La mémoire Racetrack d’IBM progresse

Des chercheurs d’IBM ont trouvé le moyen de mieux contrôler les bits qui se baladent sur les pistes de sa mémoire expérimentale.

La mémoire Racetrack utilise des données magnétiques stockées sur une piste de quelques dizaines de nanomètres d’épaisseur. Lorsque le système a besoin d’une donnée, le bit se déplace, au lieu d’être cherchée par une tête de lecture ou un contrôleur.

Les résultats des travaux menés par IBM et publiés dans la revue Science permettent d’envisager des bits voyageant cent fois plus vites sur la piste qu’avec les techniques actuelles, car les scientifiques ont une bien meilleure compréhension des phénomènes présents lorsque le courant passe pour amener un bit magnétique à un endroit précis. Ils ont pu mesurer le temps que le bit met pour atteindre sa vitesse maximum et la durée nécessaire que demande sa décélération et son arrêt. Ces découvertes devraient permettre d'accroitre les performances de la mémoire.

IBM ne parle pas encore de commercialisation. Le Racetrack reste donc pour l’instant un projet ambitieux.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Wiiip
    Pitoyable
    -6
  • darkbul
    WiiipPitoyable


    C'est quoi ce commentaire ? ? ?
    2
  • Dawnrouille
    Un peu inutile comme article non?! On en apprends pas plus que dans le très récent article précédent qui était déjà bien assez prometteur. Qu'IBM donne de ses nouvelles quand ce sera au point et moins loin de la phase d'utilisation pratique et de commercialisation.
    1