Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Performances séquentielles suivant le volume de données transférées

Intel SSD 710 : un X25-E 2 sans SLC ?
Par

Comme nous l’avons évoqué, ce sont les charges de travail aléatoires qui sont prépondérantes dans les milieux professionnels, mais il ne faut pas occulter les performances séquentielles pour autant. Par rapport à une machine personnelle, on est généralement dans des situations où la file d’attente contient plusieurs commandes, d’où le fait que l’on paramètre ATTO avec QD=10 (valeur maximum).

Dans ce contexte, le RAID parvient à de très bonnes performances avec les petits fichiers. Parce que chaque requête de page (8Ko) induit une latence, la mise en RAID est le seul moyen pour faire vraiment décoller les performances.

Le RAID brille en lecture, mais le constat est bien différent en écriture puisque l’on est qu’à environ 40 % de performances supplémentaires par rapport à un seul 710. De plus, la technologie de compression propre à SandForce fait très fort ici et permet au Vertex 3 de laisser la concurrence dans la poussière avec des fichiers de 8 Ko et plus. Le SSD d’OCZ est d’ailleurs le seul à pouvoir facilement dépasser le seuil de 500 Mo/s.

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires