walking
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Réparer soi-même sa carte mère

Réparer soi-même sa carte mère
Par

Plantages, bugs d’affichage, erreurs d’accès au disque, etc. : les pannes matérielles présentent souvent des symptômes aussi divers qu’incompréhensibles. On commence par essayer d’installer de nouveaux pilotes, on essaie de configurer le système d’exploitation, de bidouiller dans le BIOS, et on finit par changer de disque dur, de RAM ou de carte graphique. Mais rien n’y fait : il y a toujours quelque chose qui ne va pas.

Quand un ordinateur ne fonctionne pas correctement, le problème n’est pas toujours logiciel. Nous avons beau vivre à l’époque des processeurs quadri-cœurs et des disques durs d’un téraoctet, les problèmes de matériel existent toujours. Tous les composants d’ordinateurs ont une durée de vie, estimée par le constructeur (en anglais, on appelle cela le Component Lifetime). Elle est généralement de cinq ans pour les disques durs ; d’autre pièces comme le processeur, la RAM, la carte mère ou la carte graphique ont normalement une durée de vie bien plus longue, lorsqu’ils sont utilisés comme prévu et convenablement refroidis. Pour autant, il est très difficile de prévoir leur durée de vie exacte.

5 condensateurs ont déjà fuit sur cette carte mère

Les condensateurs électrolytiques sont souvent responsables des pannes, notamment celles des cartes mères et des cartes graphiques. Quel possesseur de carte mère Socket A ne se souvient pas des problèmes, à l’époque généralisés, de condensateurs défectueux qui gonflaient puis finissaient par fuir au bout de plusieurs mois dans un bruit bien caractéristique ?

Dans ces cas là, si la carte mère est toujours sous garantie ou si le constructeur à reconnu le problème (le cas d’ABIT à l’époque de la KT7 d’ailleurs), la renvoyer au fabricant est une première option. Mais si votre carte mère n’est plus très récente, en changer vous obligera souvent à acheter aussi un nouveau processeur et de la nouvelle RAM. Mais si vous êtes du genre bricoleur, il existe une alternative nettement moins coûteuse : vous pouvez remplacer vous-même les condensateurs défectueux. Avec quelques euros et un peu de patience, nous allons vous montrer comment remettre sur pied votre carte mère ou votre carte graphique.