Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

GeForce GTX 480 et 470 : révélation ou déception ?
Par , Chris Angelini

Au final, notre avis sur les GeForce GTX 480 et 470 est clairement mitigé.

Du côté des bonnes nouvelles : les performances (malgré tout). Oui, la GeForce GTX 480 est bien la carte single-GPU la plus rapide du moment (plus rapide que la Radeon HD 5870 donc), et cela malgré le fait que NVIDIA ait du désactiver 32 cores sur son GPU et adopter des fréquences probablement plus conservatrices que prévu vu les difficultés de production rencontrées. C’est également le cas pour la GeForce GTX 470 face à la Radeon HD 5850, et il est à noter que ces avances sont d’autant plus flagrantes que l’antialiasing est activé, d’une part grâce à une plus grande quantité de mémoire (1,5 Go et 1,25 Go), d’autre part grâce à une puissance de calcul indéniablement plus élevée et aux améliorations apportées aux ROP. Il est en revanche à noter que du côté de la carte graphique la plus rapide, la Radeon HD 5970 n’est même pas menacée.

La liste des griefs sera en revanche plus longue. Le plus évident concerne les prix : à près de 500 €, la GeForce GTX 480 s’avère 150 € plus chère que la Radeon HD 5870, et seulement 100 € moins chère que la Radeon HD 5970. Et pour 350 €, vous aurez donc le choix entre la Radeon HD 5870 et la GeForce GTX 470 qui lui est nettement inférieure dans les jeux actuels. Le surcoût réclamé par NVIDIA est donc trop important par rapport aux performances obtenues. Bien sûr, il reste à ce dernier les avantages procurés par PhysX, CUDA et 3D Vision. Plus inhabituel, on trouvera du côté d’AMD la consommation.

Celle-ci s’est en effet avérée catastrophique sur les nouvelle GeForce GTX ! La GTX 480 consomme à elle seule plus que la Radeon HD 5970 (une carte bi-GPU donc, et qui reste comme nous l’avons vu plus performante), et s’avère en moyenne 50 % plus gourmande en charge que la Radeon HD 5870, contre encore 27 % au repos ! En résulte une température de fonctionnement également très élevée et une accélération conséquente du ventilateur lorsque la charge devient réellement importante (ce qui n'est toutefois pas toujours le cas dans les jeux actuels).

Autre point gênant : la disponibilité. Si les GTX 480 et 470 ne seront pas disponibles avant mi-avril, les déclinaisons abordables (moins de 350 €) de cette nouvelle architecture n’ont pu être lancées simultanément et n’arriveront pas avant des mois, laissant AMD entièrement seul sur le créneau des cartes graphiques DirectX 11 (désormais inévitable même selon NVIDIA) de 100 à 300 € !

Certes, nous l’avons vu, le potentiel de l’architecture NVIDIA reste supérieur en termes de performances sur de nombreux tests synthétiques à celui des Radeon HD 5x00. Lorsque les jeux feront un usage massif de DirectX 11 et de la tesselation (ce qui n'est pas encore le cas), elle se montrera sous un jour bien meilleur, et l’on peut faire confiance aux ingénieurs logiciels de la firme pour tout mettre en œuvre (depuis ceux travaillant sur les compilateurs à ceux dépêchés chez les développeurs en passant par les SDK – il suffit de regarder le travail réalisé sur Metro 2033). Reste que le manque de flexibilité et le retard pris au niveau du rapport performances/consommation plaide en ce jour en faveur du chemin adopté par AMD depuis ses Radeon HD 3800.