Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Un village anglais devient son propre FAI

Par - Source: BBC | B 12 commentaires

Un village anglais, qui en avait assez de disposer de lignes ADSL ne dépassant pas 512 kilobits/s, a décidé de devenir son propre FAI. En effet, une loi anglaise oblige British Telecom (l'opérateur historique) à amener une connexion en fibre optique dans le village (en gros, dans un NRO) et les habitants du village ont ensuite récolté de l'argent (37 000 £, soit environ 42 000 €) pour qu'une société leur serve de FAI. Dans les faits, le village propose donc maintenant à environ 200 foyers une offre d'accès à Internet permettant d'atteindre 40 mégabits/s (on peut supposer qu'il s'agit ici de VDSL) alors que l'opérateur historique se limitait à une simple ligne ADSL basique et qu'aucun autre FAI ne voulait proposer de lignes plus rapides.

Beau joueur, BT a salué l'initiative de Lyddington (gérée techniquement par Rutland Telecom) était intéressante, même si la société insiste sur le fait que les monopoles locaux ne sont pas bons pour le développement des connexions à Internet.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Chklang , 15 avril 2010 12:05
    En même temps, si tout le monde faisait ça ils y perdraient.
    Je les trouve néanmoins bon joueurs. Ils pouvaient pas le faire car économiquement non viable, mais ils n'empêche personne de le faire.
  • kaxxymo , 15 avril 2010 12:13
    Je pense que certains francais aimeraient avoir la même possibilité surtout ceux qui sont en 512 ko ou en rtc (il en existe encore !)
  • Dawnrouille , 15 avril 2010 12:24
    @Chklang
    Citation :
    une loi anglaise oblige British Telecom (l'opérateur historique) à amener une connexion en fibre optique dans le village

    Ils n'empêchent personne de le faire mais ils n'ont pas le choix visiblement ;) 
  • Afficher les 12 commentaires.
  • Chklang , 15 avril 2010 12:31
    Ils auraient pu rien dire. Non, ils ont salué l'initiative. C'est là que je voulais souligner le point...
  • hanabi , 15 avril 2010 12:32
    " la société insiste sur le fait que les monopoles locaux ne sont pas bons pour le développement des connexions à Internet."
    Hmmm... Parce que se trimbaler avec du 512k c'est mieux pour le développement d'Internet ???

    La question ne devrait pas se poser en terme de rentabilité "locale".Avant l'ADSL dans les zones rurales, l'écart entre rurale et urbain était de 20 fois plus de débit : 56k contre le 1 Mb/s (à l'époque) ; depuis que les campagnes sont couvertes par l'ADSL 512, les opérateurs semblent ravi de cette situation et ne développe rien de plus... Pourtant, les différences grandissent et on surf 200 fois plus vite en ville qu'en campagne !! (512k Vs 100Mb/s)

    Les opérateurs devraient avoir l'obligation de déployer leur réseau sur le plan national en évitant ces "fractures numériques". Malheureusement, hors des Métropoles, les opérateurs ne font rien et l'ARCEP ne semble pas être concerné par l'égalité de service.
  • Basilic et Pistou , 15 avril 2010 13:05
    kaxxymoJe pense que certains francais aimeraient avoir la même possibilité surtout ceux qui sont en 512 ko ou en rtc (il en existe encore !)

    Rien n'interdit ça en France !!

    Dans ma région, en 2003, j'ai même participé à la mise en place d'un tel projet sur une commune de 4500 habitants que Orange / FT refusait de raccorder car non rentable. Le Conseil Général finançait le projet à hauteur de 75%.

    Bien sûr, pour des raisons de coût, le satellite a été retenu pour amener le haut débit et la répartition horizontale était assurée par un réseau "WiFi" "durci", le tout techniquement supervisé par Spie Trindel.

