Comparatif GPU d'entrée de gamme : HyperMemory et TurboCache

Le secteur d’entrée de gamme est un des marchés les plus paradoxaux pour les constructeurs de GPU. Car si c’est ici que se fait l’écrasante majorité du volume de vente - et donc du chiffre d’affaire et du résultat financier -, les produits disponibles n’ont rien de l’attrait et des paillettes des cartes haut de gamme ou même milieu de gamme. Bien souvent, ces cartes ne permettent en effet même pas de jouer en 1024*768, ni de pousser les options 3D. A leur décharge, il faut dire que l’équation soumise aux constructeurs n’a rien de simple : proposer un produit aux performances honorables à un niveau de prix d’environ 50 - 60 €, trois fois plus bas que les premières cartes de milieu de gamme. Vu le prix incompressible lié à la présence d’un minimum de 128 Mo de mémoire (actuellement), du PCB, des quelques composants électroniques et du radiateur, cela ne laisse vraiment plus grand-chose pour le GPU en lui-même.

Or, il y a récemment eut du changement à ce niveau, directement issu de l’arrivée du PCI Express. Au passage, les améliorations amenées par cette nouvelle interface sont surprenantes. En effet, même si les gains par rapport à l’AGP 8X restent toujours inexistants dans les jeux, le PCI Express a déjà permis d’introduire deux technologies très différentes mais toutes deux intéressantes, bien plus rapidement que les mutations plus profondes qu’il provoquera à termes au niveau de la programmation des jeux. La première est le SLI et l’AFR, et la seconde l’Hypermemory et le Turbocache qui nous intéressent aujourd’hui. Le but principal de ces dernières technologies est en effet de réduire au minimum la quantité de mémoire embarqué sur le carte graphique, afin de dégager plus d’argent pour le GPU, ou du moins les constructeurs. Le but final restant l’augmentation du rapport performances/prix sur ces solutions d’entrée de gamme, du moins en théorie.

Afin de mesurer cette évolution et faire un point sur ce marché, nous nous sommes donc procurés les dernières solutions d’ATI et de nVidia en la matière, en ayant comme point de référence le GMA 900 d’Intel. Vous avez craqué à noël pour une configuration de supermarché dénuée de carte graphique, et désirez évoluer à moindre coût ? Mais pour quels gains en pratique ?