Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Bientôt 1 Go de NAND pour 1 $

Par - Source: iSuppli | B 13 commentaires

La NAND devrait finalement connaître une baisse qui amènerait le prix du giga octet à 1 $, étape symbolique nécessaire à la démocratisation d’un support de stockage.

Baisse importante pour l’avenir de ce support

C’est ce qu’expliquent les analystes d’iSuppli qui affirment que le gigaoctet de NAND MLC 3 bits devrait tourner autour des 1,20 $ au début du trimestre prochain, pour descendre à 1 $ à la fin de l’année. C’est une baisse importante par rapport à 2009 où la même capacité de NAND MLC 3 bits se vendait à 1,80 $ et que les MLC 2 bits étaient à 2,05 $.

Ce sera une étape symbolique pour la NAND qui n’avait pas atteint un niveau aussi bas depuis le dernier trimestre 2008 où elle s’échangeait à 90 centimes de dollars. Le marché a ensuite été très touché par une pénurie aggravée par la crise économique. Un retour à des prix attrayants devrait donc favoriser la démocratisation de ce support.

Le disque dur reste encore le roi

Néanmoins, contrairement à 2008, plus personne ne parle de la mort des disques durs. En effet, disposant d’un rapport capacité/prix nettement meilleur que les SSD, les disques durs continuent d’avoir une place prédominante sur le marché des serveurs et ordinateurs, les supports flash étant limités à des applications de niches (certains aspects des serveurs et centres de données, netbooks, ultraportables et produits mobiles comme les baladeurs, tablettes ou smartphones). Selon les experts, il faudra que la NAND MLC 3 bits descendent à 0,40 $ d’ici 2012 pour qu’elle ait une chance de faire un peu plus d’ombre à son concurrent magnétique.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • draxssab , 20 août 2010 03:43
    Les SSD baisseront de prix, c'est sur, mais les disque hybrides qui s'en vienne (Seagate a ouvert le pas profiterons aussi de cette baisse de prix. Comme compétiteur au SSD (mais toujours pas du HDD classique) ils sont intéressant, et le seront plus encore sous la barre du 100$ qu'ils pourrais franchir avec cette baisse de prix.

    J'ai hâte de voir, c'est beau le progrès ;) 
  • roromania , 20 août 2010 09:42
    1$ 1Giga, ça donne le Terra à 1000 $... ça reste cher :( 
  • super_newbie_pro , 20 août 2010 10:37
    Oui Roromania et ça donne pas envie de mettre autant de sous dedans quand tu sais que c'est limité en nombre d'écritures ! Vivement que la Mram et équivalents débarquent ...
  • Afficher les 13 commentaires.
  • scandinave , 20 août 2010 11:14
    wé enfin limité en écriture, maintenant les durées de vie sont de l'ordre de la 10aine d'année de crois en écriture constante. Donc à mon avis tu l'aura jeté bien avant qu'il soit KO
  • stratic , 20 août 2010 11:48
    Pas tout à fait d'accord avec toi super newbie. Pour ce qui est de la pérennité, les derniers SSD paraissent beaucoup mieux armés que nos bons vieux disques à plateau.

    La durée de vie d'un HDD varie de quelques mois à une quinzaine d'années, la moyenne constatée est d'environ 5 ans. Mais dans les faits, la durée de vie est totalement aléatoire, et non prévisible. La détection d'erreur SMART ne fonctionne que dans moins de 50% des cas (chiffres issus des statistiques de Google sur son parc).

    Contrairement aux premiers SSDs, les SSD actuels sont généralement calibrés pour durer au minimum 5 ans sur la base d'une utilisation en écriture permanente et constante. Donc, dans la pratique, pour une utilisation normale, la durée de vie moyenne attendue est très supérieure à 5 ans. Mais surtout, et c'est le plus important, la date de fin de vie est totalement prévisible. Elle est directement corrélée à l'usage, contrairement à nos bons vieux HDD où elle est aléatoire et arrive souvent sans prévenir.
  • dark-jedi , 20 août 2010 12:23
    oué enfin si la MLC commence à descendre à 3 bits par cellule... la durée de vie va encore baisser...
  • ded777 , 20 août 2010 18:38
    la durée de vie, tous comme la durée pendant laquelle les donnés serons conservé, sont largement inféririeur sur un SSD, comparé a un disque dur a plateau, c'est la nand qui veut sa, on n'y peut rien

    scandinavewé enfin limité en écriture, maintenant les durées de vie sont de l'ordre de la 10aine d'année de crois en écriture constante. Donc à mon avis tu l'aura jeté bien avant qu'il soit KO


    même si tu débranche ton SSD et que tu le rebranche dans 10 ans, toutes tes données seront perdu.

    ce que tu peut faire sans risque avec un disque dur a plateau
  • shooby , 20 août 2010 19:18
    ded777ce que tu peut faire sans risque avec un disque dur a plateau

    a condition d'avoir encore la connectique necessaire pour l'alimenter, car dans 10 ans le SATA 2 !?!
  • 1815 , 20 août 2010 20:10
    on a gardé les nappes IDE pendant 20 ans; alors je crois que pour le SATA y'a de la marge. :o 
  • mixeur , 20 août 2010 21:04
    Le SATA ca fait déjà 7 ans, alors dans 10 ans c'est pas sur que ce soit encore super populaire, surtout au rythme auquel ca évolue aujourd'hui (SATA en 2003, SATA2 en 2005, SATA3 en 2009). De toute façon le débat ne sert à rien, presque personne n'utilise des disques durs de plus de 10 ans au quotidien...
  • 1815 , 20 août 2010 22:27
    ben c'est rétrocompatible, que je sache: t'as quand même pas jeté ton DD SATA1 quand ils ont sorti les nouveaux contrôleurs? si?
    donc tant que les prises seront les mêmes (comme les nappes: contrôleurs ISA, VLB, UDMA 33, 66, etc. etc) tu peux y brancher ce que tu veux. même si dans le commerce tu trouves du SATA 733. :o 
  • efranchi , 21 août 2010 10:44
    MLC 3 aura des write random access très mauvais, on les trouvera d'abord surtout dans des smartphones, ou autres dispositifs n'ayant pas trop besoin d'écritures.
    Puis Intel fera des SSD avec de la MLC 3, faudra y aller dans la conception du contrôleur mais ils ont déjà montré être très fort dans ça.

    Le grand public regarde le rapport prix/giga, certaines entreprises prix/IOPS, la manutention, la facture de l’électricité (énergie électrique que pour des entreprises comme facebook ça se compte dans l'ordre de centaine de milliers de dollar par mois), etc...

    On peut dire qu'un SSD coûte trop, si on précise selon quel point de vue on se comprends mieux (il y a pas mal d'entreprises, dont google, qui épargne des centaines de milliers de dollars par an avec les SSD en SLC).
  • turlupin en ptard , 22 août 2010 13:54
    straticles SSD actuels sont généralement calibrés pour durer au minimum 5 ans sur la base d'une utilisation en écriture permanente et constante.

    Ben... oui mais non...

    Les constructeurs annoncent des MTBF autour de 2 millions d'heures. Fais le calcul, ça fait plus de 2 siècles.
    Là où ça devient ridicule c'est que ces mêmes constructeurs ne proposent que des garanties limitées à 3 ans dans le meilleur des cas.