    Le projet n'a pas abouti puisque Orange / FT, sentant le danger, a tout simplement raccordé le village dans les semaines qui ont suivi l'accord du Conseil Général !!
  • skyball000 , 15 avril 2010 13:36
    De toute façon, disposer de connexions haut-débit ne sert à rien en France : nous vous proposons le Minitel en couleur (avec un phrasé façon pubs des années 50).

    Toute tentative d'introduire d'autres technologies ne peut que nuire à son développement vertueux :-)
  • Anonyme , 15 avril 2010 14:42
    Basilic et Pistou : Les opérateurs devraient avoir l'obligation de déployer leur réseau sur le plan national en évitant ces "fractures numériques". Malheureusement, hors des Métropoles, les opérateurs ne font rien et l'ARCEP ne semble pas être concerné par l'égalité de service.

    tout à fait d'accord. En France, on met en place le wimax (pas forcément terrible et surtout inutilisable au quotidien pour la VOIP) dans les départements ruraux, avec pas mal d'incohérences : débit max 2Mo (bon, c'est 4 x mieux que le 512 mais pas transcendant non plus), et tarifs variants (pour un même service) entre 2 départements voisins de 29 à 39 € hors téléphonie (+6 à 10 € pour appels illimités)
    On arrive donc à une facture de 45 € quand Free est à - de 30 €... pour un service moindre.
    Mais vous me direz que c'est là tout le charme de vivre à la campagne...
  • Basilic et Pistou , 15 avril 2010 14:53
    bouzouki79Basilic et Pistou : Les opérateurs devraient avoir l'obligation de déployer leur réseau sur le plan national en évitant ces "fractures numériques". Malheureusement, hors des Métropoles, les opérateurs ne font rien et l'ARCEP ne semble pas être concerné par l'égalité de service.tout à fait d'accord. En France, on met en place le wimax (pas forcément terrible et surtout inutilisable au quotidien pour la VOIP) dans les départements ruraux, avec pas mal d'incohérences : débit max 2Mo (bon, c'est 4 x mieux que le 512 mais pas transcendant non plus), et tarifs variants (pour un même service) entre 2 départements voisins de 29 à 39 € hors téléphonie (+6 à 10 € pour appels illimités)On arrive donc à une facture de 45 € quand Free est à - de 30 €... pour un service moindre.Mais vous me direz que c'est là tout le charme de vivre à la campagne...

    Heu, il faut rendre à hanabi ce qui est à hanabi !! C'est lui qui a dit ça !

    Moi, je suis à la campagne, en 20 Mbits, pour 29.90€ par mois. Je ne me plains donc pas !! :lol: 

    Après, pour le reste, on est dans une économie libérale, pas dans un soviet quelconque. Les prix et les prestations fournies sont libres. Pour avoir séjourné en Pologne en 1977, je te garantis que le soviet, c'est pas franchement le pied !

    Te souviens-tu seulement des tarifs de l'accès Internet (là où il existait !) il y a simplement 10 ans ? Va dire, après ça, que la concurrence "libre et non faussée", c'est mal.
  • deg-tcd , 15 avril 2010 15:44
    skyball000De toute façon, disposer de connexions haut-débit ne sert à rien en France : nous vous proposons le Minitel en couleur (avec un phrasé façon pubs des années 50).Toute tentative d'introduire d'autres technologies ne peut que nuire à son développement vertueux :-)


    Euh, vertueux n'est pas le mot que j'aurais employé :D 

    Faut pas croire que c'est avec les pages jaunes que le minitel à tenu autant de temps, les sites de cul et de rencontres (3615ullamesburnessurtonfront) étaient une manne céleste pour FT pour leur faire lâcher le morceau laisse tomber... :D 
  • Anonyme , 15 avril 2010 19:16
    "Après, pour le reste, on est dans une économie libérale"

