Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Vers la fin de l'Internet illimité en France

Par - Source: OWNI | B 66 commentaires

Un document de travail de la Fédération Française des Télécoms (FFT), en réponse à la consultation menée par l’ARCEP, envisage la fin des abonnements Internet illimités sur les fixes en France au profit d’un modèle se rapprochant de celui que l’on connaît en Amérique du Nord où les internautes sont limités dans leur consommation. Le papier est rapporté par le site OWNI. S’il n’y a pas de quoi paniquer, le document ne représentant pas un changement imminent, il y a matière à s’inquiéter.

Des plafonds pour se faire plus de sous

Le document intitulé Transparence de l’information consommateur est une réflexion sur les moyens de communiquer les plafonds aux internautes. Il est le fruit d’un travail de SFR, Orange et Bouygues qui affirment qu’il « n’est pas bouclé » et qu’il « n’y a pas de consensus entre opérateurs », selon les propos du président de la FFT recueillis par Le Monde. Comprenez par là que les opérateurs ne souhaitent pas donner l’image d’une entente qui serait légalement répréhensible et qui leur a déjà coûté cher dans l’affaire des tarifications de SMS. On se souvient de l’amende du Conseil de la concurrence de plus de 500 millions d’euros, décision confirmée par la cour d’appel de Paris.

Les travaux présentés montrent clairement un désir de segmenter les offres disponibles pour que les opérateurs profitent d’abonnements plus chers. Orange aurait confié à OWNI qu’il travaillait sur une nouvelle stratégie et affirme qu’il compte « mettre des seuils » sur certains forfaits. Il ajoute que ces plafonds ne concerneraient « que 1 % des gens qui downloadent des films toute la journée ». Selon le document, un dépassement du plafond équivaut à une réduction des débits disponibles, voire un arrêt du service, afin de protéger l’utilisateur contre une facturation excessive. Il serait aussi possible de réserver un traitement spécial à certaines activités comme la communication VoIP ou le peer-to-peer, portant ainsi atteinte à la neutralité du net.

Pour tenter de justifier ces changements, les opérateurs lèvent une nouvelle fois les spectres de saturation des réseaux, de forfaits plus chers, des petits consommateurs qui payent pour les gros. Bref, on reprend les arguments qui semblent si bien fonctionner pour les abonnements pour mobile. Le problème est qu’ils ne sont pas applicables à Internet sur les fixes. Comme le montrait Benjamin Bayart dans son analyse du rapport sur la Neutralité du net commandé par le gouvernement l’an dernier, les investissements nécessaires pour s’adapter à l’augmentation des débits sont largement couverts par les forfaits à 30 € par mois. Ces réseaux peuvent être beaucoup plus facilement déployés que ceux sur mobile où il n’est pas toujours possible de multiplier les antennes.

Une décision qui est loin de faire l’unanimité

L’Internet illimité n’a pas encore dit son dernier mot. Free et Numéricable se sont déjà distancés du document, sans pour autant complètement renier ses principes. L’opérateur par câble a fait savoir à PC INpact qu’il ne faisait plus partie de la FFT et qu’il n’était pas associé aux réflexions. Free a été un peu plus direct et a émis des réserves « sur la pertinence d’une telle proposition », selon les propos rapportés par OWNI.

Malgré les déclarations d’un porte-parole de la FFT qui indique que les associations de consommateurs ont été consultées, UFC-Que-Choisir indique qu’il n’a pas été convié aux discussions et que les propositions du document en question sont « inacceptables ». Il dénonce aussi le manque de « justification économique » de telles mesures.

