Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Un disque dur à mémoire Flash

Le Seagate Momentus XT à l'épreuve du temps
Par

Commençons par les présentations : notre modèle de test est un Momentus XT 500 Go. Il s'agit d'un disque dur à deux plateaux de 250 Go, tournant à 7200 tr/min. Mécaniquement il est identique à un Momentus 7200.4 500 Go. La différence se situe sur la carte électronique.


Là où le 7200.4 ne possède qu'un contrôleur classique, le Momentus XT possède en plus une puce de 4 Go de mémoire Flash et un contrôleur dédié. Il s'agit de Flash SLC de dernière génération fabriquée par Micron. Elle utilise une interface ONFi 2.0 autorisant des débits maximaux de 166 MT/s par pin. Seagate ne communique pas précisément sur les débits réels de cette puce.

Comme nous l'avons dit, cette mémoire est gérée par l'Adaptive Memory Technology. Selon Seagate, un algorithme spécifique analyse en permanence les données utilisées et écrit les plus souvent demandées, ou les plus critiques, en tout cas les plus adaptées selon lui dans la mémoire Flash. Cette gestion est totalement interne au disque et indépendante du système d'exploitation. Le but est de délivrer à l'utilisateur le même gain de vitesse que celui perçu à l'usage d'un vrai SSD. Insistons sur le fait que Seagate s'est totalement concentré sur la perception de l'utilisateur lambda pour optimiser son algorithme. Autrement dit, ce sont surtout les temps de chargement des applications qui sont censés être raccourcis, et ce sont surtout les temps de chargement des applications sur lesquels a communiqué Seagate au lancement. Les opérations impliquant des débits séquentiels et de larges volumes de données ne seront pas accélérées. De même, la Flash du Momentus XT n'est jamais utilisée lors d'écritures sur le disque.

Notons également que le Momentus XT possède un tampon de 32 Mo, là où le Momentus 7200.4 n'a que 16 Mo. Cette augmentation contribuera à améliorer les performances notamment en écriture.