Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Démontage : 4 puces, peu de possibilités

Matrox DS1 : que vaut le premier dock Thunderbolt ?
Par

Afin de mieux comprendre les défauts du DS1, jetons un oeil sous son capot. Sous la coque, la conception du DS1 est assez simple. Quatre puces se chargent de l'essentiel de ses fonctions.

La carte mère du Matrox DS1.La carte mère du Matrox DS1.

Thunderbolt

La puce Intel Light Ridge.La puce Intel Light Ridge.

La première est le contrôleur Thunderbolt. On reconnaît ici une vieille connaissance, un Light Ridge. Cette puce fait partie de la première génération de contrôleurs Thunderbolt commercialisés par Intel en 2011. Matrox aurait pu opter pour une nouvelle, plus économie en énergie et sans doute un peu moins chère. Mais le constructeur avait commencé son design à partir de Light Ridge et a préféré ne pas tout reprendre à zéro pour une nouvelle puce. Light Ridge gère 2 canaux PCI-Express et permet de récupérer le signal vidéo DisplayPort. C'est ainsi que Matrox peut proposer une sortie vidéo sur le DS1. La présence d'une puce gérant un deuxième port Thunderbolt nous fait encore plus regretter l'absence de ce second port sur le produit fini !

USB 3.0

Le contrôleur USB 3.0.Le contrôleur USB 3.0.

La seconde puce est un contrôleur USB 3.0 Fresco Logic FL1100. Il gère un total de quatre ports USB 3.0. Quatre ports, alors que Matrox n'en a prévu que trois sur le DS1, dont un seul USB 3.0. Matrox explique cette limitation curieuse par un souci d'alimentation : compte tenu de la consommation du reste du dock (et surtout de la chaîne Thunderbolt) alimenter 4 ports USB 3.0 aurait nécessité une alimentation plus puissante et un redesign de la carte mère du DS1, une option que le constructeur n'a pas voulu prendre. L'explication, techniquement cohérente, ne comblera pas le manque que ressentiront les utilisateurs. Point positif, le contrôleur Fresco Logic est compatible UAS. Mais les débits que nous avons obtenus dans nos tests ne sont pas dignes d'un contrôleur moderne. La faute peut-être à une mauvaise implémentation.

Le chipset audio.Le chipset audio.

Audio

Le quatrième port USB du contrôleur Fresco Logic est occupé par le chipset audio gérant l'entrée micro et la sortie casque du DS1.

Ce chipset est un Texas Instruments PCM2912A, une puce de plutôt bonne qualité même si elle reste loin des meilleures cartes sons pour audiophiles : le DAC possède un rapport signal bruit de 92 dB et travaille en 16 bits avec une fréquence d'échantillonnage maximum de 48 kHz.

Ethernet

Le contrôleur Ethernet Gigabit.Le contrôleur Ethernet Gigabit.

Quatrième puce essentielle, le contrôleur réseau. C'est un Broadcom BCM57761, interfacé directement en PCI-Express x1 sur le contrôleur Light Ridge. Il s'agit d'un contrôleur Gigabit, très classique.

On trouve encore quelques autres puces sur la carte mère, notamment un démultiplexeur Parade permettant de récupérer le signal vidéo DisplayPort transmis par Thunderbolt et un microcontrôleur ARM Cortex M0.

Donnez votre avis