Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Tensions

L'alimentation TTGI 400 Watts
Par
Volts.jpgSi la mesure des tensions est un point indispensable à un test d’alimentation, celui-ci soulève de nombreux problèmes.

D’abord, il faut savoir que les tensions que l’on peut relever à l’aide d’un logiciel de monitoring ou du bios, sont plus dépendantes du layout de la carte mère, que de l’alimentation. Ainsi, en passant une même configuration d’une Abit KT7 à une KT7A, avec la même alimentation, les voltages mesurés n’avaient rien à voir.

wires.gifPar ailleurs, il faut savoir ce que l’on tient à mesurer, et surtout ce que l’on veut définir comme configuration type. Par exemple, un processeur haut de gamme (AMD comme Intel) ne consomme pas loin de 80 W. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que sur certaines cartes mères AMD ces 80 W semblent pris sur le + 5V. Alors qu’avec les Pentium 4, c’est sur le + 12 V que cette puissance serait consommée, d’où, entre autres, l’avènement de connecteurs spéciaux pour carte mères Pentium 4. Alors que pour les anciens Pentium 3, c’était le + 5V qui était sollicité. Cela veut dire que suivant ce choix, une mauvaise alimentation pourra parfois fournir de bons résultats sur une certaine plateforme. D’où l’intérêt des potentiomètres permettant de faire varier le + 5V, et plus encore des alimentations ajustant automatiquement la valeur de chaque canal en fonction de la charge (Antec Truepower).

Enfin, parmi tous les programmes de monitoring des tensions, aucun ne concorde réellement avec un autre, et l’opération qui consiste à étalonner ces valeurs en fonction des valeurs fournies dans le bios reste légèrement imprécise. C’est pourtant celle que nous avons utilisée (sur la base de Motherboard Monitor 5.3.0.0), faute de multimètre approprié.

Mais commençons avec une question initiale. A quoi correspond la valeur de puissance inscrite sur les alimentations ?

TTGI 400 W :

TTGI.jpg

Enermax 350 W (EG365AX-VE(G)FMA) :

Enermax.jpg

Une alimentation noname 400 W :

Noname.jpg

Et les tensions recommandées par AMD pour une alimentation 300 W :

AMD.jpg

Sur notre TTGI, les 400 W correspondent à une valeur significative : la somme de la puissance supportée par le + 3,3V, + 5V et + 12V en même temps, et de la puissance supportée par le - 5V, - 12V et - 5VSB en même temps. En effet, si on faisait la somme du maximum théorique pour chaque canal pris isolément, on arriverait à 506 W. Sauf que cette valeur ne veut rien dire. C’est pourtant de cette manière qu’a été calculée la puissance de l’alimentation noname 400 W. L’absence d’indications sur la charge supportée simultanément par plusieurs canaux rend la comparaison difficile, mais une Fortron 300 W par exemple supporte de meilleures tensions.

Ensuite, il nous a semblé utile de récapituler la consommation de chaque composant électrique par canal, afin d’estimer grossièrement ses besoins (pour certains éléments tels les disques durs, les lecteurs ou les ventilateurs, cette information est inscrite sur le composant).

Canals.jpg

Première configuration :

- Athlon XP 2600+ @ 2800+ (~ 72 W)
- A7N8X Deluxe (~ 30 W)
- Globalwin CAK4-88T (~3,6 W)
- Ram : 2x256 DDR PC3200 (~ 20 W)
- GeForce FX 5800 Ultra (~75 W)
- Carte Réseau PCI (~ 5 W)
- Seagate Baracuda IV 40 Go (~ 13,25 W)
- Graveur Lite-On (~ 20 W)
- Ventilateur boîtier (~ 2,16 W)
- Clavier standard (~1,25 W)
- Souris Dual Optical (~ 0,5 W)

Soit un total maximum théorique qui ne devrait être trop éloigné des 240 W. Cela peut paraître surprenant, mais même avec une configuration pour le moins puissante, on reste loin des prétentions de cette alimentation 400 W. D’autant que cela reste le maximum théorique, alors que les tensions ont étés relevés avec le processeur en pleine charge, mais la carte graphique en mode 2D, ainsi que le disque dur et le graveur au repos. Autant dire que la consommation réelle devait être en deçà des 200 W, faute de disposer de plus de matériel. D’ailleurs, si vous disposez vous-même d’une configuration bi-Athlon avec un raid 0+1 de quatre Raptor, merci d’en faire don à Présence PC, le test suivra…

GFX.jpg

GFX2.jpg

Notez que nous n’avons pas relevé le Vcore, car d’une part c’est l’élément qui semble le plus dépendant de la carte mère, et d’autre part toutes les cartes mères actuelles permettent d’ajuster ce dernier à 0,025 V près.
Des résultats honnêtes, puisque mis à part le + 5V un tout petit peu faiblard les autres tensions restent stables. A noter que par rapport aux valeurs relevées au repos, les tensions ont logiquement tendance à amplifier l’écart avec les valeurs théoriques.

Seconde configuration :
- Athlon Thunderbird 1,4 GHz (~ 72,1 W)
- KT7A (~ 25 W)
- 2x 128 Mo + 1x256 Mo SDRam (~ 24 W)
- GeForce 4 TI 4400 (~ 35 W)
- Sound Blaster Live (~ 5 W)
- Seagate Baracuda IV 40 Go (~ 13,25 W)
- Graveur Lite-On (~ 20 W)
- Ventilateur boîtier (~ 2,16 W)
- Clavier standard (~1,25 W)
- Souris Dual Optical (~ 0,5 W)

De retour sur une configuration plus modeste, on tombe à 198 W. En faisant les mêmes remarques que tout à l’heure, on se rend facilement compte que ce n’est vraiment pas ce genre de configuration qui va mettre à mal l’alimentation... Notez que le - 5V et - 12V ne sont pas visualisables avec du KT133A.

GF4.jpg

GF42.jpg

Les relevés restent corrects, même si le plus important réside dans la faible variation des voltages par rapport au repos.