Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Sun plonge : son chiffre d’affaires perd 20 %

Par - Source: ITWorld | B 12 commentaires

Sun vient d’annoncer des résultats financiers particulièrement mauvais.

Des résultats en chute libre

En effet, les chiffres pour son troisième trimestre budgétaire montrent à quel point la firme souffre de la crise. Ainsi, son chiffre d’affaires à baisser de 20 % par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 2,61 milliards de dollars. Pour compliquer les choses, ces résultats sont bien en dessous des prévisions des analystes qui tablaient sur 2,86 milliards de dollars et on s’attend à ce que l’action de la firme en prenne un coup.

Sun accuse une perte de 201 millions de dollars, par rapport aux 34 millions de dollars de perte en 2008. Parmi ces 201 millions, 46 millions sont à attribuer aux compensations versées aux presque 6 000 salariés licenciés. Pour la première fois de son histoire, les ventes de serveurs x86 ont chuté et les ventes de serveurs Niagara n’ont augmenté que de 3 %, ce qui est extrêmement faible par rapport aux années précédentes. Les ventes de serveurs, tout modèles confondus, ont chuté de 26 %.

Un avenir bien sombre

Le rachat de Sun par Oracle ne semble pas non plus être une si bonne nouvelle que cela (cf. « Adieu IBM : Sun est racheté par Oracle »). En effet, Oracle a déjà dit qu’il était surtout intéressé par les logiciels de la firme, ce qui pourrait sous-entendre qu’il se débarrasserait des divisions matérielles, ce qui signifierait, selon les experts, plus de 10 000 licenciements. Ces craintes et ce manque de confiance en l’avenir n’aident absolument pas Sun alors que certains caractérisent le rachat par Oracle de mariages aux enfers et on s’attend à ce que son action continue de chuter. Bref, il semblerait que l'on assiste à un bouleversement complet du marché.

Commentaires
Afficher les 12 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Krabardaf , 1 mai 2009 00:21
    Arf, la fin des SPARC, ce serait quand même une grosse page qui se tourne dans l'histoire de l'informatique...Et surtout un constructeur de moins dans une bataille déjà très fermée.
  • SpadVIII , 1 mai 2009 10:49
    Surtout qu'Oracle ne fait pas des rachats "à la tendre". Il va dégager sans complexe tout ce qui ne l'intéresse pas, de manière bien violente. C'est déjà ce qu'il a fait avec ces précédentes acquisitions... ça craint bien pour une partie des employés de Sun.
  • turlupin en ptard , 1 mai 2009 12:10
    Citation :
    46 millions sont à attribuer aux compensations versées aux presque 6 000 salariés licenciés
    Ce qui fait moins de 8.000$ par employé viré. De quoi faire rêver les patrons français.

    Quant au rachat on sait que ce genre d'opération n'est bon que pour les gros actionnaires et mauvais pour le reste du monde, personnel, clients et finances publiques qui doivent en assumer les coûts sociaux.
  • -1 Masquer
    SpadVIII , 1 mai 2009 16:23
    turlupin en ptard> Pour Oracle oui; ce n'est pas toujours comme ça; j'en sais quelque chose, ma boite c'est fait racheter, et si il y a un "léger" ménage (rien à voir avec les 6000 de Sun, et en plus ceux qui partent c'est avec un "package" honorable), globalement on y gagne tous pas mal (en bas ou en haut de l'échelle).
  • trollkien , 1 mai 2009 17:50
    C'est pas glop que Sun ai ete racheté par Oracle, car c'est bien connu ce sont pas des philanthropes, loin de la ; Sun aurait du dire oui a IBM.
    Enfin on refera pas le monde.

    En tout cas ca sent le sapin pour l'avenir de OOo...

    J'espere me tromper
  • -2 Masquer
    Kador , 1 mai 2009 17:51
    les préjugés à la con sur oracle ont de toute façon la vie dure, c'est un peu comme microsoft, dès qu'une boite devient trop grosse elle est vue comme les légions de l'enfer
  • VicentiuB , 2 mai 2009 14:12
    La crise economique aura raison des plus faibles , il n erestera en place que les plus gros , qui sauront s'adapter aux nouveau marcher , c'est comme dans les annees 1902 quand il y avait 100 compagnies qui fabriquait des voitures diferentes , la crise les a presque tous balayer de la carte pour ne rester que 3 ou 4 compagnies a fabriquer des voitures des 100 au debut.
  • nero62 , 4 mai 2009 10:36
    Moi, c'est plutôt l'avenir de MySQL qui m'inquiète ...
  • turlupin en ptard , 5 mai 2009 01:49
    MySQL, OpenOffice (ben oui, regardez bien au démarrage), Virtual Box... j'en oublie peut-être...
  • ultrabill , 5 mai 2009 10:40
    Arrêtez de vous inquiéter pour les projets "majeurs" de Sun : MySQL, Java, Solaris et OpenOffice. Vous pensez qu'Oracle a simplement racheté le nom et mettra tous les produits à la poubelle, ou quoi :??: 
  • nero62 , 5 mai 2009 10:47
    Ben, dans le cas de MySQL, il y a de quoi s'inquiéter quand même : c'est le plus grand concurrent de la base de donnée d'oracle. Racheter Sun (propriétaire de MySQL) est donc le meilleur moyen de freiner cette mauvaise concurrence

    Pour les autres produits, je pense plutôt que Sun a tout intérêt d'en continuer le support étant donné qu'ils représentent des nouvelles ressources pour la société ;) 
  • ultrabill , 5 mai 2009 11:05
    Citation :
    Ben, dans le cas de MySQL, il y a de quoi s'inquiéter quand même : c'est le plus grand concurrent de la base de donnée d'oracle. Racheter Sun (propriétaire de MySQL) est donc le meilleur moyen de freiner cette mauvaise concurrence
    Je ne connais personne qui hésite entre MySQL et Oracle :heink: 

    MySQL est une simplement une porte d'entrée. Quand il pète aux coutures, on se tourne vers des solutions plus "haut de gamme" comme Informix, MSSQL Server ou ... Oracle, tiens tiens ;) 
    Avec MySQL, Oracle contrôle cette porte d'entrée ce qui lui permet de guider ensuite ses clients vers ses solutions.

    Aucun intérêt à tuer MySQL : ça ferais fuir les clients actuels et potentiels (vers Postgre notamment).