Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

La fin du Socket pour Intel en 2016 ?

Par - Source: TechReport | B 13 commentaires

Des nouvelles informations en provenance de TechReport affirment qu’Intel commencera à utiliser des processeurs Broadwell BGA soudé à la carte mère et que pour l’instant les roadmaps ne parlent pas de Socket après 2016.

La loi du plus fort… : une décision qui profitera à Intel et aux grands fabricants de cartes mères.

Le processeur Broadwell est prévu pour 2014 (cf. « Avec Broadwell, Intel passerait au 14 nm et à la DDR4 ») et il devrait marquer un changement important de stratégie avec l’apparition de puces soudées à la carte mère (cf. « Intel se prépare-t-il à tuer le socket CPU ? »). C’est une pratique courante dans le monde mobile, mais elle devrait faire son apparition sur les ordinateurs de bureau, selon les bruits qui ont circulé fin 2012. Les systèmes concernés devraient être les modèles d’entrée de gamme destinés aux nettop. Selon les rumeurs, Intel pourrait néanmoins étendre cette initiative à des puces plus puissantes entre 2014 et 2016. Rien ne semble définitif, mais devant le manque de compétitivité d’AMD, Intel peut faire ce qu’il veut.

Intel a affirmé qu’il n’abandonnerait pas complètement le Socket pour l’instant. Les rumeurs n’ont pas plu à la communauté de passionnés qui y voit un frein de plus à la mise à jour de leur système. Selon TechReport, cette décision devrait favoriser les grands fabricants de cartes mères qui pourront plus facilement choisir les puces haut de gamme et qui souffriront moins du service après-vente. En effet, ils devront remplacer les processeurs défectueux avant de se faire rembourser par Intel.

Réagir Afficher 13 commentaires.
  • matrog , 14 janvier 2013 09:08
    "....mais devant le manque de compétitivité d’AMD, Intel peut faire ce qu’il veut."
    C'est peut être juste cette décision là qui va redonner du punch à AMD. Parce qu'il y aura plein de monde qui souhaite faire la configuration à leur mesure et non pas celle du fondeur, constructeurs de MB.
    Intel, à force de vouloir tout bouffer, finira par faire un indigestion.
  • Marc , 14 janvier 2013 10:17
    Source :
    "We were told socketed processors are on the roadmap until at least 2016"
    = On nous a indiqué que les processeurs sont sur les roadmap au moins jusqu'en 2016

    Ici

    "La fin du Socket pour Intel en 2016 ?"
    "pour l’instant les roadmaps ne parlent pas de Socket après 2016."

    C'est un peu du sensationnalisme non ? Il n'est même pas indiqué qu'il y'a des roadmap au delà de 2016 !
  • fredom1989 , 14 janvier 2013 10:21
    Et dans l'entrée de gamme AMD est super compétitif.
  • Anonyme , 14 janvier 2013 11:30
    Citation :
    la communauté de passionnés qui y voit un frein de plus à la mise à jour de leur système

    Mais quelle mise à jour???

    A partir du moment où le chipset est intégré aux CPU, la mobo se résume uniquement qu'à un tas de connecteur le reste c'est insignifiant (contrôleur LAN, Audio, étage d'alim).
  • GWG , 14 janvier 2013 11:38
    De toute façon, c'est toujours les puissants industriels qui décident...

    Pour preuve, ils ont imposés la réso 1920x1080 à la place du 1920x1200. Ce qui est une grande perte dans notre domaine de prédilection.
  • malfretup , 14 janvier 2013 12:10
    GWGDe toute façon, c'est toujours les puissants industriels qui décident...Pour preuve, ils ont imposés la réso 1920x1080 à la place du 1920x1200. Ce qui est une grande perte dans notre domaine de prédilection.

    Ils auraient très bien pu, dès la création des écrans larges, les faire en 16/9 et non en 16/10.
    Seul Apple a encore ses MacBook Pro et ses iMac en 16/10 si je ne me trompe pas
  • k4sh44 , 14 janvier 2013 13:57
    matrog"....mais devant le manque de compétitivité d’AMD, Intel peut faire ce qu’il veut."C'est peut être juste cette décision là qui va redonner du punch à AMD. Parce qu'il y aura plein de monde qui souhaite faire la configuration à leur mesure et non pas celle du fondeur, constructeurs de MB.Intel, à force de vouloir tout bouffer, finira par faire un indigestion.


