D-Wave One : le premier ordinateur quantique est en vente

Qubit ?

Contrairement à un processeur classique qui gère des bits (soit un 0, soit un 1), le qubit ou quantum bit (la plus petite unité de stockage d’information quantique), porte soit un 1, soit un 0, soit une superposition d’un 1 et d’un 0.

Il y a un peu plus de quatre ans, D-Wave présentait Orion, un processeur « quantique » composé de 16 Qubit et censé pouvoir être commercialisé. Le constructeur avait d’ailleurs réalisé dans la foulée une démonstration d’un « ordinateur quantique », une expérience à l’époque contestée par un certain nombre d’académiciens.

L'informatique quantique

Il faut dire que les difficultés à mettre au point un ordinateur quantique sont nombreuses : température de fonctionnement du processeur très légèrement supérieure au zéro absolu, champs magnétiques et matériaux supraconducteurs sont des éléments indispensables à la mise au point d’un tel ordinateur, sans compter le phénomène de décohérence qui complique le développement d’un ordinateur quantique.

Pourtant, l’intérêt d’un tel ordinateur n’est plus à démontrer, en particulier dans le domaine de la résolution de problèmes de cryptanalyse et plus globalement de la résolution de problèmes non déterministes polynomiaux, des problèmes extrêmement complexes où chaque variable ajoute une dimension à la solution possible, ce qui allonge de façon exponentielle le temps de calcul sur un ordinateur – ou un superordinateur - classique.

Une puce à 128 Qubits

Le constructeur vient donc d’annoncer le D-Wave One, le premier ordinateur quantique commercialisable de la firme. Basé sur un processeur quantique à 128 Qubits, cet ordinateur serait capable d’effectuer en un temps record certaines taches spécifiques, et uniquement celles-ci. De l’aveu même de D-Wave, les calculateurs quantiques ont en effet encore besoin des ordinateurs classiques pour les algorithmes classiques et quelques pré-calculs.

La possibilité de commercialiser dès aujourd’hui un tel ordinateur n’en est pas moins impressionnante, et cela laisse espérer le meilleur pour le futur de l’informatique quantique. Reste à savoir si votre banquier acceptera de vous prêter les 10 millions de dollars que coûte à l’heure actuelle le D-Wave One…

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
29 commentaires
    Votre commentaire
  • kev-47
    Le record est de 14 qubits...
    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/record-du-monde-dintrication-quantique-14-qubits_29247/

    A moins que ce calculateur permette seulement de modéliser les algo pouvant être utilisés sur un ordinateur quantique possédant 128 qubits.
    1
  • delphi_jb
    Pas possible. Désolé pour mon pessimisme mais le problème de la décohérence n'a pas été résolu. Comme le dit kev-47, le record est de 14Qbits. Si la décohérence avec été résolu, ça aurait fait un boom/buzz médiatique tellement grand que vous auriez été saoulé d'émission télé en tout genre sur le sujet avec en tête de fond commun Albert Einstein.

    passer de 14Qbits à 15Qbits apporte proportionnellement autant de puissance de traitement que de problème de décohérence à résoudre, soit le double. La on est a 128Qbits, soit de quoi craquer en 1 fraction de seconde n'importe quel cryptage actuelle et futur, même les chiffrements RSA 1024 bits and more. 10.000.000$ pour craquer la carte bancaire et en regagner potentiellement autant en fraudant, je trouve ca... trop gros.. ^^
    1
  • Yannick G
    delphi_jbPas possible. Désolé pour mon pessimisme mais le problème de la décohérence n'a pas été résolu. Comme le dit kev-47, le record est de 14Qbits. Si la décohérence avec été résolu, ça aurait fait un boom/buzz médiatique tellement grand que vous auriez été saoulé d'émission télé en tout genre sur le sujet avec en tête de fond commun Albert Einstein.passer de 14Qbits à 15Qbits apporte proportionnellement autant de puissance de traitement que de problème de décohérence à résoudre, soit le double. La on est a 128Qbits, soit de quoi craquer en 1 fraction de seconde n'importe quel cryptage actuelle et futur, même les chiffrements RSA 1024 bits and more. 10.000.000$ pour craquer la carte bancaire et en regagner potentiellement autant en fraudant, je trouve ca... trop gros.. ^^


    Moi c'est le prix que je trouve faible par rapport au machin [:xam]

    Accessoirement, ils le commercialisent, mais on n'a pas de date de disponibilité...
    1