Un village anglais devient son propre FAI

Un village anglais, qui en avait assez de disposer de lignes ADSL ne dépassant pas 512 kilobits/s, a décidé de devenir son propre FAI. En effet, une loi anglaise oblige British Telecom (l'opérateur historique) à amener une connexion en fibre optique dans le village (en gros, dans un NRO) et les habitants du village ont ensuite récolté de l'argent (37 000 £, soit environ 42 000 €) pour qu'une société leur serve de FAI. Dans les faits, le village propose donc maintenant à environ 200 foyers une offre d'accès à Internet permettant d'atteindre 40 mégabits/s (on peut supposer qu'il s'agit ici de VDSL) alors que l'opérateur historique se limitait à une simple ligne ADSL basique et qu'aucun autre FAI ne voulait proposer de lignes plus rapides.

Beau joueur, BT a salué l'initiative de Lyddington (gérée techniquement par Rutland Telecom) était intéressante, même si la société insiste sur le fait que les monopoles locaux ne sont pas bons pour le développement des connexions à Internet.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Chklang
    En même temps, si tout le monde faisait ça ils y perdraient.
    Je les trouve néanmoins bon joueurs. Ils pouvaient pas le faire car économiquement non viable, mais ils n'empêche personne de le faire.
    7
  • kaxxymo
    Je pense que certains francais aimeraient avoir la même possibilité surtout ceux qui sont en 512 ko ou en rtc (il en existe encore !)
    6
  • Dawnrouille
    @Chklang
    Citation:
    une loi anglaise oblige British Telecom (l'opérateur historique) à amener une connexion en fibre optique dans le village

    Ils n'empêchent personne de le faire mais ils n'ont pas le choix visiblement ;)
    3