Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Comparatif SSD : Samsung et Solidata feront-ils mieux qu'Intel ?

Comparatif SSD : Samsung et Solidata feront-ils mieux qu'Intel ?
Par , Achim Roos

Le marché est inondé de Solid State Drives (SSD) aujourd'hui, qui tous prétendent délivrer des débits incroyables à des niveaux de consommation assez bas pour sauver la banquise de l'antarctique. En théorie seulement, car la réalité est bien différente. Un petit nombre de produits est réellement intéressant, mais la majorité des produits sont juste très onéreux sans offrir les performances promises. Deux nouveaux disques de Samsung et Solidata sont parvenus jusqu'à notre labo. Ils sont aussi différents que l'on peut l'imaginer.

La question de la consommation

Nous avons jeté un pavé dans la mare des SSD lorsque nous avons montré que de nombreux disques Flash n'augmentaient pas réellement l'autonomie des PC portables. En fait, certains pouvaient même la diminuer. Notre article original SSD : la grande duperie présente le problème de la consommation des SSD tel que nous l'avons découvert il y a un an. Dans  SSD VS disques durs : lesquels consomment vraiment moins ? nous réexaminions nos premiers résultats en les approfondissant. Or le problème n'est pas résolu : aujourd'hui, les SSD dépassent des débits de 200 Mo/s mais ils ont tendance à devenir limités par le CPU. Autrement dit, les dispositifs et optimisations visant à minimiser la consommation des PC peuvent brider les performances des SSD.

Est liée aux performances

La première et la seconde génération de SSD n'étaient tout simplement pas ce que l'on espérait : il a fallu attendre 2009 pour que les SSD deviennent énergétiquement efficaces et significativement plus rapides. A ce jour encore, seuls les X25-M et X25-E d'Intel nous ont vraiment impressionnés.
 
En plus de cela, de nombreux sites Internet ont soulevé le problème de la fragmentation sur les SSD. Le niveau de performance atteint dépend en effet du type d'utilisation, des données stockées, et du niveau de fragmentation du SSD. Des lectures ou des écritures séquentielles de ou sur un SSD ne sont en fait pas séquentielles, car les contrôleurs "intelligents" essaient en permanence d'optimiser la vitesse et l'usure des cellules Flash en distribuant les écritures en fonction des caractéristiques du SSD. Ces optimisations sont généralement efficaces si on se cantonne à un type d'usage donné. Par conséquent, des changements radicaux d'usage ou de niveau de remplissage du disque peuvent notablement influencer les performances.

Seuls des systèmes d'exploitation adaptés aux particularités des SSD pourront a priori résoudre complètement ce problème. En attendant qu'ils apparaissent, nous vous recommandons d'éviter la fragmentation (pas de téléchargements P2P sur un SSD), ou de changer de modèle d'usage (d'une majorité d'opérations aléatoires à une majorité d'opérations séquentielles). Si vous utilisez votre SSD comme disque dur système, vous ne devriez pas avoir de problème, et vous profiterez de la vitesse des SSD récents.

Les p'tits nouveaux : PB22-J, Solidata X1 et X2

Le nouveau Samsung PB22-J dépasse enfin de la barre des 200 Mo/s, et est disponible dans des capacités allant jusqu'à 256 Go. Malheureusement, ces disques ne sont pas censés être vendus au détail. On peut toutefois les dénicher sans trop de mal, et aussi rebadgés sous d'autres marques (comme OCZ Summit) ou encore intégrés dans des PC portables (par exemple les MacBook et MacBook Pro d'Apple).

Nous avons aussi reçu deux SSD Solidata, qui se différencient par le fait qu'ils incorporent deux modules Flash fonctionnant en RAID 0. Nous avons constaté que ce type de disque a de bonnes performances générales, mais atteint des niveaux de consommation électrique inacceptables, pouvant dépasser ceux des disques durs de bureau de 3,5".