Inspur rachète un morceau de Qimonda

Les déboires financiers de Qimonda auront au moins fait quelques heureux : après Winbond et Elpida, c’est au tour du groupe Inspur d’acquérir un morceau du constructeur en perdition.

Inspur vient en effet de racheter à Qimonda l’un de ses cinq centre de recherche et de développement, à savoir celui situé à Xi’an (en Chine). Le groupe a du mettre 4,4 millions de dollars sur la table pour racheter ce centre, opérationnel depuis 2004, qui devient au passage « Xian Huaxin Semiconductor Company Ltd ». Le centre de R&D de Xi’an était censé devenir le plus important de Qimonda, mais c’était avant que les difficultés financières de ce dernier ne mettent un terme à ses ambitions…

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • 4,4 millions c'est pas dispendieux pour un centre de recherche entier!

    Ayant déjà travailler dans un centre de recherche, je peux confirmer que tout l'équipement est normalement EXCESSIVEMENT cher.
    0