Nouveau retard pour le Raspberry Pi

La commercialisation du Raspberry Pi, le mini-ordinateur à plus ou moins 30 €, est à nouveau retardée. Il n'est plus question d'un souci de fabrication cette fois, mais d'un problème réglementaire. La fondation Raspberry pensait que sa carte nue pouvait être vendue sans certification CE, mais ce n'est finalement pas le cas. Il faut donc que les 2000 cartes mères parvenues ce lundi en Angleterre doivent maintenant être testées et certifiées avant d'être expédiées à leurs acheteurs.

Ce processus devrait prendre quelque temps, mais ni la Raspberry Foundation ni ses revendeurs partenaires ne peuvent donner aujourd'hui une date de commercialisation effective.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • mururoa
    Ah c'était ça le coup de l'appareil sans boîtier : pour contourner la loi sur les tests obligatoires. Ca semblait bizarre aussi. Maintenant ils vont pouvoir faire une V2 avec un boîtier à 1 €.
    0
  • job31
    Pour le logo CE une simple attestation sans test peut suffire...
    1
  • lolomatic
    Ca n'a rien à voir avec le boîtier. La carte devait être une carte d'éval (destinée à l'éducation), donc sans aucune certif obligatoire, et n'a jamais eu la prétention de devenir un appareil grand public.
    Son succès inattendu en a décidé tout autrement, d'où l'obligation de faire passer des tests en catastrophe.

    Le souci c'est qu'en cas d'homologation impossible, il faudra repasser par la case routage, puis homologation à nouveau, jusqu'à ce que ça passe. Retard et éventuel surcoût à prévoir.

    Ce qui m'étonne : pourquoi ne pas le vendre comme ce que c'est, à savoir une carte d'éval ?
    Il n'est pas interdit à un particulier d'acheter une carte d'éval en tant que tel normalement ?! La beagleboard et la pandaboard sont dans ce cas.
    0