Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

SkySQL : les clients de MySQL ont enfin une alternative crédible

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 1 commentaire

Après l’incertitude provoquée par le rachat d’Oracle, l’univers de MySQL se réorganise. Certains anciens se sont regroupés pour offrir aux clients, qui avaient opté pour la plus célèbre des bases Open Source, une structure de support et de consulting adaptée à leurs choix, leurs besoins et leur philosophie d’origine. Dénommée SkySQL, cette société sera opérationnelle dès demain…

Il régnait une intense atmosphère de fête et de retrouvailles presque familiales ce Week-End dans un hôtel d’Istambul. Dans le plus grand secret, étaient regroupés là des amis de longue date dont plusieurs s’étaient perdus de vue depuis parfois deux ans. La particularité de cette réunion ? Tous ces gens étaient des anciens de MySQL, certains ayant quitté l’aventure à l’époque de Sun, d’autres au moment de l’acquisition par Oracle, d’autres il y a à peine quelques semaines voire quelques jours.

Tous étaient venus fêter la naissance officielle de SkySQL et le début de ses activités dès cette semaine en France et dans le monde. On trouvait là non seulement des nouveaux employés de SkySQL mais aussi quelques clients prestigieux venus apporter leur soutien ainsi que les principaux développeurs de MySQL, depuis longtemps partis de Sun, et désormais regroupés au sein de Monty Program AB, la société créée par Michael Widenius, le créateur originel de MySQL.

« L’objectif à tous, ici, c’est de sauver MySQL et de sauver l’esprit qui l’animait » explique Michael Widenius, le père de MySQL. « Dans ma société Monty Program AB, j’ai embauché le noyau dur des développeurs de MySQL, mais il fallait encore trouver un toit pour accueillir tous les talents du support, du consulting et de la formation. C’est chose faite avec SkySQL et ça me réjouit ».

SkySQL AB est une société montée par plusieurs fondateurs de MySQL et composée à 100% d’anciens de MySQL. Sa vocation est d’offrir une véritable alternative aux offres de support et de consulting proposées par Oracle autour de MySQL.

Pour réussir son pari, SkySQL s’est donné les moyens. La start-up possède quelques atouts non négligeables dans sa manche.

Une équipe reconnue

Tous les employés de SkySQL sont des anciens de MySQL. Ulf Sandberg, le tout nouveau CEO et co-fondateur de SkySQL, explique ainsi que  « Quelque part nous reconstituons quelque chose qui fonctionnait bien, qui a fait le succès de MySQL et qui a été cassé ces derniers mois. Nous bâtissons aujourd’hui des relations avec des clients qui voient au-delà de l’acquisition d’Oracle. Certains clients disent « je reconnais cette équipe, je veux travailler avec vous parce que j’aimais ce que vous faisiez avant, j’avais un bon service, j’aimais l’esprit dans lequel vous travailliez et je n’aime pas ce que j’ai vu depuis l’acquisition par Oracle ».

Une taille conséquente au départ

Soutenu par de nombreux investisseurs, SkySQL possède un budget de démarrage qui lui permet de partir avec une structure solide. Pour Ulf Sandberg, « Si vous êtes une grande entreprise et que vous avez vraiment besoin d’un support 24/24, 7 jours sur 7, vous devez vous assurer que votre partenaire a les ressources humaines nécessaires. C’est pourquoi, nous savions que, dès le départ, le team SkySQL devait être suffisamment conséquent pour satisfaire les exigences de nos clients. Il nous fallait être forts dès le départ ! Avec SkySQL, vous avez une société qui a la taille nécessaire, qui a toutes les compétences regroupées et qui a les interlocuteurs que vous connaissez déjà ! ».

Une politique de prix agressive

Ulf Sandberg décrypte ainsi la politique de SkySQL : « Évidemment, Oracle possède une force marketing et une force de vente impressionnantes. Mais nous pensons que les clients qui ont choisi MySQL l’ont fait notamment parce qu’ils ne voulaient pas dépendre d’un unique vendeur pour tous leurs systèmes de bases de données. SkySQL leur redonne le choix et se présente comme une alternative crédible aux offres d’Oracle. D’un côté, nous affichons un modèle de « pricing » très attractif. Nous allons proposer des offres variées à des tarifs inférieurs à ceux d’Oracle. D’un autre côté, nous savons que certains clients préféreront attendre parce qu’ils ont déjà un contrat de maintenance en cours avec Oracle. C’est pourquoi nous proposons à ceux qui nous rejoignent dès  aujourd’hui (donc qui signent un contrat de support pour 2011) de leur assurer le support gratuitement jusqu’à la fin de l’année, pour qu’ils n’aient pas à payer deux contrats simultanément. »

Une philosophie centrée sur les personnes et le client

« Nous avons la connaissance de l’Open Source. Nous avons ces ingrédients humains et cette sensibilité qu’Oracle ignore. Evidemment pour réussir nous devons gagner la confiance de nos clients. Le marché de l’Open Source est difficile parce que la satisfaction du client est sa seule source de revenus. Mais nous avons fait ça pendant des années. Dans une Start-up classique, vous avez un groupe de personnes qui doit se connaître et apprendre à travailler ensemble. Ce n’est pas du tout le cas ici. Tout le monde se connait et travaille ensemble depuis longtemps. »

Le support technique de Monty Program AB

C’est évidemment là un point fondamental. Tous les ingénieurs au cœur de MySQL depuis les premières versions, tous ceux qui connaissent réellement le code parce qu’ils l’ont créé, sont aujourd’hui chez Monty Program AB sous la direction de Michael Widenius, son créateur. D’un autre côté, Monty Program développe également sa propre variation de MySQL, dénommée MariaDB. On peut donc s’interroger sur la volonté de SkySQL à soutenir plutôt MySQL que MariaDB. Pour Ulf Sandberg, « Il y a une sorte de tension dynamique évidemment entre ces deux versions. Mais en fait, nous allons simplement faire ce que nos clients veulent. C’est eux notre priorité. Monty Program va assurer le support technique L3 pour toutes les versions de MySQL comme pour toutes les versions de MariaDB. Après tout, il s’agit du même produit sous deux noms différents. Cela dit, il est probable que certains clients auront un jour besoin des améliorations spécifiques apportées par MariaDB et demanderont eux-mêmes à switcher sur MariaDB. La Roadmap de Monty est très claire et MariaDB suit exactement le développement de MySQL, incorporant toutes les fonctionnalités et recréant celles « fermées » produites par Oracle pour conserver une base totalement Open Source. Mais on ne cherchera pas à convaincre quiconque de migrer vers MariaDB. ».

Avec tous ces atouts en poche, il n’est pas étonnant de voir la division française déjà remporter quelques succès alors même que la structure ne sera officiellement opérationnelle qu’à partir de demain. Parmi ses premiers clients, SkySQL compte déjà quelques belles entreprises comme Virgin Mobile ou ATOS WorldServices. De quoi crédibiliser encore un peu plus la proposition de SkySQL et redonner espoir aux clients MySQL les plus inquiets. Reste à prouver que la réussite de l'époque pré-Sun peut effectivement être reproduite. Ça n'a rien d'évident. D'autant que Oracle pourrait réagir de différentes façons par sa puissance y compris sur le terrain juridique.

Commentaires
Afficher 1 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • -1 Masquer
    Kador , 11 octobre 2010 21:46
    J'adore le journalisme objectif et sans parti pris ...