Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Boîtier Home Cinema Arisetec HT-400

Boîtier Home Cinema Arisetec HT-400
Par
Le concept du PC Home Cinema est relativement récent, mais est en train d’exploser, aux Etats-Unis notamment. Son émergence prouve à quel point la polyvalence des PC dépasse largement le cadre d’utilisation purement informatique, et leur pertinence au sein de milieux où l’on pourrait croire leur utilisation complexe et inappropriée. Mais l’évolution qu’ont subit les composants informatiques dans le domaine du multimédia a été considérable, en l’espace de quelques années. Finalement, on pourrait résumer l’intérêt principal du PC Home Cinema au fait de pouvoir rassembler dans un seul boîtier, une somme considérable de fonctionnalités qui monopolise autant d’appareils :

  • Tuner TV/FM
  • Magnétoscope numérique
  • Platine CD
  • Lecteur DVD progressive scan + effets post-process
  • Platine DivX
  • Lecteur MP3
  • Récepteurs d’émissions satellites
  • Pré-amplificateur HiFi/multicanaux
  • Console de jeu haute définition, offline et sur Internet
  • Visionneur de photos/vidéos de vacances
  • et… PC !
Sans oublier l’intégration de la télécommande et du récepteur Infrarouge pour piloter l’ensemble depuis son canapé. Le tout dans un seul boîtier, de la taille d’un amplificateur Audio/Vidéo standard ! Ce concept est donc révolutionnaire, non seulement par sa compacité et sa polyvalence par rapport aux appareils Home Cinema traditionnels, mais aussi parce qu’au final de belles économies sont à faire par rapport à la somme que représente l’acquisition d’autant d’éléments séparés.

Quelques exemples de PC plus ou moins bien intégrés dans l’ensemble Home Cinema ; à gauche, l’installation de Ferdi Tjandra, à droite celle d’un lecteur de Cinéma Chez Soi

Sur le plan qualitatif maintenant, tout dépend de l’élément considéré. Du côté de la lecture de DVD, DivX, MP3, de la réception TV ou de l’enregistrement numérique, il est possible d’atteindre le niveau d’éléments séparés parfois très haut de gamme, à condition de choisir avec précaution ses composants. En particulier de par la qualité qu’il est possible d’obtenir dans le traitement de la vidéo (via les très bons algorithmes de décompression MPEG2 logiciel notamment), et de sa restitution sur une prise VGA (sub-db15) ou DVI, pour ensuite être connecté au vidéo-projecteur ou à l’écran Plasma approprié. Les cartes sons haut de gamme bénéficient par ailleurs d’excellents rapports signal/bruit et du support des meilleures normes Home Cinema, pour un prix qui n’effraiera aucun DVDphile soucieux de son installation.

En ce qui concerne le rôle de platine CD, n’espérez pas en revanche pouvoir concurrencer les modèles dédiés, même d’entrée de gamme. Une des explication est qu’il existe une différence fondamentale entre un lecteur CD dédié à la seule lecture des CD Audio, et un lecteur de CD-Rom (ou plutôt DVD-Rom de nos jours) informatique dont le but est de lire le plus vite possible les données contenus sur le media. Résultat : ces derniers se révèlent mauvais dans le contrôle d’un élément assez horrifié dans le monde de la HiFi, et qui permet à lui seul l’existence d’un nombre impressionnant de sociétés, notamment dans le domaine du câble haut de gamme : le jitter. Il correspond finalement ici à l’inaptitude des lecteurs de CD-ROM de passer d’un secteur (« frame ») d’un CD Audio à un autre, de manière précise et immédiate. Contrairement aux platines CD Audio qui lisent les CD de manière continue et sans sauts, et non pas en blocs.

Enfin, n’oublions pas que tous ces traitements ne demandent pas forcément de bêtes de calculs au niveau du processeur et de la carte graphique, et qu’il existe aujourd’hui des solutions parfaitement adaptées de par leur faible dissipation et encombrement.

Tout soucis reste une présentation succincte qui nous permet d’introduire une série de tests de boîtiers PC Home Cinema. Ceux-ci seront donc évalués comme la plupart des autres boîtiers que nous avons déjà eut l’occasion de tester, mais en gardant en tête les contraintes bien spécifiques liées au montage d’un tel PC. Nous reviendrons plus en détails sur la conception du PC Home Cinema en lui-même dans un article dédié.