Le PCI Express x16 est-il indispensable ?

Les quad core Sandy Bridge ont beau être sortis il y a plus de trois mois, on reste impressionnés par leurs performances : non seulement le nombre d’instructions par cycle (IPC) a augmenté, mais en plus le potentiel d’overclocking tient du jamais vu sur les modèles à coefficient débloqué. Ceci est particulièrement vrai avec les jeux, qui ne permettent pas à l’i7-990X de se mettre en valeur malgré ses deux cores supplémentaires. En dépit de la supériorité de Sandy Bridge sur Nehalem, le LGA1366 reste le socket de référence dès lors qu’il s’agit de jouer en SLI/CrossFire. Il faut dire que le chipset P67 reste lourdement handicapé sur le papier : l’interface PCIe dédiée aux cartes graphiques se limite aux 16 lignes offertes par le processeur.

Mais est-il vraiment nécessaire de disposer de plus de 16 lignes PCIe ? 8 lignes ne suffiraient-elles pas à une carte graphique ? Dans cette hypothèse, l’absence de pont PCIe pour gérer plusieurs cartes ne présente que des avantages puisque l'on évite un surcoût non négligeable ainsi qu’une augmentation de la consommation. Au chapitre des rumeurs, nous avons même entendu que le port PCIe 2.0 x4 du P67 suffirait à certaines cartes graphiques et plus particulièrement celles de NVIDIA.

Nous allons donc vérifier la perte de performances en PCIe x16/x8/x4 sur une GTX 570 et une HD 6950, avec le plus performant des Sandy Bridge : l’i7-2600K.