Du Bluetooth dans son ventre

Un laboratoire pharmaceutique suisse, Norvatis AG, vient de développer une pilule intégrant un transmetteur Bluetooth activée par les acides sécrétés par l’estomac afin de transmettre des informations à une bande collée sur la peau du patient.

Destinée aux porteurs de greffes, cette pilule permettrait de surveiller les doses et les heures de prises des médicaments antirejet afin d’optimiser la réception du nouvel organe. La bande apposée sur le patient permettrait de transmettre les informations reçues sur Internet ou un smartphone afin que le médecin soit tenu à jour en temps réel.

Norvatis AG espère avoir les autorisations nécessaires d’ici 2012 afin de commercialiser son produit en Europe. Il affirme pouvoir protéger les informations médicales privées des patients, sans donner plus de détail.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • ca faciliterai la vie de bien des patients.
    0
  • Par contre pourquoi forcément une bande collée sur le patient et pas un récepteur externe? Suivant la taille de la bande ça doit pas être super agréable ni pratique si par exemple on transpire!
    0
  • En même temps quand tu viens de te faire greffer un organe je pense pas que tu vas faire un marathon...
    4