Afficher 66 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
Meilleurs commentaires
  • 11 Masquer
    Anonyme , 22 août 2011 03:33
    SFR/orange et bouygue le trio de choc qui voudrait nous faire à l'internet ce qu'ils ont fait au mobile, si jamais ils tente ce cap il faudrait une fuite massive de clientèle vers free ou nbcable pour enrailler le processus.
    Ils commencent toujours de la même façon : -on tâte le terrain avec une étude ou un groupe de réflexion ensuite on soudoie et corromps les politiques on tente de faire entrer les concurrents réfractaire dans le cartel et ensuite on impose via une loi ou de fait. Si le processus abouti alors tout retour en arrière sera impossible.la seule solution serait des associations comme FDW mais à plus grande échelle.
Tous les commentaires
  • 11 Masquer
    Anonyme , 22 août 2011 03:33
    SFR/orange et bouygue le trio de choc qui voudrait nous faire à l'internet ce qu'ils ont fait au mobile, si jamais ils tente ce cap il faudrait une fuite massive de clientèle vers free ou nbcable pour enrailler le processus.
    Ils commencent toujours de la même façon : -on tâte le terrain avec une étude ou un groupe de réflexion ensuite on soudoie et corromps les politiques on tente de faire entrer les concurrents réfractaire dans le cartel et ensuite on impose via une loi ou de fait. Si le processus abouti alors tout retour en arrière sera impossible.la seule solution serait des associations comme FDW mais à plus grande échelle.
  • Anonyme , 22 août 2011 03:45
    ca a deja eté fait est video facturait par palier de 5go
  • Anonyme , 22 août 2011 03:47
    A vouloir aller trop loin... S'ils font ca, je me desabonne, pas envie d'avoir un pc minitel. Vous entendez les fai, dans le baba mon abonnement!
  • deg-tcd , 22 août 2011 04:18
    Les escrocs, à chaque instant il calculent et planifient comment nous plumer un peu plus, c'est beau...
  • blizarin , 22 août 2011 05:24
    (sarcasme)

    Faut les comprendre, ils sont tellement pauvres.
  • Anonyme , 22 août 2011 05:29
    @deg-tcd: Oui, et de plus ILS S'ENTENDENT sur la manière de le faire.
  • Anonyme , 22 août 2011 07:30
    Comme toujours le trio qui se croie tout permis les Internautes sont juste bon à payer comme les Abos Tel..... sucer sucer gratter gratter etc.... on connait la politique des trois singes ADSL
  • yoyan31 , 22 août 2011 07:54
    Une petite enveloppe à notre nain a grande oreille et hop, une loi rendant obligatoire la limitation des abonnements (pour luté contre les méchants pirates par exemple). Mais ce n'est pas pour faire du fric, loin d'eux cette idée...
  • Chklang , 22 août 2011 08:17
    C'est lamentable... J'espère que Free saura quoi faire face à ça! C'est grâce à eux qu'on a ce luxe d'internet en France, alors j'espère qu'ils se battront pour pas que ça arrive. Déjà ils ont réussi à imposer à tout les forfaits le mobile illimité depuis 8mois! Qu'ils les laissent faire, free a son propre réseau, il n'est pas obligé de les suivre!
  • 1815 , 22 août 2011 08:45
    une belle bande de f*** de p***...
  • toto408 , 22 août 2011 08:58
    Quand je lis ça je suis bien content d'être chez Free, qui ose contredire ses le trio infernal!
  • spae0899 , 22 août 2011 10:21
    Free et Numéricable ne sont pas concernés par cette "restriction" de toute façon.
  • 1815 , 22 août 2011 10:25
    ce qui m'inquiète c'est qu'ils sont pas cons, ils se doutent bien que tout le monde va vouloir passer chez free ou autre. je me demande ce que ça cache.
  • cmoivoila , 22 août 2011 10:30
    En gros c'est un retour 10 ou 15 ans en arrière qu'ils proposent... Avant chez numéricable on avait des quotas, en plus d'un service après vente de merde qui de toutes façons depuis s'est généralisé...

    Plus vraissemblablement j'ai l'impression qu'en france on regrette le minitel...
    Les 3615 machin-truc-chouette hors de prix et addictifs, où l'utilisateur fait de la consultation et n'ajoute rien.
    Et les modèles économiques du web actuel dans tout ça? L'utilisateur il n'a plus le droit de participer, seulement de consommer ? Parcequ'avec des quotas de bande passante, je pense pas qu'il y ait encore grand monde qui s'amuse à uploader des vidéos de plusieurs gigaoctets...

    La nature de cet utilisateur qui payerait un prix exorbitant pour avoir quelquechose de bridé serait plutôt de profiter un max de son quota. Ce qui de fait, tue directement dans l'oeuf toute tentative d'ajout de contenu, donc de création.

