Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Adieu LED, bonjour FIPEL !

Les lampes FIPEL peuvent prendre n'importe quelle forme. (image : Wake Forest University)Les lampes FIPEL peuvent prendre n'importe quelle forme. (image : Wake Forest University)

Dans le monde des écrans, les termes à la mode sont Retina, OLED ou IGZO. Mais c'est oublier qu'il y a encore peu, on s'arrachait les écrans à LED. Les LED, utilisées pour le rétroéclairage des dalles LCD en remplacement des classiques tubes fluorescents, ont permis de diminuer nettement la consommation et de créer des designs incroyablement fins. Aujourd'hui, elles sont devenues monnaie courante. Demain, elles seront peut-être éclipsées par les FIPEL.

Field-Induced Polymer ElectroLuminescence, ou polymère à électroluminescence induise par champ. Il s'agit d'une nouvelle technologie développée par l'université Wake Forest en caroline du nord. Comme les OLED, les FIPEL utilisent des molécules organiques pour émettre leur propre lumière. Mais la matrice de polymère est additionnée de nanotubes de carbone, qui multiplient par cinq le rendement lumineux.

L'"ampoule" obtenue possède de nombreux avantages :

  • faite de plusieurs couches de matière plastique elle est souple et résiste à un choc, au contraire des tubes fluocompacts en verre cassant
  • elle peut être moulée dans n'importe forme
  • elle produit une lumière réellement blanche, comme la lumière du jour, alors que les LED ou les fluocompactes ont un spectre tirant vers le bleu ou restreint
  • elle émet en continu, sans scintiller comme les fluocompactes
  • comme les LED ou les ampoules fluocompactes, elle possède une longue durée d'éclairement : un prototype tourne dans les labos depuis plus de 10 ans
  • son rendement lumineux est environ le double de celui des ampoules fluocompactes et équivalent à celui des LED

Les FIPEL s'annoncent donc comme la panacée. Elles pourraient remplacer les tubes fluocompactes ou les LED pour l'éclairage domestique et pourraient aussi servir à produire des écrans souples. Les chercheurs américains sont déjà en contact avec un industriel pour commercialiser les FIPEL dès 2013.

Afficher 29 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • yatan , 3 décembre 2012 15:25
    Et dire que j'ai encore un LCD bête et méchant...
  • fredom1989 , 3 décembre 2012 15:30
    Pour avoir des écrans souples il faudrait que les dalles LCD le deviennent et alors là l'Oled n'aurais plus le moindre intérêt.
  • draxssab , 3 décembre 2012 15:56
    yatanEt dire que j'ai encore un LCD bête et méchant...

    Et dire que j'ai toujours 3 CRT dans mon labo.... (mais mon poste de travail principal a 2 LCD 19" à ccfl)
  • KyrO_82 , 3 décembre 2012 15:59
    Citation :
    Et dire que j'ai encore un LCD bête et méchant...


    Les écrans "led" sont des écrans LCD... on parle que du rétro-éclairage.
  • mdc888 , 3 décembre 2012 16:38
    comme les LED ou les ampoules fluocompactes, elle possède une longue durée d'éclairement : un prototype tourne dans les labos depuis plus de 10 ans
  • mdc888 , 3 décembre 2012 16:40
    Arf, fausse manip...
    Donc :
    "comme les LED ou les ampoules fluocompactes, elle possède une longue durée d'éclairement : un prototype tourne dans les labos depuis plus de 10 ans"

    => Donc ce n'est pas vraiment une nouvelle technologie... La nouveauté serait-elle une possibilité d'industrialisation ? Il serait bon d'avoir quelques détails...
  • geek_du_44 , 3 décembre 2012 17:03
    Citation :
    est additionnée de nanotubes de carbone, qui multiplient par cinq le rendement lumineux.


    et pourquoi pas par 5 le prix du produit ? :/ 
  • geek_du_44 , 3 décembre 2012 17:03
    çà s'annonce prometteur :) 
  • victor24100 , 3 décembre 2012 18:21
    Ouais enfin c'est bien beau mais les nanotubes de carbone on est encore loin de la production industrielle... Déjà que le gramme de graphène coûte un bras.. Alors les nanotubes...

    Des nouvelles des très prometteuses QLED? Remplaçantes des Oled car encore plus performante et théoriquement moins chère à produire...

