Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Socket AM2 : le renouveau des Athlon 64 ?

Socket AM2 : le renouveau des Athlon 64 ?
Par
Annoncé et préparé depuis longtemps, tout d’abord retardé vu le surcoût de la DDR2 sur la DDR puis finalement avancé de 2 semaines, le Socket AM2 est enfin là ! Si cette évolution suscite tant d’attention, c’est sans doute parce que cela fait des mois que AMD n’a pas touché à ses Athlon 64 et ses Athlon 64 X2, que ce soit sur le plan technique qu’au niveau des prix. A ce titre, le parallèle avec la génération K7 et les Athlon/Athlon XP est un peu difficile, puisque là où ces derniers ont subis de constantes évolutions de fréquence (partis de 500 MHz pour finir à 2.2 GHz), de taille de cache et de FSB, l’architecture K8 semble actuellement bloquée. Même si nous n’en somme pas encore à son terme, le rythme des sauts en fréquence et des baisses de prix est sans comparaison. Cela fait 1 an et demi (depuis le lancement de l’Athlon 4000+) que la gamme Athlon 64 n’a pas évoluée. Et ce problème est loin d’être simplement technique : de nouveaux processeurs plus hautement cadencés ont continués à sortir, mais ils ont été réservés pour l’inaccessible série FX, qui n’a jamais plus été démocratisée en déclinaisons Athlon 64 depuis l’impossibilité du Pentium 5xx à atteindre la fréquence de 4 GHz.

Le virage du dual-core initié l’an dernier a certes permis au constructeur de transposer son avance technique, amplifiée par les problèmes de dissipation et l’architecture dual-core douteuse des Pentium D (Smithfield et Presler), mais la situation est restée inchangée pour l’utilisateur ne voulant mettre plus de 250 € dans un processeur. Phénomène amplifié par l’indisponibilité de processeurs d’entrée de gamme sur la seule plateforme évolutive d’AMD, le Socket 939.

Alors que les barrettes de DDR-400 et DDR2-533 sont actuellement à peu près au même prix, et à quelques semaines du lancement de la nouvelle architecture Intel Conroe, le passage à cette nouvelle plateforme est-il justifié sur le plan des performances, de l’évolutivité et de l’accessibilité ?