Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Consommation et température

GeForce GTX 480 et 470 : révélation ou déception ?
Par , Chris Angelini

Consommation en veille et au repos

C’est ici que les choses deviennent réellement intéressantes. Nous savions avant de commencer que les GeForce GTX 480 et 470 seraient des cartes gourmandes et qu’elles chaufferaient beaucoup : NVIDIA nous l’avait confié dès janvier. Cependant, quand il s’agit de mesurer les valeurs de température et de dissipation thermique, il devient difficile de trouver une procédure sur laquelle tout le monde s’accorde.

On considère généralement FurMark comme peu réaliste quand il s’agit d’obtenir la consommation de pointe ; Dave Baumann, de chez AMD, a même été jusqu’à qualifier ce logiciel de « power virus ». Nous considérons toutefois qu’il peut servir à déterminer le « pire des cas » (une mesure certes très théorique, mais qui a le mérite d’être cohérente) et, à ce titre, peut donc s’avérer intéressant. Il nous montre ainsi que, si la GeForce GTX 480 ne consomme pas autant que la GeForce GTX 295 (un modèle bi-GPU), elle reste plus gourmande que la Radeon HD 5970 (dont les deux GPU nécessitent déjà 450 watts !). La GeForce GTX 470, quant à elle, consomme nettement plus que la Radeon HD 5870.

Vous noterez dans le graphique ci-dessus l’absence de l’ATI Radeon HD 4870 X2. Nos tests précédents ont montré qu’elle consommait à peu de choses près autant que la GeForce GTX 295 de Nvidia, mais aucune des cartes « X2 » dont nous disposions au labo n’a prétendu fonctionner correctement sous FurMark : elles sont toutes restées coincées à 13 images/seconde, avec une consommation à peine supérieure à celle enregistrée au repos. Peut-être qu’ATI a décidé de régler à sa manière le problème du « virus » précité, mais cela n’empêche pas les Radeon X2 de consommer dans les 400 watts dans les jeux.

Température

FurMark a également l’intérêt de faire monter la température, bien qu’il faille signaler qu’aucune des concurrentes examinées aujourd’hui n’ait rencontré de problème de stabilité lié à la dissipation thermique. La GeForce GTX 480, par contre, doit faire tourner son ventilateur très rapidement, ce qui génère forcément pas mal de bruit. Le problème semble toutefois limité à FurMark : nous ne sommes pas parvenus à le répliquer dans les jeux.

Et en situation un peu plus réelle, comment se défendent les GeForce GTX 480 et 470 ? Très bonne question.

Efficacité énergétique sous Unigine Heaven 2.0

Nous avons fait passer toutes les cartes DirectX 11 de cet article par le benchmark Unigine 2.0, qui mesure les performances moyennes en images par seconde (framerate). Lors de ce benchmark, nous avons branché chaque configuration sur un wattmètre USB enregistrant la consommation toutes les deux secondes, ce qui nous a ensuite de permis de calculer une moyenne. En divisant par celle-ci la moyenne des performances, nous avons obtenu un indice d’efficacité qui nécessite d'être analysé.

On voit clairement que, malgré sa consommation élevée, la Radeon HD 5970 est la carte la plus efficace de ce test (ce qui en dit long sur ses performances), suivie des Radeon HD 5850 et 5870. Les cartes Nvidia GeForce GTX 480 puis 470 ferment la marche. Une question se pose donc : si NVIDIA présente sa GTX 480 comme une carte consommant au maximum 250 watts alors que selon ATI, la HD 5970 peut monter jusqu’à 294 watts, pourquoi la nouvelle GeForce consomme-t-elle autant ?

Bien évidemment, il serait simple d’obtenir des résultats différents en jouant sur les points faibles et forts de chaque architecture. Désactiver la tesselation, par exemple, donnerait un avantage important aux Radeon dans la mesure où celles-ci voient leurs performances baisser assez nettement quand cette fonction est active. Sachant qu’il y a quelques jours, Unigine a lancé la version 2.0 de son logiciel de test et que celle-ci accorde encore plus d’importance à la tesselation que la première version (qui nous avait servi à obtenir un premier lot de résultats, non publiés), les chiffres que vous voyez dans ces colonnes représentent donc un scénario extrêmement favorable à NVIDIA. Si nous réduisons la tesselation (et de façon générale, dans l'ensemble des jeux), les Radeon HD 58xx se montrent bien plus efficaces !

[MAJ 27/03] Voici d'ailleurs à titre indicatif le rapport performances/consommation obtenu en revenant cette fois à la première version du benchmark Unigine :