Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Une PRAM réfléchissante

Par - Source: PhysOrg | B 2 commentaires

Une PRAM d'IBMUne PRAM d'IBMDes chercheurs singapouriens de l’agence des sciences, des technologies et de la recherche (A*STAR), ont conçu une PRAM (Phase-Change RAM) aux propriétés étonnantes puisqu’elle est plus réfléchissante à l’état amorphe que cristalline et qu’au lieu de mesurer sa résistance électrique pour déterminer son bit, on utilise sa réflectivité.

Ils expliquent qu’en modifiant le rapport entre le fer et le tellure utilisé dans la RAM, il est possible de modifier ses propriétés. Néanmoins, jusqu’à présent, l’état cristallin était plus réfléchissant que l’état amorphe, quel que soit le rapport utilisé. La réflectivité devient aussi un élément qui permettrait de mesurer l’état du bit à l’aide d’un laser. Le changement d’état se produirait en une dizaine de nanosecondes, ce qui en fait une mémoire prometteuse qui va continuer à être étudiée en laboratoire.

Afficher 2 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • victor24100 , 17 janvier 2013 13:10
    ça peut donc être (théoriquement) intégré à un circuit photonique en lieu et place de l’électronique?
  • turlupin en ptard , 18 janvier 2013 00:30
    Pas plus que les disques optiques à changement de phase qui utilisaient la même propriété.

    Il faut de l'électronique derrière pour piloter le laser en enregistrement comme en lecture et pour traiter les signaux qui seront électriques.

    Le principe de lecture/écriture de ces dispositifs est le suivant :

    Pour écrire, avec le laser à forte puissance on chauffe le substrat qui, selon qu'on le laissera refroidir lentement ou rapidement deviendra cristallin ou amorphe, signifiant 0 ou 1 selon la norme choisie.

    Pour le lire, on détecte l'état cristallin ou amorphe du substrat par son coeff de réflectivité grâce au laser utilisé à faible puissance et on lui attribue la valeur 0 ou 1 selon un choix arbitraire au départ.

    Comme avec les disques optiques à changement de phase.

    Pour mémoire il ne faut pas les confondre avec les disques magnéto-optiques qui utilisent aussi un laser, le changement de phase et la réflectivité du substrat pour distinguer les 1 et les 0.
    On y ajoute un champ magnétique faible et l'effet Kerr.

    Il y a des articles pas mal faits dans Wikipedia pour ceux que ça intéresse.