Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Boot2Gecko : l'OS de Mozilla au MWC

Par | B 3 commentaires

Mozilla va présenter son système d’exploitation mobile Boot2Gecko au Mobile World Congress qui se tiendra à la fin du mois. La plateforme repose sur des standards du web et tournera sur Gecko, le moteur de rendu HTML utilisé dans Firefox. Boot2Gecko utilise un noyau Linux (Gonk) qui fait tourner l’ensemble du système

Trois couches : Gonk, Gecko et Gaia

Les détails commerciaux autour du projet sont encore flous. On ne sait pas si des fabricants de terminaux mobiles pensent déjà à adopter le système d’exploitation. La roadmap de Mozilla laisse penser que Boot2Gecko pourrait être terminé d’ici le deuxième trimestre de cette année.

L’interface graphique (Gaia) est bâtie sur Gecko et utilise des codes HTML et JavaScript, ce qui accélère son développement. Le moteur de rendu utilise aussi de nouvelles API pour tirer parti des fonctionnalités des terminaux mobiles, tels que l’appareil photo ou les capteurs de mouvements.

Gonk est relativement proche du noyau Linux classique et il dispose de certaines optimisations le rapprochant d’Android. Le but est de permettre aux fabricants disposant déjà de téléphones embarquant le système d’exploitation de Google de sortir des produits Boot2Gecko plus facilement.

Un principe qui n’a pas réussi à HP

Des hauts responsables au sein de HP clament aujourd’hui que l’un des plus grands défauts de webOS était de faire tourner des applications sur le moteur de rendues webKIT, selon un article paru dans le New York Times. La firme renie aujourd’hui les talents qu’elle a acquis avec Palm. Jon Rubinstein et Brian Hernacki, deux grands fondateurs de webOS, ont quitté HP qui va ouvrir son système cette année (cf. « HP: webOS deviendra open source en septembre »).

La question est donc de savoir si Boot2Gecko, qui utilise un moteur de rendu différent, mais repose sur le même principe, sera aussi victime de son design. Les premiers essais d’Ars Technica sont encourageants. Les plus curieux pourront faire tourner Boot2Gecko au lieu du système Android de leur Galaxy S II en suivant les instructions de John Hammink. Il est aussi possible de télécharger l’interface Gaia pour la faire tourner dans Firefox.

Afficher 3 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • mitch074 , 17 février 2012 09:46
    la différence majeure entre Webkit et Gecko, c'est que Gecko est prévu depuis l'origine pour être utilisé comme toolkit d'interface graphique: Firefox et Thunderbird utilisent tous deux Gecko non seulement pour le rendu des pages, mais aussi pour le rendu de l'interface.
  • tranche , 17 février 2012 13:43
    Citation :
    Un principe qui n’a pas réussi à HP

    Ce qui leur a pas réussi surtout c'est une très mauvaise gestion commerciale. Comme je l'ai dit ici ce qui prend du temps et des ressources dans la plus part des cas c'est l'affichage de contenus et le mieux pour ça c'est de passer par le circuit graphique et d'avoir un scene graph perfomant qui optimise tout cela. Ce que webOS fait très bien. Donc techniquement, oui, c'est une réussite, peut pas en dire autant sur le commercial.
    Lier l'echec commercial de webOS a l'implementation des applis basés sur webkit est une bévue. D'ailleur Open WebOS qui a de très bon ingénieurs dans ses équipes (si si il en reste) continue le dev sur le même principe, pourquoi feraient ils cela si c'etait une mauvaise idée ? Mais bon webkit a bon dos et il ne peut pas se défendre...

    @mitch074 : bof le principe de gecko pour l'interface peut s'appliquer a nimportequel moteur web pouvant être utilisé pour faire une interface graphique a partir d'API web.
    D'ailleur Gecko était utilisé avec Xulrunner pour l'interface de firefox (en Xul). Mais pour des raison de performance prinxipalement du à l'approche monothread de Gecko, Mozilla a été contraint de faire marche arrière pour la version android.
  • cougar$ , 18 février 2012 02:27
    c'est génial , j’adhère complétement au concept mais il y a une chose qui me chiffonne pour une vision à moyen terme du projet. firefox (et son moteur par la mm occaz) ne sont pas vraiment multi thread. ils ont bien commencé par séparer le plugin flash mais c tout.
    je dis peut être une bêtise mais vu le chemin que les cpu ARM prend avec la démocratisation du multicœur. ils sont mal