Microsoft : « Google veut tuer la vidéo sur le web »

Quelques jours après Apple, c’est au tour de Microsoft de demander à la Commission Européenne d’arbitrer un différent qui l’oppose à Motorola Mobility. Le régulateur européen va donc devoir donner son avis sur un contentieux entre les deux entreprises au sujet de brevets fondamentaux portant sur les technologies WiFi et H.264.

Des brevets dits « FRAND »

Ces brevets rentrent normalement dans un cadre FRAND (Fair, Reasonable and Non Discriminatory), c'est-à-dire que leurs détenteurs s’engagent à proposer un droit de licence « raisonnable » lorsque ces brevets font l’objet d’une standardisation (comme c’est le cas avec les différents standards WiFi, ainsi que le H.264). Le problème, c’est que Motorola Mobility a décidé de ne plus jouer le jeu et de demander des droits de licence surélevés pour une cinquantaine de brevets de ce type.

Microsoft explique ainsi que l’implémentation du standard H.264, très utilisé lorsqu’il s’agit de vidéos sur Internet, nécessite l’utilisation d’une façon ou d’une autre de technologies protégées par quelque 2300 brevets, détenus par 29 sociétés en tout. Pour avoir le droit d’utiliser ces brevets avec un ordinateur portable à 1000 dollars, cela coûte en tout et pour tout deux cents à Microsoft. De son côté, Motorola Mobility demande 22,50 dollars pour avoir le droit d’utiliser ses 50 brevets, indispensables à l’implémentation du standard H.264. Une telle somme est clairement excessive et déraisonnable…

2300 brevets pour 0,02$, 50 brevets pour 22,50$

Microsoft reproche également à Motorola Mobility son mode de calcul, basé sur le prix global de l’ordinateur portable, et non sur celui des seuls logiciels installés. Ainsi, pour un notebook à 2000 dollars, les droits de licence atteignent 45 dollars (2,25% du prix du produit), toujours pour ces mêmes 50 brevets ! Le problème est identique du côté du WiFi et de son implémentation utilisant des technologies brevetées par Motorola Mobility (même si ici, Microsoft ne donne pas de chiffres exacts).

Pour Microsoft, Motorola Mobility essaie tout simplement de bloquer les ventes d’ordinateurs sous Windows mais également des consoles Xbox 360 puisque ces dernières sont capables de lire des vidéos H.264 et peuvent utiliser du WiFi pour se connecter à Internet. Le différent entre ces deux sociétés prend toutefois une toute autre tournure lorsque l’on sait que Google a racheté l’an passé Motorola Mobility (la transaction vient tout juste d’être validée par la Commission Européenne), et que Google a annoncé, il y a un an, ne plus supporter le standard H.264 au profit de son propre codec WebM. Amusant, n'est-ce pas ? Reste donc à savoir comment le régulateur anti-trust européen va analyser cette situation plutôt complexe…

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
39 commentaires
    Votre commentaire
  • MHCROOT
    JUSTE RETOUR A L'AR***UEUR

    Microsoft oublie vite le fait qu'il a attaqué en justice tous les producteurs de smartphones et de tablettes Android et qu'ils leur prends entre 5 et 20 dollars par smartphone et par tablette Android vendu.

    Alors qu'il les paie ces 22,5 dollars. Ca lui apprendra à se croire plus malin que tout le monde et à jouer au con. Les brevets c'est pas seulement quand ça vous arrange hein.

    Alors à la caisse Microsoft !!!
    Faut rendre tout l'argent que vous avez volez et que vous continuez de voler sur le dos d'Android !!!

    Edit du modérateur : pas de propos diffamatoires.
    -8
  • Gerophil
    C'est pas microsoft qui va payer c'est toi pov' idiot .... -_-
    0
  • Yannick G
    Anonymous a dit :
    JUSTE RETOUR A L'ARNAQUEUR

    Microsoft oublie vite le fait qu'il a attaqué en justice tous les producteurs de smartphones et de tablettes Android et qu'ils leur prends entre 5 et 20 dollars par smartphone et par tablette Android vendu.

    Alors qu'il les paie ces 22,5 dollars. Ca lui apprendra à se croire plus malin que tout le monde et à jouer au con. Les brevets c'est pas seulement quand ça vous arrange hein.

    Alors à la caisse Microsoft !!!
    Faut rendre tout l'argent que vous avez volez et que vous continuez de voler sur le dos d'Android !!!


    Sauf que Microsoft (et d'autres comme lui) applique justement des droits raisonnables sur ce type de licence. Si tout le monde faisait comme Motorola veut faire, tu paierais ton notebook 4500 euros...
    1