Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Pas de PS4 à la conférence PlayStation 4

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 5 commentaires

Sony a tenu sa conférence PlayStation 4 que nous vous avons fait vivre sur Twitter - @TomsHardware_Fr. Après deux heures de présentations dédiées uniquement à la nouvelle console, nous sommes au regret de vous annoncer que la PlayStation 4 est pour l’instant un vaporware qui n’a pas été montré, qui n’a pas de prix ni de date de disponibilité.

DualShock 4DualShock 4Il y a des manettes sans console et des caractéristiques techniques sur du papier

Il n’y a pas de console, mais il y a au moins des manettes. La manette DualShock 4 ressemble beaucoup au prototype qui a filtré sur la Toile (cf. « Une manette de PS4 prise en photo »). Elle dispose d’un bouton « partager » qui envoie une vidéo de sa partie sur le cloud et se connecte aux réseaux sociaux. Elle intègre un micro, des enceintes, une barre lumineuse qui change de couleur en fonction du joueur ou du jeu. On retrouve les MEMS SIXAXIS et le bouton Power/PlayStation permet d’allumer ou d’éteindre la console tout en gardant les informations importantes en mémoire et peut reprendre une partie dès sa sortie de veille.

Il n’y a pas de console, mais un communiqué avec quelques caractéristiques techniques confirmant un APU AMD (cf. « La PlayStation 4 est un PC à processeur AMD A10 »). On ne connaît pas le modèle exact des puces, mais le processeur intègre 8 cores Jaguar et la carte graphique Radeon a une puissance de calcul de 1,84 TFLOPS (l’équivalent d’une Radeon HD 7850 environ). Le système à 8 Go de GDDR5 unifiés et un disque dur d’une capacité inconnu. Sony a aussi inclus un lecteur de Blu-ray 6x, un port USB 3.0, un port Gigabit Ethernet, un module Wi-Fi n et Bluetooth 2.1.

Les caractéristiques de la PS4Les caractéristiques de la PS4Le cloud du vaporware

Sony a surtout présenté les services cloud de la console qui ont été conçus en partenariat avec Gaika et UStream. Les rumeurs sont à moitié confirmées (cf. « La PS4 aura un cloud de jeux PS3 »). En plus de partager les vidéos de ses parties, il sera possible d’offrir un mode spectacle permettant à d’autres possesseurs de PS4 de vous rejoindre, de vous guider ou même prendre les commandes. Il faut néanmoins que les développeurs codent ce type de fonctionnalité dans leur titre.

Il y aura aussi un service cloud qui permettra de télécharger des jeux. Dans un premier temps, il sera dédié à des titres PS4 qui pourront être essayés gratuitement avant de passer à la caisse et il sera aussi possible de commencer à jouer pendant que l’on télécharge. Le cloud offrira aussi des jeux PS1, PS2, PS3 ou PS Mobile, mais plus tard. Cela signifie qu’il n’y aura pas de rétrocompatibilité avec la PS3. La PS4 est matériellement incompatible avec l’ancienne console et le cloud n’offrira pas immédiatement les anciens jeux.

Sony a présenté une technologie qui permet d’utiliser un smartphone ou sa tablette avec sa PlayStation 4. Ce genre de fonctionnalité n’est pas nouveau et la présentation a mis l’accent sur le couple PS4-PS Vita, mais le japonais a fait savoir qu’une application permettrait d’utiliser les terminaux iOS et Android.

Les belles vidéos ne cachent pas la vilaine vérité : Sony n’a rien montré de concret

Enfin, il y avait les jeux. Certains étaient très impressionnants, tels que Killzone: Shadow Fall, Drive Club, inFamous Second Son et Deep Down, tournant sans doute sur des machines de développement. On a aussi appris que Diablo 3 ferait son apparition sur la console et la PS3 et que Bungie préparait une version de Destiny pour la PS4.

Bref, que dire de tout cela ? Il y avait de l’information, mais Sony a succombé aux pressions marketing qui obligent à garder un produit loin des yeux du public, par honte du manque de finition ou par désespoir de faire du buzz. Il n’y a pas beaucoup de différences entre la PS4 et la Phantom qui n’est jamais sortie. Même Infinium Labs, son créateur, avait eu la présence d’esprit de montrer un prototype à l’E3 2004. Bref, nous avons eu deux heures de conférences sur rien. Pas une photo, pas un prix. Une date de sortie pour les « fêtes de 2013 » sans vraiment savoir quel pays sera servi en premier et quand. Pour l’instant, la PS4 est le plus grand vaporware de 2013.

Afficher 5 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Lancelot_du_Lac , 21 février 2013 07:01
    Les puces d'AMD ne sont pas encore terminés, mais ils ont surement un prototype d'ancienne génération avec des drivers émulant le nouveau matériel en attendant pour pouvoir développer.

    Si AMD avait fini de travailler sur sa nouvelle Génération de GPU, on aurait déjà eu des nouvelles.

    Et il faut environ 2 mois pour produire les premières puces.

    Pas de proto avant la fin de l'année ... il ne faut pas se leurrer.
  • David Civera , 21 février 2013 07:48
    j'espère pour eux qu'ils ont déjà des proto parce qu'un lancement pour la fin de l'année ne sera pas possible sinon, même s'il est limité au Japon.
  • Ctrolon , 21 février 2013 09:14
    Il y a l'art et la manière de faire du buzz...

    de façon concise, je résumerai pudiquement tout cela par:

    Tout ça, pour ça...

    La déception est inversement proportionnelle aux informations divulguées: immense, infinie!
  • magellan , 21 février 2013 10:04
    Heuuu qui est surpris là?
    Nintendo avait fait la même chose avec de jolies boites vides de techno pour la Wii à sa sortie, et les démos techniques se basaient sur des espèces d'UC planquées dans le socle de démo. Tout le monde le savait, Nintendo promettait "ça va être bientôt prêt", et la firme nippone a eu les mêmes reproches à essuyer. Ca n'a pas empêché la sortie de la machine.

    Par contre, pour Sony, là où le bat blesse un peu (beaucoup?), c'est que faute de machine, même de proto comme Nintendo, le papier est insuffisant. Quitte à parler d'une bécane, autant en présenter une même en état de proto dans une carcasse anonyme.
  • -9 Masquer
    Melaure , 21 février 2013 10:05
    Waouh ça fouette cette news ... ;) 

    Je n'ai regardé que le début du keynote car il y avait quelque chose qui ne collait : les présentateurs n'avaient presque tous aucun punch. Il étaient ch... à écouter franchement ... à part un japonais habillé branché qui communiquait sa passion, les autres ... finalement vaut mieux un MonkeyBoy, au moins on rigole ;)