    Vous avez raison, continuez comme ça les mecs...
    Déjà regardez Youtube maintenant et Youtube y'a 4-5 ans, constatez de coeur avec moi que le principe de fonctionnement n'est plus le même...
    Ajoutez maintenant la possibilité que les utilisateurs ne participent plus... Il se passe quoi ?
    Et bien le contenu sera le contenu que des sociétés voudront bien vous donner. Internet-Minitel ou Internet-Télévision au choix... Suis-je seul à savoir que la nouveauté d'Internet c'était quand même que tout le monde pouvait y ajouter un morceau?
    Au final, que ce morceau ait des revendications ou des cotés crades, on s'en fout quelquepart... Il faut de tout pour faire un monde, mais un monde ça doit répondre à un principe de base: Vivre et évoluer.
  • NicolBolas , 22 août 2011 10:37
    Ce qui est amusant dans cette histoire, c'est que personne ne semble avoir compris à quelle point ils se foutent de la gueule du monde...

    La bande passante ne coute rien dans le backbone. Ce qui coute, c'est la boucle locale. La consommation moyenne d'un abonné ADSL ou FTTla en France tourne autour de 200 à 300kbps. Quand bien même la conso moyenne triplerai, ça ne demanderait qu'un investissement très minime : quelques optiques et lambdas 10G entre les POP régionaux, quelques upgrades de transit, ou mieux, de peerings... Et basta.

    Il n'y a aucune justification économique à l'instauration de quotas sur les accès fixes point à point (xDSL, fibre Free) et très peu sur les technos à média partagé (GePON, FTTla) à part le fait de réaligner le prix _moyen_ des accès sur le coût de production pour une boite peu efficace.

    Pour mieux comprendre la structure de coûts d'un accès, regardez donc les conférences de Benjamin Bayart : FAI Howto et le cycle à SciencePO...
  • TNZ , 22 août 2011 11:13
    Citation :
    SFR/orange et bouygue le trio de choc qui voudrait nous faire à l'internet ce qu'ils ont fait au mobile, si jamais ils tente ce cap il faudrait une fuite massive de clientèle vers free ou nbcable pour enrailler le processus.
    Ils commencent toujours de la même façon : -on tâte le terrain avec une étude ou un groupe de réflexion ensuite on soudoie et corromps les politiques on tente de faire entrer les concurrents réfractaire dans le cartel et ensuite on impose via une loi ou de fait. Si le processus abouti alors tout retour en arrière sera impossible.la seule solution serait des associations comme FDW mais à plus grande échelle.

    A vrai dire, avec les rumeurs des forfaits Free Mobile (avec un abonnement tout illimité : Phonie / SMS / 3G), la fuite va avoir lieu.

    De plus, avec les accords Free Mobile / Orange-SFR-Bouygues pour la 3G, les 3 "vedettes" ont peur de voir leur réseau s'effondrer avec les clients Free et leur forfait plus permissifs que leurs arnaques qu'on subit depuis des années. Du coup, s'il est possible d'instituer un bridage par la loi, ben, ils n'auront pas à investir ... et à retourner à leur métier d'origine : Réseau / Téléphonie :D 

    Ce retour aux fondamentaux risque de leur faire mal car ils n'ont plus de techniciens dignes de ce nom capables d'innover : le CNET est fermé depuis pas mal d'années.
  • Anonyme , 22 août 2011 11:36
    Pas besoin d'allé en Amérique du nord pour observé ce modèle, nos voisins de Grande Bretagne sont déjà limité par des offres internet où : plus tu paye, plus tu as le droit de télécharger des données en un mois. Si je me souviens bien c'était du genre = 10Go/mois : 20£/mois | 40Go/mois = 35£/mois et le forfait illimité à un prix exorbitant. (Chez BT^^)
  • arsonic99 , 22 août 2011 13:39
    Clair qu'il va falloir surveiller ça de près. Ils nous baisent déjà assez comme ça, mais non, apparemment, c'est pas encore assez.
    Et j'ai absolument pas envie d'avoir des abonnements à la sauce UK...
    Comme évoqué plus haut par NicolBolas, il n'y a aucune justification Technique a pondre des abo limité. Ils se foutent de nous les trois frères... Et je parle pas du Truc qui nous la mettra encore une fois avec ses lois à la c...
  • Anonyme , 22 août 2011 14:04
    Vous comprenez pourquoi il ne faut en aucun cas s'abonner à SFR, Bouygues et Orange. Pire pour Orange où environ soixante personnes se sont données la mort à cause du management extrême.

    Voila à vouloir trop nourir la bête on finit dans son estomac.
  • Anonyme , 22 août 2011 14:12
    Paul

    c'est démenti chez bouygues
    http://www.bboxnews.fr/index.php?post%2F2011%2F08%2F22%2FAcces-internet-demeureront-illimite
Afficher plus de commentaires