Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le top des amendes de la Commission européenne

Le top des amendes de la Commission européenne
Par
10 ans d'action

Au fil des ans, la Commission européenne a su se faire connaître dans la sphère informatique. Ses actions dans la lutte pour une concurrence libre et non faussée ont visé les plus grands noms de l'industrie, avec à la clé des amendes conséquentes et de réelles implications sur le marché. Le nom de Neelie Kroes et le délit d'abus de position dominante nous sont devenus familiers, tout comme la fameuse Direction générale de la concurrence, alias DG COMP. Retour sur 10 ans de procédures et d'amendes record.

Lire plus Lire moins
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Reportages photos : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher les 7 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • -2 Masquer
    safd@guest , 23 août 2012 08:18
    Le titre ne correspond pas a l'article, des photos manquent. De plus vu les capacités déjà limitées des rédacteurs en français, je doute qu'ils soient en mesure de mettre un sujet aussi complexe que le droit européen de la concurrence au niveau du type de lecteurs qu'on trouve ici. Clairement un article de remplissage.
    Y a de plus en plus d annonces marketing, financières ou juridiques ici, le plus souvent mal traitées, cela meuble bien mais n’intéresse pas grand monde.
  • Melt-x , 23 août 2012 08:46
    Il y a une chose que je ne comprend pas tout de même (peut-être un simple manque d'info de ma part...), mais: fixation des prix volontaire entre concurrents -> le consommateur va payer plus chère que ce qu'il "ne devrait". Les gouvernements vont donc gagner sur la TVA entre autres... Et puis on vient mettre une amande sur les fabricants -> Argent qui va aussi aux gouvernements??? Et le petit consommateur qui a payé le prix plus que plein, lui, il a perdu sur toute la ligne...
  • back6 , 23 août 2012 10:48
    J'aime bien cet article qui montre que parfois la commission fait des choses vraiment utile. Ça change de ce qui habituel. Mais du coup, effectivement, le titre n'est pas adapté à l'objet.
  • PtitDark@guest , 23 août 2012 10:48
    Ce que je ne comprends pas est que les macs sont livrés avec l'OS et safari et itunes et iMachin et iBidule et... et... mais qu'on ne dit rien...
  • k4sh44 , 23 août 2012 12:03
    Melt-xIl y a une chose que je ne comprend pas tout de même (peut-être un simple manque d'info de ma part...), mais: fixation des prix volontaire entre concurrents -> le consommateur va payer plus chère que ce qu'il "ne devrait". Les gouvernements vont donc gagner sur la TVA entre autres... Et puis on vient mettre une amande sur les fabricants -> Argent qui va aussi aux gouvernements??? Et le petit consommateur qui a payé le prix plus que plein, lui, il a perdu sur toute la ligne...


    C'est exactement ça. On peut se dire qu'au final ça revient comme une sorte d'impôt payé en indirect pour financer les caisses de l'Europe.
    Une façon un peu démoralisante de voir les choses...
  • roromania , 23 août 2012 13:45
    @PtitDark: Il y a position dominante sur les marchés ? Apple est le premier fournisseur de PC dans le monde ?
    Apple a-t-il le monopole du marché des Smartphones avec près de 90% de PDM ?

    NON, alors on ne peut rien dire.

    Par contre, sur le principe, je suis d'accord avec toi ;-)
  • Intrus , 25 août 2012 16:48
    Citation :
    Il y a une chose que je ne comprend pas tout de même (peut-être un simple manque d'info de ma part...), mais: fixation des prix volontaire entre concurrents -> le consommateur va payer plus chère que ce qu'il "ne devrait". Les gouvernements vont donc gagner sur la TVA entre autres... Et puis on vient mettre une amande sur les fabricants -> Argent qui va aussi aux gouvernements??? Et le petit consommateur qui a payé le prix plus que plein, lui, il a perdu sur toute la ligne...

    On est en démocratie. Ce fric part pas dans la poche des politiques, ça va dans des infrastructures, des salaires, des projets culturels, remboursement des dettes, etc.