Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le H.264 SVC : un format pour les unir tous

Par - Source: HomeMedia | B 14 commentaires

Bonne nouvelle pour les amateurs de H.264 (un format de compression vidéo), il va bientôt être possible de s'affranchir du choix de la résolution et d'utiliser un seul fichier pour tous les usages, grâce au SVC (Scalable Video Coding). Concrètement, cette variante du MPEG-4 Part 10 (H.264/AVC) permet en fait d'intégrer les données nécessaires à plusieurs niveaux de décodage dans le même flux. Avec ce système, le streaming est évidemment plus simple : au lieu de proposer un choix de fichiers à l'utilisateur en fonction de sa ligne (ce qui n'est pas forcément trivial comme choix), c'est le fichier qui s'adapte à l'utilisateur. Autre utilisation, dans la vente de films en ligne : actuellement, Apple (par exemple) envoie en fait deux fichiers aux acheteurs de contenu en haute définition : un pour les ordinateurs (en 720p) et un autre pour les appareils mobiles (en 640 pixels de large).

Point intéressant, le fonctionnement ne nécessite pas de modification réelle du système : il ne s'agit pas ici de plusieurs versions d'un même fichier dans un seul conteneur, mais d'un flux adapté : les images à décoder sont marquées et les données enregistrées de façon à êtres décodées de plusieurs manières. Pour faire simple, un fichier encodé en 720p à 2 mégabits/s ne va pas changer de taille en SVC mais contiendra aussi les données pour être décodé en 480p à 30 fps et en 240p à 15 fps (par exemple). Actuellement, le codec est encore en développement, mais des versions de test des outils de Mainconcept sont disponibles et les chercheurs de l'institut Fraunhofer travaillent aussi sur le sujet.

Espérons simplement qu'un fichier SVC ne posera pas de problèmes avec un décodeur classique, incapable de prendre en charge les données supplémentaires.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • pluies , 10 septembre 2009 16:56
    Citation :
    Pour faire simple, un fichier encodé en 720p à 2 mégabits/s ne va pas changer de taille en SVC mais contiendra aussi les données pour être décodé en 480p à 30 fps et en 240p à 15 fps (par exemple).


    D'accord, mais heu... Si la taille est identique, où est l'intérêt pour le streaming du coup ?
  • dandu , 10 septembre 2009 17:12
    parce que du coup, il va récupérer que ce qui est important : sur le disque dur (en téléchargement), le fichier est pas plus gros, mais en streaming, le serveur se rend compte que ça passe mal et donc envoie que les données importantes.
  • pluies , 10 septembre 2009 17:20
    Hmm... D'accord. :) 

    Y'a besoin d'une appli spécifique sur le serveur aussi, donc ?

    (Ca poserait pas de problème pour des sites genre YouTube je suppose... Mais si je veux faire du streaming depuis mon chez moi, je l'ai dans l'os ? :p  Ou alors intégré à Apache et à la balise video du HTML5 ? Bon ok je rêve un peu là...)
  • Afficher les 14 commentaires.
  • Dams , 10 septembre 2009 17:22
    J'avais découvert cette fonctionnalité il y a quelques temps (en errant sur le net probablement) et j'avais trouvé étrange qu'elle n'ai jamais été utilisée par les FAI. Ca serait la solution idéale pour proposer un flux MPEG4 allant de 1,7Mbits/sec à 6Mbits/sec (exemple des débits de Free) avec des paliers alternatifs pour ceux qui sont entre les 2 débits.

    Je me demande par contre à quel point c'est applicable sur du direct..
  • manu28 , 10 septembre 2009 17:25
    Je vois plutot l'application avec des smartphones ou autres outils mobiles qui ont de plus en plus de capacite (le prix des SD et de la flash a quand meme bien baisse) mais ne sont pas forcemment a l'aise pour decoder de la 'HD' avec ce futur codec, plus besoin de conversion du fichier.
  • dandu , 10 septembre 2009 17:28
    C'est pas encore diospo, et j'imagine que ça nécessite un serveur et un client adapté, oui.
  • tilt1001 , 10 septembre 2009 17:44
    manu28Je vois plutot l'application avec des smartphones ou autres outils mobiles qui ont de plus en plus de capacite (le prix des SD et de la flash a quand meme bien baisse) mais ne sont pas forcemment a l'aise pour decoder de la 'HD' avec ce futur codec, plus besoin de conversion du fichier.

    Oui, tout à fait.

    Quoique plus que la HD aujourd'hui, à mon avis, c'est le fait de pouvoir continuer à visualiser une vidéo streamée en déplacement. Si le système est dynamique, quelque soient les conditions de réceptions du SmartPhone, l'utilisateur continue de visualiser la vidéo, sans coupure. C'est absolument génial !

    Et nul doute que cela va dans le sens des sites de partage vidéo, du HTML 5 et du streaming HTTP vanté par Apple pour remplacer le plug-in Flash.

    Mais la HD est peut-être bien, à terme, un but en soit pour cette technologie.
  • Mictateur , 10 septembre 2009 21:37
    Ça peut aussi être pratique si le PC est pas assez puissant pour décoder un flux 1080p. Hop, le soft pourrait détecter le problème et switcher sur du 720p. :) 
    Le seul souci que j'y vois, c'est qu'on part du fichier le plus gros, donc pour télécharger, hum.

    C'est un peu le principe du smooth streaming de Silverlight 3, mais sur un fichier quoi, donc youpilol. :D 
  • ultrabill , 10 septembre 2009 22:11
    Ça reprends le principe du serveur Windows Media, en fait : un fichier qui contient plusieurs flux de débits différents. Le serveur diffusant le flux suivant les capacités du client.

    La différence étant bien entendu le codec :) 
  • mastertop101 , 10 septembre 2009 23:36
    Ça risque pas de demander pas mal de ressources au serveur ça?
  • Mictateur , 11 septembre 2009 09:46
    Citation :
    Ça risque pas de demander pas mal de ressources au serveur ça?

    A mon avis pas tant que ça, surtout quand tu regardes le gain en place...
  • pluies , 11 septembre 2009 10:58
    MictateurA mon avis pas tant que ça, surtout quand tu regardes le gain en place...

    Probablement ; comme pour la compression gzip/deflate des pages web : encrypter au vol prend de la ressource processeur, mais le gain en bande passante compense largement.

    Après, c'est vrai que c'est pas le même volume de données... Mais ça doit se valoir en pratique.
  • flo1028 , 13 septembre 2009 22:45
    ultrabillÇa reprends le principe du serveur Windows Media, en fait : un fichier qui contient plusieurs flux de débits différents. Le serveur diffusant le flux suivant les capacités du client.

    Euh, désolé, j'y connais à peu près près rien, mais ai-je mal compris ? N'est-il pas plutôt question d'un seul flux justement, mais qui contient plusieurs possibilités de décodage ???
    il ne s'agit pas ici de plusieurs versions d'un même fichier dans un seul conteneur, mais d'un flux adapté
  • yann_la44@guest , 26 janvier 2012 11:23
    "Pour faire simple, un fichier encodé en 720p à 2 mégabits/s ne va pas changer de taille en SVC"
    Cette affirmation est inexacte. Le fait de rendre possible le "dégraissage" du flux unique nécessite des informations supplémentaire. Un fichier encodé en SVC est plus gros. Et plus le flux unique est dégraissable, plus il y a un surcoût en taille (entre autre). Il ne faut donc transmettre ou stocker en SVC que s'il est prévu d'avoir besoin d'utiliser le flux à une résolution plus faible. Sinon, cela coûte pour rien.