    En somme, wait & see.
  • djmart666 , 3 décembre 2012 20:03
    Pourquoi un prototype dans un labo fonctionne 10 ans et qu'un modèle vendu en magasin fonctionne moins de 2 ans ?

    Est-ce que le prototype de labo qui fonctionne depuis 10 ans est défectueux car il n'a pas cessé de fonctionner ?
  • Squonk , 3 décembre 2012 21:15
    djmart666Pourquoi un prototype dans un labo fonctionne 10 ans et qu'un modèle vendu en magasin fonctionne moins de 2 ans ?


    Et pourquoi la plus vieille ampoule du monde fonctionne depuis 1901 alors que je change celle de mon plafond tous les trois ou quatre ans? Obsolescence prorammée? Mais non, c'est que dans les livres ça
  • Tremex , 4 décembre 2012 10:20
    C'est une variante de l'électrophosphorescence, un phénomène connu depuis peut-être un siècle (voir le vieux "Que sais-je" sur la conversion de l'énergie - que je n'ai pas sous la main).
    Certains portables des années 80s-90s, à matrices passives, avaient une couche électrophosphorescente derrière l'écran, couvrant toute la surface, et servant de rétroéclairage (j'en ai démonté un personnellement).

    Vous pouvez en acheter ici : http://www.conrad.fr/ce/fr/overview/0212060/Rtroclairage-dafficheur

    Colorimétrie mauvaise mais c'était/c'est pour des systèmes monochromes. Ça fonctionne en haute fréquence, d'où sifflement possible dans le convertisseur.

    La différence ici, c'est qu'ils affirment avoir obtenu un bon rendement et une bonne colorimétrie, donc prometteur et un peu moins compliqué que les OLEDs (qui arrivent aussi, d'ailleurs) ?

    Concernant le prototype, il n'a probablement pas des caractéristiques suffisantes pour être commercialisé, mais on le laisse tourner pour vérifier sa durée de vie et valider la technologie. Cela se fait dans différents domaines industriels (on garde des lots témoins).

    Pour la durée de vie commerciale, c'est aussi un choix de rapport qualité/prix par le fabricant. Il y a des fluocompactes dont le tube peut durer vraiment 8 000 heures mais les condensateurs 1 000 heures (marque pas chère, même problème dans les ordinateurs). La technologie n'est pas en cause, c'est de la radinerie au détriment du consommateur.
  • fredom1989 , 4 décembre 2012 10:36
    C'est aussi du à la radinerie du consommateur. Il veut le moins chers possible et bien il l'a.
  • masterjeje84 , 4 décembre 2012 11:26
    je suis sur que personne a remarqué la gueule du mec tiens tiens la lampe au premier plan t-shirt noir on dirait kyan khojandi le mec de bref mdr la preuve: http://citizenside-cache.citizenside.com/fr/photos/people/2012-05-16/60845/bref-kyan-khojandi-a-hotel-martinez-de-cannes/all_fullscreen/469843-kyan-khojandi-3.jpg
  • 1815 , 4 décembre 2012 15:48
    Citation :
    C'est aussi du à la radinerie du consommateur. Il veut le moins chers possible et bien il l'a.



    parce que tu crois que sur les mobos à 200€ les condos sont meilleurs que sur le bas de gamme? mouarf.
  • pbl , 4 décembre 2012 17:38
    L'article original ne parle pas de nanotubes de carbone mais de nanomatériau, ce qui a une signification nettement plus vaste.
  • matthieu lamelot , 4 décembre 2012 16:14
    Il s'agit bien de nanotubes de carbone, je t'invite à consulter le résumé du papier sur sciencedirect. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1566119912004831
  • chewbacka55 , 5 décembre 2012 12:43
    prenez les vieilles tv de vos grand mère: elles ont 30 ans et fonctionnent toujours aussi bien lol
  • matthieu lamelot , 6 décembre 2012 11:54
    Toujours aussi bien ? Ça fait longtemps que tu n'en as pas vu une je crois. Un vieux CRT, c'est moche à voir.
  • bastoss34 , 10 décembre 2012 17:24
    je kiffe ma tv crt.. 90 cm de diagonale, pas loin de 70 en profondeur et environ 75 kgs... ça c'est de la téloche madame
Afficher plus de commentaires