Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Guide d'achat graveurs

Guide d'achat graveurs
Par
Le graveur est aujourd'hui le compagnon indispensable de l'utilisateur qui veut sauvegarder ses données de manière simple et durable à moindre coût. L'essor des graveurs depuis 6 ans a vu se multiplier les technologies aux noms barbares. Pourtant le choix est plus simple qu'il n'y paraît :

Graveur CD ou DVD ?

Les graveurs CD semblent aujourd'hui en voie d'extinction. Capables de graver 700 Mo de données pour la plupart sur de simples CD, ils ont pourtant encore leur utilité pour graver des données audio à lire sur une chaîne hifi ou un autoradio CD, incapables de lire des DVD. En dehors de ces utilisations, un graveur DVD est désormais plus intéressant, car il peut graver 4,7 Go de données, soit presque 7 fois plus, pour un prix légèrement supérieur. Il peut également graver de simples CD. En revanche les supports vierges font la différence : les DVDR sont en effet plus chers que les CDR (en moyenne entre 5 et 6 fois plus chers).

DVD-R, DVD+R, DVD-RW, DVD+RW ?

Les noms des différentes normes de DVD sont en réalité assez simple. Deux grands groupes de constructeurs se sont lancés sur le lucratif marché du DVD :
  • Le DVD Forum, un ensemble de grands constructeurs créé en 1997 et qui a lancé la norme DVD-R et DVD-RW
  • Le DVD+RW Alliance qu rassemble moins de constructeurs mais pas des moindres : Dell, Hewlett Packard, Philips, Thomson, Verbatim, Sony, Yamaha...
Il n'y a pas de réelle différence entre les DVD-R et les DVD+R, car ils permettent tous les 2 de graver 4.7 Go de données sur un DVD vierge. Il en est de même pour les DVD-RW et DVD+RW, mais sur des DVD réinscriptibles cette fois-ci. La différence se fait au niveau des tarifs, les DVD+R et DVD+RW étant les plus chers, mais de manière très minime.

Graveur DVD simple ou double couche ?

Le DVD+R9 est une nouvelle technologie, lancée par le DVD+RW Alliance et qui permet de graver les DVD en double couche : il est alors possible de graver 8.5 Go de données sur un DVD. Toutefois même s'il est recommandé de prendre un graveur compatible pour le futur, les supports vierges sont pour le moment hors de prix.

Quelle est la différence entre double couche et double face ?

Les DVD double couche sont ceux dont les données sont inscrites sur 2 couches mais sur une seule face. L'autre face peut toujours accueillir une étiquette indiquant ce que contient le DVD. Sur les DVD double face, cela est impossible car chaque face du DVD contient des données. Théoriquement, il serait possible d'avoir un DVD double couche double face qui pourrait stocker 17 Go de données !

Et le DVD-RAM ?

Le DVD-RAM est une aujtre norme, plus confidentielle. La plupart des platines de salon ne savent pas les lire ainsi que la majorité des lecteurs DVD PC. Ils ont certains avantages, notamment au niveau du transfert de fichiers qui peut se faire par glisser/déposer.

La vitesse, l'élément essentiel du graveur.

La vitesse de gravure ou de lecture d'un graveur est évidemment un élément essentiel à prendre en compte avant l'achat. C'est d'elle que dépendra le temps que met votre graveur pour graver vos données. Cette vitesse est déterminée en X :
  • En matière de CD, 1X correspond à une vitesse de transfert de 150Ko/s. Un graveur 10x gravera donc un CD de 700 Mo en un peu moins de 8 minutes.
  • En matière de DVD, 1X correspond à une vitesse de transfert de 1.35Mo/s. Un graveur DVD 10X gravera donc un DVD de 4.7 Go en moins de 6 minutes.
Un graveur annonçant des vitesses de 10x8x40x signifie qu'il grave les DVD simples en 10x, les DVD réinscriptibles en 8x et qu'il lit les DVD en 40x

Quid des technologies de gravure utilisées ?

Lorsque l’on grave un CD ou un DVD, le graveur écrit les données de manière continue. Si pour une raison ou une autre le graveur n'est plus "approvisionné" en données, la gravure peut planter et le CD/DVD peut alors être bon à jeter s'il n'est pas réinscriptible. Les constructeurs ont ainsi doter leurs graveurs d'une mémoire tampon qui stocke les données avant de les graver. Cette mémoire tampon est utilisée si jamais des données n'arrivent plus. Cela est très utile pour les gravures à la volée notamment, faites à partir d'un DVD ou d'un CD lu par un autre lecteur, car il est possible que le lecteur ne soit pas assez rapide ou subisse des erreurs.
Le Burnproof est une autre technologie, dite de la dernière chance : si la mémoire tampon ne suffit pas, cela permet de stopper la gravure jusqu'à ce que le graveur ait à nouveau des données à graver.

Les élements à prendre en compte avant l'achat sont donc :
  • Les normes supportées : les consommables que vous pourrez utiliser dépendent directement des possiblités du graveur
  • La vitesse : c'est d'elle que va dépendre la rapidité à laquelle vous pourrez graver vos données.
  • L'interface : aujourd'hui la majorité des graveurs sont IDE internes. Il en existe également qui sont en Serial-ATA ou SCSI. Toutefois vous pouvez également acheter des graveurs externes SCSI, FireWire ou USB 2.0, qui se connecteront alors à votre PC suivant l'interface retenue. Les graveurs IDE se brancheront directement sur une nappe de votre PC, tandis qu'un graveur SCSI, plus fiable, nécessitera une carte SCSI. Enfin un graveur SATA nécessite une carte mère compatible.
  • La marque : les graveurs sont de plus ou moins bonnes qualité suivant la marque. Toutefois certains constructeurs font fabriquer la mécanique de leurs graveurs par d'autres. Par exemple, la marque LiteOn est très réputée en matière de graveurs et de lecteurs CD/DVD, puisqu'elle fabrique les graveurs Sony, alors qu'elle est inconnue dans les autres secteurs informatiques, elle en va de même pour Nec qui fabrique ceux de Pioneer.
  • Le bundle : votre graveur seul est inutilisable : il faut un logiciel afin de pouvoir graver les données ainsi que des nappes et des vis pour l'installer. Certains graveurs sont livrés "nus", sans logiciel ou accessoire (versions "bulk"), d'autres sont livrés avec des logiciels de gravure comme Nero Burning Rom, des vis et des nappes IDE.