Microsoft et son grand pardon open source

Microsoft vient d’avouer qu’il avait violé la licence open source d’un logiciel et a décidé de demander pardon en ouvrant son programme litigieux.

Microsoft prit la main dans le sac

L’affaire avait fait grand bruit la semaine dernière lorsqu’un programmeur a découvert qu’une partie du code du logiciel de Microsoft permettant d’installer Windows 7 sur une clé USB a été copié d’un programme sous licence GPLv2 (cf. « Microsoft a volé du code pour Windows 7 USB ? »).

Le repenti de Redmond

Redmond a officiellement reconnu que les accusations étaient vraies dans son blog destiné à la communauté open source. La firme a expliqué que l'application avait été écrite par une compagnie tierce et que Microsoft n’avait pas repéré cette maladresse lorsqu’il a relu le code avant de le publier. Il a aussi affirmé qu’il avait passé d’autres programmes vendus dans son Microsoft Store en revue et n’a pas trouvé d’autre incident du même genre.

En plus de cela, la compagnie de Steve Ballmer a décidé de respecter la licence du logiciel copié en publiant le code source et les binaires de l'application permettant d’installer Windows 7 sur une clé USB, qui sera republiée sous une licence GPLv2 cette semaine.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
29 commentaires
    Votre commentaire
  • Waaahhhoouuuu, quel revirement de situation!
    -2
  • Bonne réaction.
    4
  • Et... c'est tout?
    C'est a dire que si demain je vole une voiture, le jour ou on sait que c'est moi il me suffit de la rendre et tout est oublié?
    Ca devient trop facile de faire ce genre de choses s'il n'y a aucune compensation financiere ou autre lorsqu'on se fait chopper.
    7