Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Duel de chipsets haut de gamme : Intel X48 contre Nvidia nForce 790i Ultra SLI

Duel de chipsets haut de gamme : Intel X48 contre Nvidia nForce 790i Ultra SLI
Par , Rédaction Tom's France

Les offres d’Intel et de Nvidia en matière de chipsets haut de gamme sont on ne peut plus similaires, tout du moins au premier abord : toutes deux sont conçues pour accueillir les derniers Core 2 Duo, Quad ou Extreme, prennent en charge les technologies avancées que sont le PCI-Express 2.0 ou la mémoire DDR3-1600, et proposent une véritable pléthore de connecteurs. Qui plus est, elles se prêtent toutes deux particulièrement bien à l’overclocking et disposent de fonctions propriétaires destinées à accroître leurs performances.

Des cibles différentes

Leur public cible est toutefois légèrement différent. Avec ses 50 % de parts de marché, Intel est un habitué du secteur des chipsets, proposant traditionnellement des produits avant tout professionnels et fiables mais ayant étendu son offre afin de viser les amateurs de high-end : sa série X, inaugurée par le 925X, est disponible depuis un moment. Elle ne constitue pas pour autant le meilleur choix pour monsieur tout le monde : les chipsets ordinaires du fondeur, comme le P965 ou la P35, possèdent des performances, des connexions et des capacités d’overclocking similaires à celles des modèles 975X ou X38. Ces derniers se différencient surtout par la prise en charge de vitesses plus élevées ou des configurations à deux cartes graphiques.

Chipset Intel X48

Le X48, lui aussi, est un chipset haut de gamme n’offrant pas énormément d’avantages par rapport à ses cousins plus communs, son principal intérêt résidant dans le support du FSB 1600.

Nvidia, quant à lui, se consacre depuis ses débuts au marché du haut de gamme, comme l’indiquent sa stratégie agressive, axée sur les performances graphiques, et le grand nombre de fonctions de ses produits. Ainsi, le fabricant a non seulement été le premier à prendre en charge deux cartes graphiques sur une même carte-mère avec son SLI (Scalable Link Interface), introduit avec la gamme nForce 4, mais il a également développé l’EPP, un standard proposé depuis les nForce 600. Abréviation de Enhanced Performance Profiles, l’EPP est une technologie permettant à la carte-mère de sélectionner automatiquement la vitesse la plus élevée et le timing le plus agressif pour la mémoire. Les chipsets Nvidia ont également été les premiers à être livrés avec des outils de gestion conviviaux et un utilitaire d’overclocking, nTune. Les tous derniers modèles, à savoir la gamme nForce 700, font quant à eux la part belle à la mémoire DDR3 et au SLI à deux, trois et quatre voies (sur deux emplacements PCI-Express 2.0 16x ainsi qu’un emplacement PCI-Express 1.0 16x).

Nvidia 790i Ultra

Bien que Nvidia soit le spécialiste du multi-GPU et propose du matériel supportant le SLI (avec deux cartes graphiques adaptées), le Tri-SLI (avec des GeForce 8800 GTX ou Ultra) et le Quad-SLI (avec deux double cartes GeForce 9800 GX2), Intel n’est en fait pas en reste : depuis le chipset 975X, les chipsets X proposent deux emplacements PCI-Express 16x capables d’héberger des cartes graphiques ATI Radeon en Crossfire.

Une question de préférence ? À voir...

Si vous avez déjà une préférence pour le Crossfire d’ATI ou le SLI de Nvidia, votre choix est déjà fait. Si ce n’est pas le cas, vous devriez trouver utile notre comparaison entre la Gigabyte X48T-DQ6 et l’Asus Striker II Extreme. Avant de prendre votre décision, assurez-vous d’avoir bien examiné les fonctions, les performances, les capacités d’overclocking et la consommation de ces deux cartes-mères.