    Et si les CPU au format BGA devenaient non pas la norme des constructeurs mais tout simplement la norme économique ?
    Crois tu qu'AMD continuerait à délivrer du bon vieux socket juste pour faire plaisir aux geeks que nous sommes ?
    En plus, sans vouloir troller, si le BGA était déja la seule norme pour les processeurs actuels d'Intel, je serais bien emmerdé à devoir prendre du Bulldozer ou du Piledriver qui ne correspond pas à mes attentes en terme de performances.
  • tatawin33 , 14 janvier 2013 14:58
    pour les upgrade mettre un proc plus puissant ne sert souvent à rien, il vaut mieux généralement carrément prendre la génération suivante pour un gain substantiel de perf. et qui dit changement de génération dit changement de carte mère (sauf chez amd).

    en revanche pouvoir choisir son proc indépendamment de la carte mère autorise toute la souplesse imaginable, si les constructeurs de cartes sont prêt a décliner toutes les combinaisons possibles, alors il n'y aura plus que la maintenance qui sera plus difficile avec un proc soudé, mais pour le choix du matos à l'achat ça ne changera pas grand chose.
  • -4 Masquer
    Rodos220 , 14 janvier 2013 16:51
    Cela ne va rien changer... Les fanboys continueront à acheter Intel car ils sont dépendants des benchmarks... :D 
  • Hornpipe , 14 janvier 2013 18:23
    Je me suis laissé dire que, de toutes façons, les VRM, GPU, chipsets, modules de RAM, et autres seront petit à petit intégrés au processeur, avec pour seule utilité de la carte mère : la fixation des ports internes et arrières de l'ordinateur...

    On appelle çà un SoC, system on a chip... ou encore l'univers du tout intégré (OS, programmes et matériel définis par le vendeur). Moins de modularité, mais moins d'encombrement et un meilleur contrôle du matériel pour le fabricant. Apple a donné le cap. Personne n'osait y croire. Maintenant que le gibier a été rabattu, tout le monde passe à la chasse.

    En effet, le nombre de personnes qui aiment s'amuser à bidouiller leur tour est beaucoup moins grand que celui des personnes qui veulent montrer leur nouveau smartphone high tech à la galerie en ventant sa puissance, son ergonomie et son autonomie sans rien savoir de ce qui se trouve à l'intérieur. Il y a donc fort à parier que, dans deux ou trois décennies, le monde du PC tel que nous l'avons connu disparaîtra complètement. Des gens comme nous deviendront des dinosaures, un peu comme les passionnés de deux-chevaux et certains s'en réjouiront.

    C'est triste, mais cela n'empêchera pas le monde de continuer de tourner.

    A terme, de toutes façons, si nos programmes favoris ne sont plus compatibles avec le matériel, il y aura la virtualisation qui prendra le relai. Vu le boom qu'elle a connu depuis les années 2000, la chose est techniquement possible et il y aura toujours des passionnés pour soutenir ce genre d'initiatives, comme il y a aujourd'hui la dosbox. Si çà se trouve, on virtualisera du windows 7 avec dosbox installé dessus, qui sait ? :p 
  • vic20 , 15 janvier 2013 08:55
    L'avenir est aux SoC multiprocesseurs ARM... AMD et Microsoft ne sont pas vraiment en position confortable. Apple, Google et NVidia en revanche, ont bien flairé l'air du temps. Le MacBook Air sous ARM avec plusieurs dizaines d'heures d'autonomie ne devrait pas tarder. Et chez Intel ils ont tellement de fric qu'ils devraient réussir à s'en sortir en rachetant l'un ou l'autre...
  • CounterFragger , 15 janvier 2013 09:25
    tatawin33en revanche pouvoir choisir son proc indépendamment de la carte mère autorise toute la souplesse imaginable, si les constructeurs de cartes sont prêt a décliner toutes les combinaisons possibles, alors il n'y aura plus que la maintenance qui sera plus difficile avec un proc soudé, mais pour le choix du matos à l'achat ça ne changera pas grand chose.

    Justement, à l'heure actuelle, on peut mixer carte-mère haut de gamme avec processeur milieu de gamme. Et il paraît très peu probable que les fabricants de cartes-mères s'amusent à ça à l'avenir... En gros, on va se taper une bonne régression vers les années 80...
  • Bourriquet , 18 janvier 2013 12:29
    Bi-CPU : si les logiciels suivent, il pourrait être intéressant de proposer des cartes-mères avec un CPU modeste soudé + un socket libre pour ceux qui souhaitent un second plus performant.
Donnez votre avis