    oui mais rien n'empeche de proposer une loi qui obligerait d'installer 10 % de rural sur les 100% du territoire sans rentrer dans l'economie de la societe: liberte des prix et des services, communs aux 100% du territoire et disparition des inégalités. vous parlez tous de 512 mais il y a encore du RTC et qui plus est qui plafonne à 19 kbits dans le meilleur de la connexion, (minitel amelioré) connexion "hors de prix" pour le debit et le temps d'attente des pages faites pour du 2 mega.il y a dix anx et plus, ma connexion(la même depuis mon debut sur internet en 1997) etait meilleure que maintenant, en 10 seconde j'avais la page, maintenant 2 à 3mn apres cinq rafraichissement si ce n'est pas cinq reconnexions.
    Le livre scolaire pour les enfants n'est pas prêt d'ariver: inegalité
    la bourse par internet: inegalité ( on perd tout le temps de la connexion)
    site aux encheres, impossible d'acheter: inegalité
    on peut continuer ainsi longtempsetes vous pret à faire quelquechose pour tous ou serez vous ceux du bord de la route du net, qui auront du 20 mega lorsque les grandes metropoles (10% de la populace) auront du 10 tera et plus
  • Basilic et Pistou , 15 avril 2010 22:47
    Citation :
    "Après, pour le reste, on est dans une économie libérale"

    oui mais rien n'empeche de proposer une loi qui obligerait d'installer 10 % de rural sur les 100% du territoire sans rentrer dans l'economie de la societe: liberte des prix et des services, communs aux 100% du territoire et disparition des inégalités. vous parlez tous de 512 mais il y a encore du RTC et qui plus est qui plafonne à 19 kbits dans le meilleur de la connexion, (minitel amelioré) connexion "hors de prix" pour le debit et le temps d'attente des pages faites pour du 2 mega.il y a dix anx et plus, ma connexion(la même depuis mon debut sur internet en 1997) etait meilleure que maintenant, en 10 seconde j'avais la page, maintenant 2 à 3mn apres cinq rafraichissement si ce n'est pas cinq reconnexions.
    Le livre scolaire pour les enfants n'est pas prêt d'ariver: inegalité
    la bourse par internet: inegalité ( on perd tout le temps de la connexion)
    site aux encheres, impossible d'acheter: inegalité
    on peut continuer ainsi longtempsetes vous pret à faire quelquechose pour tous ou serez vous ceux du bord de la route du net, qui auront du 20 mega lorsque les grandes metropoles (10% de la populace) auront du 10 tera et plus

    Apparemment, tu n'as pas bien compris le sens du mot libéral. C'est un choix qui a été fait et qui se confirme à chaque "élection". Ne nous étonnons pas du résultat. D'autre part, les sociétés "égalitaires" ont aussi vite fait étalage de leurs limites et de leur inaptitude à assurer ce que tu appelles de tous tes voeux.

    Pour que les mesures soient égalitaires, il faudrait que les conditions démographico-économiques soient les mêmes. Comment traiter de façon "égalitaire" Paris et ses 20775 habitants/km² et la Lozère et ses 15 habitants/km² ?

    Si tu accordes la même chose aux deux départements, tu vas léser Paris car pour les mêmes budgets, chaque habitant de la Lozère touchera bien plus qu'un parisien ! Tout est dans la façon de calculer ! Ou, stricto sensu, tu donnes la même chose par tête et là où il y a plus de têtes, il y a plus de moyens, ou tu donnes à chacun la même capacité, mais, compte tenu des coûts engendrés, tu te bases sur uns capacité moindre. C'était le cas du RTC où chaque abonné avait la même chose, c'est à dire quasiment rien !

    Pour avoir sillonné la Corse pendant des années en moto, je les ai souvent entendus râler contre la qualité de leur réseau routier, mais, la Corse, c'est 241 000 habitants, soit une "grande ville de France", pour un réseau routier de la complexité de celui de deux départements !

    Et que dire de la disparité et de la répartition géographique de leur habitat ! Comment prétendre pouvoir apporter à tous les mêmes prestations ?

    Et ne me taxe pas de "parisianisme", je vis dans un bled paumé de Provence, bien loin, Dieu merci, des turpitudes de la capitale et de ses banlieues ! Je sais parfaitement pourquoi je les ai quittées.