Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Matrox DS1 : que vaut le premier dock Thunderbolt ?

Matrox DS1 : que vaut le premier dock Thunderbolt ?
Par

Imaginez… imaginez que l'on invente une interface unique, universelle, qui remplace la foultitude de ports divers que l'on croise sur nos ordinateurs. Un seul connecteur, un seul câble pour brancher écrans, disques durs, réseaux Ethernet, imprimantes, etc. Hé, mais attendez une minute ! Ça existe déjà ça : c'est le Thunderbolt !

Oui, mais le Thunderbolt a bien du mal à ternir ses promesses. Pas au niveau performance, non, les débits promis sont bien là. Les périphériques compatibles, en revanche, restent très rares... et très chers. En dehors de quelques disques durs, ou cartes vidéo professionnelles, le marché est pour ainsi dire vide. L'absence la plus criante est sans doute celle de stations d'accueils Thunderbolt. Comment se peut-il que personne n'ait pensé à développer un tel produit ? La perspective de pouvoir, avec un unique seul câble, connecter un PC portable simultanément à un écran plus grand, un clavier, une souris, un disque dur externe, un réseau Ethernet et encore quelques autres accessoires est pourtant fort séduisante et l'idée est presque aussi vieille comme le PC portable. Mais non, en dehors de l'écran Cinema Display Thunderbolt d'Apple aucun dock n'existe. 

Belkin a bien dans ses cartons un Thunderbolt Express Dock, mais l'objet qui fut présenté à deux CES consécutifs n'est toujours pas disponible à l'achat. Heureusement, il y a Matrox ! Le Canadien est finalement le premier à commercialiser une station d'accueil Thunderbolt, le Matrox DS1.


Le DS1 a belle allure dans sa robe d'aluminium. Il est aussi de belle taille et assez lourd : l'impression de solidité est là. Mais après ce constat esthétique positif, on est un peu déçu du faible nombre de ports présents sur le dock : un port DVI (une version avec un port HDMI est aussi disponible), un port Ethernet Gigabit, une entrée et une sortie audio, un unique port USB 3.0 et deux ports USB 2.0.
Cet assortiment suffira à la majorité des utilisateurs, sans doute, mais pour nous le compte n'y est pas. 

La version HDMI.La version HDMI.Et la version DVI.Et la version DVI.


L'un des avantages majeurs de Thunderbolt, outre sa bande passante, est la possibilité de chaîner plusieurs périphériques. Toutefois, cela nécessite un second port Thunderbolt sur chaque périphérique, second port absent du Matrox DS1. Ce dock bloque donc l'usage de tout autre périphérique Thunderbolt !

Notre second regret est la présence d'un seul port USB 3.0. Quand on peut acheter des docks purement USB 3.0 qui en offre 4 pour 30 €, se satisfaire d'un seul port sur un dock à 250 € nous serait difficile.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher 3 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Johan_et_Pirlouit , 8 février 2013 10:11
    Et surtout, pour Matrox soi-disant spécialiste de la vidéo, ne pas proposer en même temps des ports DVI, HDMI et DisplayPort est plus que rapia ! Décidément, ils sont bien pingres les canadiens de Matrox... Qu'ils restent donc dans les milieux de l'imagerie professionnelle, ils n'ont décidément plus rien à faire ailleurs.
  • gedd , 8 février 2013 15:03
    Johan_et_Pirlouit...Qu'ils restent donc dans les milieux de l'imagerie professionnelle, ils n'ont décidément plus rien à faire ailleurs.

    En effet depuis la Millenium il sont a la ramasse. Dommage car à l'époque ça cartonnait, ha nostalgie
  • benoit gilbert , 21 février 2013 08:36
    "L'absence la plus criante est sans doute celle de stations d'accueils Thunderbolt. Comment se peut-il que personne n'ait pensé à développer un tel produit ? La perspective de pouvoir, avec un unique seul câble, "

    Quid du Sony vaio Z ?