoir proposer un système réduisant les dégagements de CO2 de l’ordre de 85 %. Les BladeCenter utilisés disposent d’une grille composée de 50 000 petits tuyaux envoyant de minuscules jets d’eau sur les puces. L’eau en provenance du chauffage central peut atteindre les 60 °C et garde le supercalculateur en dessous des 85 °C recommandés. Ce cluster intègre 66 processeurs PowerXCell 8i et 18 processeurs Nehalem EP.

Recycler la chaleur

Au final, IBM a conçu un serveur de 6 TFlops demandant 1 W pour 450 MFlops. De plus, 9 kW de l’énergie dégagés par le serveur sont utilisés pour le chauffage central de l’Institut.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    En fait l'idée n'est pas neuve. Je me rappel un pote me raconter que l'un des plus "gros" ordinateur en France il y a... oullaaa... longtemps... était dans les locaux de Philips je crois. Il prenait une pièce entière et le refroidissement était déjà par eau. Avec cette eau il chauffait les 3 étages du bâtiment et dispersaient encore 30% de chaleur par des radiateurs sur le toit (sur le toit c'est des évacuateurs de chaleur hein ! Pas des radiateurs comme dans son salon !)
    0
  • Basilic et Pistou
    Quote:
    De plus, 9 kW de l’énergie dégagés par le serveur sont utilisés pour le chauffage central de l’Institut.

    Oui, mais en été ?? :whistle: ;) :lol:
    0
  • okey-dokey
    chrystal75 En fait l'idée n'est pas neuve. Je me rappel un pote me raconter que l'un des plus "gros" ordinateur en France il y a... oullaaa... longtemps... était dans les locaux de Philips je crois. Il prenait une pièce entière et le refroidissement était déjà par eau. Avec cette eau il chauffait les 3 étages du bâtiment et dispersaient encore 30% de chaleur par des radiateurs sur le toit



    Sauf que là apparement c'est différent. Ils utilisent l'eau chaude du chauffage central à 60° pour refroidir les CPU qui sont à moins de 85°C.
    Il ne s'agit pas d'utiliser la chaleur des CPU chauffer le batiment, mais de refroidir les CPU avec l'eau du chauffage centrale.
    Ca parait paradoxale comme idée mais tant que le delta de temperature permet de maintenir les CPU dans leur plage de fonctionnement c'est bon :)


    Quote:
    L’eau en provenance du chauffage central peut atteindre les 60 °C et garde le supercalculateur en dessous des 85 °C recommandés
    0