Des cartes mères Asus avec OS

Asus P5Q-EAsus s’est associé avec Device VM et compte produire des millions de cartes mères intégrant un système d’exploitation Linux sur une mémoire Flash. Permettant ainsi un démarrage quasi automatique.

Démocratisation

Le système pourra ainsi être utilisable, quasi instantanément pour des fonctions basiques (Internet, VoIP, lecture de fichier audio et vidéo). Cela est rendu possible grâce au système d’exploitation développé par Device VM et qu’Asus a renommé Express Gate. Les prochaines cartes mères à profiter de ce système seront les P5Q Deluxe, P5Q-WS, P5Q3 Deluxe et P5Q-E et Asus prévoit à terme de vendre plus d’un million de cartes mères par mois équipées de ce système.

Concurrence

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’Asus intègre Express Gate dans ses cartes mères. Certains modèles haut de gamme avaient hérité de cette fonctionnalité en octobre 2007. Asus tente néanmoins de démocratiser cette technologie et surtout faire de l’ombre à Phoenix, l’éditeur de BIOS qui a conçu un système Hyperspace plus poussé que celui d’Asus. Il est par exemple capable de pouvoir booter en parallèle avec le système d’exploitation (cf. «  HyperSpace de Phoenix contourne le système d’exploitation »). Il tarde néanmoins à arriver.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • x-alt
    Désolé, moi pas bien comprendre...
    C'est une sorte de multi boot (soit sur la flash soit sur le dd). L'os de la flash étant un linux minimaliste ?
    C'est une sorte de retour aux machines d'avant les pc (amiga, c64 etc) avec l'os en ROM. Si l'os n'est pas trop minimaliste il pourrait devenir un standard de fait et remplacer windows à terme...
    0
  • ultrabill
    Anonymous a dit :
    Désolé, moi pas bien comprendre...
    C'est une sorte de multi boot (soit sur la flash soit sur le dd). L'os de la flash étant un linux minimaliste ?
    Au lieu de confier la gestion du BIOS par ces saletés de SETUP, c'est confié à un Linux.

    Cela permet d'offrir plus de fonctionnalités puisque Linux est un OS.
    Anonymous a dit :

    C'est une sorte de retour aux machines d'avant les pc (amiga, c64 etc) avec l'os en ROM.
    Je me suis fait la même réflexion :D
    Anonymous a dit :
    Si l'os n'est pas trop minimaliste il pourrait devenir un standard de fait et remplacer windows à terme...
    Ou l'on pourrait imaginé que la ROM embarque les "pilotes" de la carte mère pour un kernel Linux, par exemple ;)
    0
  • Col Hanzaplast
    C'est bien là le grand danger: Le pékin moyen va finir par s'apercevoir qu'il n'a plus besoin de Windows pour l'essentiel de ses tâches :)
    0