Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Intel rate son rendez-vous solaire

Par - Source: EETimes | B 10 commentaires

SpectraWatt vient de fermer ses portes. Pour rappel, il s’agit de la filiale d’Intel chargée de développer et promouvoir des technologies solaires.

SpectraWatt n’était pas compétitif

Son usine, ouverte en mai dernier, a officiellement mis la clé sous la porte et licencié 110 personnes. SpectraWatt affirme que le marché des technologies solaires est en difficulté et que la demande n’est pas au rendez-vous. Néanmoins, depuis le début de l’année, le secteur est en pleine croissance et a bien rebondi depuis la crise de 2009. Il est donc permis de penser que SpectraWatt n’était tout simplement pas assez compétitif sur un segment de plus en plus concurrentiel.

Grand échec des États-Unis

Ce dépôt de bilan est un grand échec pour Intel qui a constitué cette filiale en 2008 et y a investi 50 millions de dollars (env. 38 millions d’euros) en plus d’y avoir transféré ses technologies et ses ingénieurs. C’est aussi une gifle pour l’industrie solaire américaine. De nombreuses entreprises et fonds d’investissement du nouveau continent étaient investis dans cette affaire. Par exemple, l’usine qu’occupait SpectraWatt appartenait à IBM. C’est enfin une victoire pour les acteurs chinois de ce marché qui continuent de se distinguer par rapport au reste du monde.

Afficher 10 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Anonyme , 23 décembre 2010 07:34
    Mauvaise nouvelle pour la ministre de l'écologie(NKM) qui se plaint que l'on importe "90% de panneaux chinois" en France...
    Si rien n'est fait, ce chiffre va passer à 100% d'ici peu !
  • Anonyme , 23 décembre 2010 10:44
    elle raconte n importe quoi c est a peine 40 % .


    Et elle ce plein de quoi d etre une grande puissance d énergie nucleaire , qui vend des centrales electrique , etc avec des contrats a peine signé en chine mais dés une anonce par un president en chine fait griper le cac 40 en bourse ? C est ca le vraie sujet .
  • Anonyme , 23 décembre 2010 10:47
    grimper


    Et elle ferait mieux de soigner son anorxie et d eviter de ce deffoncer de trop .
  • Anonyme , 23 décembre 2010 11:33
    Citation :
    échec des États-Unis

    Mouais faut relativiser.

    Actuellement les panneaux avec le plus grand rendement disponibles pour les particuliers sont de marque américaine (Sunpower) [mais utilisant une technologie allemande]
  • Anonyme , 23 décembre 2010 12:16
    Citation :
    elle raconte n importe quoi c est a peine 40 % .

    Oui et non.

    En fait ils jouent surles mots (modules/panneaux) :D .


    L'Allemagne a un peu le même problème actuellement, les panneaux actuels ne sont en fait qu'assembler en France et Allemagne, en gros rien de bien complexe, et sont donc estampillés made in France/Allemagne, alors qu'en fait les modules photovoltaïques composant ces panneaux, qui sont l'élément primordiale, sont majoritairement fabriqués et développés en Chine.

    La est tout le problème, en gros il n'y que l'assemblage en France, la recherche de nouvelle techno (et donc innovation, créatrice d'emplois à long terme) se barre peu à peu en Asie.
  • Squonk , 23 décembre 2010 13:12
    Y me soulent les gars qui se créent un compte à chaque post pour écrire des trucs incompréhensibles... Si vous avez à ce point honte de ce que vous marquez, ne venez pas... Puis réglez pas vos comptes sur ppc, l'anorexie de ta copine on s'en fiche!
  • ProGGreSS , 23 décembre 2010 17:29
    Lamentable ! Encore une bonne grosse blague Made In Intel pour licencier... Car tout le monde sait bien qu'Intel et le silicium ca fait 2... IBM recylcle bien ses waffers defectueux ou usagés en cellules photovoltaïques, mais pour Intel, le marché n'est "pas assez mûre"...
    De plus, je ne pense pas qu'on puisse parler pour Intel d'un "grand échec", c'est surement un échec pour l'économie locale et les employés concernés, mais certainement pas pour Intel qui n'a dépensé QUE 50 millions de dollars...
  • Anonyme , 23 décembre 2010 18:22
    ProGGreSSIBM recylcle bien ses waffers defectueux ou usagés en cellules photovoltaïques, mais pour Intel, le marché n'est "pas assez mûre"...

    Bof, Intel ne fabrique pas de wafer, ils les achètent déjà tout fait. Donc bon en principe les wafer qu'ils reçoivent sont clean. Et les chutes sont surement revendu, libre aux autres de les recycler.

    De toute façon le photovoltaïque c'est la techno verte la moins efficace, la plus polluante et en plus très cher.

    Tant que les rendements ne dépasseront pas les 50% cette techno restera minoritaire.
  • Anonyme , 23 décembre 2010 19:22
    Peut-être que le rendement n'est pas encore suffisant, mais tapisser des toîts dans les régions avec des ensoleillement suffisants (je pense au DOM et à la Corse par exemple) reste une bonne solution. L'exemple des DOM plus précisément: ils n'ont que des centrales au fioul, alors les panneaux c'est déjà bcp mieux.
    Bien sûr dans 10 ans il faudrait qu'ils soient bien moins chers (pour l'instant avec crédit d'impôt et prix de revente du KWh c'est quand même intéressant), et bien plus efficace. Pour cela il faut qu'il y ait un marché qui attire des boîtes, vu que nos décideur n'ont pas l'air "décidés" à investir massivement des fonds publics dans la recherche.
  • turlupin en ptard , 23 décembre 2010 19:23
    à propos de photovoltaïque et des illusions qu'on peut avoir sur le sujet il y a un roman amusant de Pierre Boulle, génial auteur français : Miroitements
    Bien sûr le sujet qu'il aborde est plus vaste que les seuls panneaux solaires qui ne lui servent que de support.
    Lisez Pierre Boulle, après on se sent plus intelligent. :)