Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Des minidisques flash IDE chez Super Talent

Par , 2007-11-08 - Source: Supe Talent via PC Inpact | B 11 commentaires

Super Talent Flash Disk ModuleLe fabricant Super Talent vient d’annoncer le lancement de plusieurs Flash Disk Module (ou FDM), des modules de mémoire flash se branchant directement sur le port IDE d’une carte mère et principalement destinés aux ordinateurs embarqués ou ne nécessitant pas d’espace disque important. La gamme complète se compose de 16 modèles IDE 40 ou 44 broches, à connexion verticale ou horizontale et de taille variée (de 128 Mo à 8 Go).

Ces Flash Disk Module affichent un MTBF (Mean Time Between Failures ou temps moyen entre pannes) supérieur à 1 million d’heures, un temps d’accès inférieur à 0,1 ms et peuvent supporter près de 100 000 cycles de lecture / écriture. La production en masse de ces FDM est prévue pour le mois d’avril et les modèles de 8 Go sont attendus à un tarif d’environ 200 dollars.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • lorenzozo , 5 avril 2007 17:22
    Question déjà 100 fois posée j'imagine, mais est-ce intéressant pour faire un disque contenant l'OS ? 100 000 cycles, c'est suffisant ou pas ?
  • batchy , 5 avril 2007 18:40
    tu sais, il y a des live CD qui sont capable de tourner sans jamais écrire quoi que ce soit sur un disque.

    ce disque peut contenir un OS, mais pas n'importe lequel ...
  • lorenzozo , 5 avril 2007 19:18
    Je sais, mais là, franchement, je ne vois pas le rapport avec la question, vraiment pas :sarcastic: 
  • Afficher les 11 commentaires.
  • batchy , 5 avril 2007 19:25
    tu vois, t'a un disque dur sur lequel tu veux écrire le moins possible. dessus tu y met un OS de live CD qui sont prévu pour tourner sur des CD, c'est à dire sur des medias non réinscriptible.

    au final tu obtiens un OS sur un disque, OS qui lira, mais n'écrira jamais sur le disque. donc pas de risque d'atteindre la limite des cycle d'écriture...

    si ça n'a pas de rapport avec la question, j'amerais que l'on m'explique ...
  • sanzi , 5 avril 2007 20:50
    les cycles c'est lecture/écriture................
  • adanorm2000 , 5 avril 2007 21:12
    B'en il a raison, si on n'écrit presque jamais et qu'on ne s'amuse pas a rebooter toutes les 30s on est a l'ombre des soucis pendant un moment pour les atteindre les 100K cycles.

    Question idiote, y'en a qui ont imaginé une gestion intéligente des données pour que les plus lues ne soient pas toujours au même endroit ?
    ça pourrait aider ces petites bête a tenir encore plus ...
  • batchy , 5 avril 2007 21:18
    bien sur que ça existe des systèmes de fichier spécialement adaptés au mémoires flash.

    mais après le nombre d'OS qui les supportent se compte sur les doigts d'une main.
  • alkech , 6 avril 2007 00:10
    deja c'est clair que les FAT et le NTFS c'est pas adapté à la flash ^^
    Par contre les systemes de fichiers sur linux ( me rapelle plus du nom ) sont un peu mieux adapté : l'écriture n'est pas concentré à un seul endroit du disque comme avec les FAT et le NTFS ( d'ailleurs ca augmente les chances d'avoir des fichiers fragmentés ) mais est éparpiller sur tout le disque ( enfin pas partout partout non plus ^^ )
    Enfin pour le moment la flash est juste en train de s'approcher de nous , elle est la mais pas encore chez nous ( et encore moins chez moi ^^' )
  • batchy , 6 avril 2007 17:41
    sous linux t'a aussi jffs : Journaling Flash File System.
  • baerchen , 6 avril 2007 18:22
    Citation :
    sous linux t'a aussi jffs : Journaling Flash File System.


    Je ne connais pas le JFFS, mais globalement mieux vaut éviter tous les ext3 et autres NTFS quand l'OS tourne sur de la Flash, sinon pour écrire 1 minuscule fichier tu procèdes à 3 écritures (2 pour le journal).

    Microsoft recommande d'ailleurs de facon fort officielle FAT en lieu et place de NTFS pour ce genre d'applications (!).

    Pour Windows XP, la version embedded propose justement une technologie complètement transparente pour le système, où tous les secteurs (resp. fichiers) écrits sont reroutés en RAM. Comme ca, point de souci d'user la CF - la même techno fonctionne aussi pour un CD. Elle est appellée EWF (Enhanced Write Filter) resp. FBWF (File Based Write Filter).

    La répartition des secteurs se fait de plus en plus au niveau du firmware, de même que l'allocation des secteurs de réserve.
  • boub popsyteam , 22 avril 2007 02:31
    Citation :
    les cycles c'est lecture/écriture................


    Pas du tout la limite theorique donnée est de 100K cycle d'ECRITURE.
    La lecture n'use en aucune façon la mémoire flash.