Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

K3V2 : un CPU ARM Huawei dans le smartphone Ascend D

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 1 commentaire

Huawei a crée la surprise lors du l’ouverture du Mobile World Congress en montrant son premier processeur ARM, le K3V2. Il s’agit d’un modèle regroupant quatre coeurs Cortex A9 et un GPU d’un partenaire inconnu regroupant 16 cores. À 1,5 GHz, il serait 30 % à 50 % plus rapide qu’un Tegra 3, selon le constructeur qui ne donne pas plus de détail sur son benchmark.

Une puce aux caractéristiques intéressantes

C’est la plus grande surprise de l’ouverture de ce Mobile World Congress. La compagnie chinoise est principalement connue du grand public asiatique qui utilise ses modems (cf. « Huawei pousse l’ADSL à 700 Mb/s ! »). C’est le deuxième plus grand équipementier en télécommunications mobiles au monde derrière Ericsson. L’annonce a jeté un pavé dans la marre, car en plus de montrer une puce, il disposait d’un smartphone fonctionnel très convaincant.

Le processeur est gravé en 40 nm par TSMC. Il utilise un bus mémoire de 64 bits, ce qui le place au-dessus de la concurrence. En effet, de nombreuses puces ARM utilisent un bus de 32 bits à l’instar du Tegra 3, par exemple. Le die est inclus dans un packaging de 12 mm x 12 mm. Le K3V2 a demandé deux ans de développement et inclut une série d’accélérateurs conçus par la société.

Un smartphone très réactif

Le smartphone en démonstration était l’Ascend D qui utilisait une puce cadencée entre 1,2 GHz et 1,5 GHz, ainsi qu’un écran 4,5 pouces d’une définition de 1 290 x 720. Il faisait tourner Android 4.0, disposait d’un capteur 8 mégapixels qui peut enregistrer des vidéos en 1080p. Le modèle standard intègre une batterie de 1 800 mAh d’une autonomie « qui dure une journée ou deux », sans que l’on dispose de valeur plus précise. Les prix du Ascend D restent aussi inconnus, mais le fabricant parle d’une sortie européenne pour le deuxième trimestre de cette année.

PC World, Electronista, The Verge et d’autres s’accordent tous à dire que le téléphone est très réactif. L’écran est aussi brillant et l’image est belle, même si elle n’atteint pas le niveau d’un écran AMOLED. Bref, il se place d’emblée comme concurrent sérieux au Galaxy S de Samsung (cf. « Le Galaxy S II est bon pour Samsung »).

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • MHCROOT , 27 février 2012 14:08
    30-50% plus rapide qu'un Tegra 3 ?

    Il est loin le temps où la Chine faisait des copies. Aujourd'hui elle innove et pas qu'un peu...