HyperDrive 4 : le SSD réinventé

SSD HyperDrive 4

En 2005, Gigabyte et une petite entreprise du nom d’HyperOS avaient tous deux sorti des disques RAM destinées à remplacer les disques durs par de la SDRAM, nettement plus rapide. Ces deux produits permettaient d’entrevoir le futur du stockage informatique, avec leurs performances très supérieures à celles d’un disque dur conventionnel. Ils étaient aussi les premiers disques RAM destinés au grand public, alors que cette technologie restait l’apanage des professionnels.

L’i-RAM de Gigabyte était le plus rapide des deux, grâce à son interface SATA/150. Il se plaçait dans un port PCI et utilisait une batterie pour maintenir l’alimentation des quatre barrettes de DDR1. L’autonomie de cette batterie était de 16 heures. L’HyperDrive III d’HyperOS se présentait quant à lui comme une unité 5,25". Il pouvait accueillir 8 barrettes de mémoire, pour une capacité totale de 16 Go. Son système d’alimentation se compose d’une petite batterie de sauvegarde et d’une petite alimentation externe, mais rien n’est prévu en cas de coupure de courant. Enfin, si l’HyperDrive III pouvait utiliser plus de mémoire, il était limité à l’interface UltraATA/100.

Aujourd’hui, HyperOS a décidé de reprendre l’avantage avec la quatrième génération de son HyperDrive, l’HyperDrive 4, qui offre à la fois les interfaces SATA/150 et UltraATA/133, huit emplacements RAM, une batterie de secours plus puissante, et même la possibilité d’utiliser un disque dur IDE 2,5" interne pour sauvegarder vos données. Voyons si ce produit est bien le saint graal du stockage que tous les fanatiques de performance attendaient...