Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

Réparer soi-même sa carte mère
Par

Généralement, une carte mère défectueuse empêche complètement l’ordinateur de fonctionner. Et c’est d’autant plus énervant quand la panne est due à des composants qui ne coûtent que quelques centimes chacun à remplacer. Même si aujourd’hui, les condensateurs solides sont de plus en plus utilisés, les condensateurs électrolytiques restent l’une des causes principales des pannes de carte mère.

Si jamais le pire vous arrive, il vous faudra bien réfléchir à l’étape suivante : même au cours de la période de garantie, il peut arriver que le fabricant ne remplace pas votre carte mère à l’identique, généralement par manque de pièces de rechange. Et si jamais vous vous retrouvez avec une nouvelle carte mère, vous pourriez devoir changer de processeur et de RAM, ce qui finit par entraîner des coûts assez élevés.

Les choses peuvent aussi se passer autrement. S’il est vraisemblable que des condensateurs sont responsables de la panne, les bricoleurs peuvent changer eux-mêmes les condensateurs de leur carte. Dans notre exemple, le coût total est d’environ 15 euros. Avec un peu d’habilité et les bons outils, on peut donc réaliser des économies substantielles. Et cela ne vaut pas que pour les cartes mères : on peut remplacer de la même manière les condensateurs d’une carte graphique.

Et voilà : avec un peu de chance, votre carte mère fonctionne de nouveau !

Les plus expérimentés peuvent changer plusieurs condensateurs en une heure de travail : la manipulation n’est pas très complexe, pour peu qu’on dispose des bons outils. Pour beaucoup, le matériel fera d’ailleurs plus souvent défaut que la bonne volonté. Dans ce cas, vous pouvez demander de l’aide à un réparateur de télévisions, ou à un magasin d’électronique. Et si c’est l’idée de souder vous-même une carte mère qui vous empêche de vous lancer, dites-vous simplement que si elle ne fonctionne plus, elle ne risque plus grand-chose de toute façon !