Un OS Microsoft pour les CPU MIC d’Intel

Microsoft va présenter Barrelfish, un système d’exploitation disposant d’un noyau adapté aux processeurs MIC d’Intel.

Pousser le parallélisme à son extrême

Les MIC sont des processeurs ressemblant au projet Larrabee aujourd'hui abandonné. Ils intègrent un nombre très important de cores, le Knights Corner étant attendu à 50 cores (cf. « 1er CPU MIC d’Intel, Larrabee n'est pas loin »). Un modèle à 48 cores a été récemment livré à des chercheurs (cf. « Intel livre son CPU 48 cores à ses partenaires »).

Repenser le noyau

Avant de passer à leur commercialisation, Intel espère stimuler la recherche dans le parallélisme. C’est dans cette optique que Microsoft détaillera Barrelfish, un projet en développement depuis octobre 2007 en partenariat avec l'Institut Fédéral de Technologie de Zurich (l'ETH) et les laboratoires de l'éditeur situé à Cambridge. La présentation sera une continuation d’un papier présenté l’année dernière sur les multinoyaux, des OS capables de mieux tirer parti des systèmes multicores.

Concrètement, Microsoft estime que les solutions aux problèmes inhérents au parallélisme passent par la mise en place de réseaux et systèmes distribués afin d'éviter les conflits survenant lors du partage de mémoire et ceux liés à la cohérence du cache. En simplifiant, l’OS traite la machine comme un réseau de cores indépendants, sans interconnexions entre eux, fonctionnant selon un système de processus distribués communiquant à l’aide de messages.

Les chercheurs ont ouvert le code source de Barrelfish qui est écrit en C ou assembleur et qui tourne sur des processeurs 64 bits.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • jokoe
    "En simplifiant, l’OS traite la machine comme un réseau de cores indépendants, sans interconnexions entre eux, fonctionnant selon un système de processus distribués communiquant à l’aide de messages."
    Je ne vois pas bien ce qu'il y a de nouveau là dedans. N'est-ce pas le principe de fonctionnement d'un micro-noyau ?
    0
  • ErGo_404
    jokoe"En simplifiant, l’OS traite la machine comme un réseau de cores indépendants, sans interconnexions entre eux, fonctionnant selon un système de processus distribués communiquant à l’aide de messages."Je ne vois pas bien ce qu'il y a de nouveau là dedans. N'est-ce pas le principe de fonctionnement d'un micro-noyau ?

    Non, un micro noyau communique avec de nombreux modules mais partage la même mémoire avec ces modules. D'autre part un micro noyau est unique.
    Ici, et si j'ai bien compris, Microsoft voudrait qu'il y ait PLUSIEURS noyaux qui aient chacun sa propre mémoire et qui pourraient communiquer entre eux.
    2
  • dextermat
    vulnérable au malware antimalware doctor ?
    0