Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

La STT-MRAM qui consomme le moins au monde

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 3 commentaires

Toshiba vient d’annoncer avoir développé la STT-MRAM consommant le moins au monde. Elle est une excellente candidate pour remplacer les SRAM qui servent de cache aux processeurs. C’est une étape importante qui est l’aboutissement de plus 5 ans de travail sur l’aimantation perpendiculaire (cf. « MRAM perpendiculaire : la solution Toshiba »).

Réduction de la finesse de gravure et abolition des courants de fuites

Le Japonais travaille sur cette technologie depuis 2007, car elle a le grand avantage de réduire la consommation de la cellule mémoire. Pour rappel, le principe est de manipuler le spin des électrons pour que le mouvement angulaire soit vertical.

La mémoire présentée aujourd’hui réduit la consommation de 90 %, selon le fabricant, grâce à une miniaturisation de l’architecture en dessous de 30 nm et une réduction presque parfaite des courants de fuites. On obtient ainsi une mémoire non volatile consommant moins que la SRAM. C’est très prometteur pour les applications mobiles puisqu’il n’y aurait pas besoin de constamment alimenter le cache, contrairement à la SRAM qui est volatile.

Prochaine étape : fabrication en masse

Toshiba ne donne de détails, mais il est très probable qu’il commence à perfectionner sa structure utilisant un alliage de cobalt, fer et bore et une couche isolante de ruthénium (cf. « Toshiba sortirait une STT-MRAM dans 3 ans »). Il faut maintenant arriver à pouvoir produire ces structures en masse, ce qui est pour l’instant loin d’être évident.

Afficher 3 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • williamwoj , 11 décembre 2012 13:30
    Ce serait intéressant de connaître la consommation des caches par rapport à la consommation totale du processeur.

    Au fait, tous les niveaux de cache processeur sont en SRAM ?
  • KyrO_82 , 11 décembre 2012 15:38
    Non volatile, donc ça peut remplacer la flash?

    Citation :
    Néanmoins, ce n’est pas en remplacement de la mémoire Flash que la MRAM a trouvé sa première application. Les premières puces MRAM se tourneraient, dès leurs sorties vers les imprimantes ou les routeurs, en remplacement des puces DRAM. Certains chercheurs y voient néanmoins une application dans nos ordinateurs entre la SDRAM et le disque dur. En effet, cela permettrait d’avoir une mémoire centrale non volatile qui garderait les informations les plus importantes, afin, par exemple, de démarrer un système en un temps record.


    On doit comprendre quoi?
  • kev-47 , 12 décembre 2012 01:06
    Mouvement angulaire ou moment angulaire ? ;) 

    Sinon c'est chouette comme avancée. :D